Archive quotidienne de la PG

 

par Ludovic le geret 

Avez-vous déjà remarqué à quel point vous vous accrochez aux erreurs du passé longtemps après qu’elle se soient produites? Certains d’entre nous s’y accrochent pendant des années!

Le pardon est un processus. Il ne se produit généralement pas du jour au lendemain et varie selon la personne. Mais peu importe combien de temps cela demande, il y a de l’espoir! Voici quelques étapes cruciales que vous pouvez entamer vers ce nouveau voyage:

1. Devenez conscient de vos valeurs morales, telles qu’elles sont maintenant.

La raison pour laquelle la plupart d’entre nous ont des sentiments de culpabilité ou de honte envers les actes qu’ils auraient commis dans le passé, c’est parce que ces actes ne sont pas conformes à nos valeurs fondamentales et nos principes moraux actuels. Nos erreurs du passé peuvent réellement être notre première indice sur les valeurs auxquelles nous nous attachons. En identifiant nos valeurs morales, nous pouvons y voir plus clair sur « la raison » pour laquelle nous nuisons à ce que nous avons réalisé, ou ce que les autres ont fait pour nous.

2. Soyez conscient que le passé est le passé.

Cela semble relativement évident, mais quand nous pouvons vraiment saisir le fait que nous ne pouvons pas changer le passé, que ce qui est fait est fait, et que ces choses se sont passées, nous nous ouvrons à une plus grande acceptation. L’acceptation accrue peut donner lieu à la guérison émotionnelle que nous recherchons tous.

3. Créez une liste des choses « à refaire ».

Ne sous-estimez jamais la puissance d’une telle liste. Ecrivez sur la façon dont vous auriez fait les choses différemment si vous pouviez revenir en arrière et les refaire à nouveau. En faisant cela, nous affirmons non seulement que nous avons tiré des leçons du passé, mais que si nous avions les habilités que nous avons maintenant, nous aurions alors fait les choses différemment.

4. Sachez que vous avez fait du mieux que vous pouviez à l’époque.

La façon dont nous réagissons dépend des compétences dont nous disposons, de l’état d’esprit dans lequel nous sommes, et de notre perception sur la situation à ce moment-là. Peut-être que nous ne disposions pas de l’objectivité nécessaire, ou que nous avions agit en ‘mode protection’ ou pour assurer notre survie. Nous avons peut être laissé le stress s’accumuler, ce qui nous a exposé à un risque plus important de piètres réponses. Quelles que soient les facteurs, donnez- vous un peu de répit. Si vous en tirez une leçon, alors cette situation n’était pas inutile.

5. Agissez conformément avec vos morales et vos valeurs.

La meilleure chose que vous pouvez faire pour vous-même afin de ‘pardonner’ est de commencer à remplacer vos comportements et vos pensées négatives par d’autres qui sont plus en harmonie et plus appropriés avec votre morale et vos valeurs. En faisant cela, vous vous réaffirmez à vous-même que vous pouvez gérer les situations de la manière que vous voulez. Cela peut conduire à un sentiment de fierté, ce qui est crucial pour l’estime de soi.

6. Identifiez vos plus grands regrets.

Bien sûr, il peut être difficile de se détacher de son passé, cela peut même être très écrasant, étant donné que les regrets remontent à la surface. Il peut être utile de catégoriser ces choses parce que l’on a souvent tendance à s’attacher à des modèles. Travailler sur les modèles de comportement est souvent plus utile que de travailler sur des regrets individuels.

7. Allez à l’evidence.

Il peut y avoir quelques regrets qui ne semblent pas s’améliorer, et qui vont exiger un travail supplémentaire. C’est ce que j’appelle « le nettoyage de votre conscience ». Cela signifie qu’il vous faudra parler ouvertement de vos regrets et vous excuser des erreurs passées.

8. Tournez la page.

À un moment donné, vous devez accepter que le passé est passé et que vous avez tout fait  pour modifier les erreurs du passé. Il est maintenant temps de tourner la page et d’accepter ces événements entant qu’une parcelle de votre histoire. Tous ces facteurs ont contribué à faire de vous qui vous êtes aujourd’hui. Être reconnaissant de ces expériences vous permet d’avancer et de réellement vous pardonner.

9. Accordez-vous un temps d’arrêt.

Lorsque nous avons appris à faire du vélo, nous avons tous probablement réalisé qu’il faudrait quelques tentatives avant d’atteindre la perfection. Et il en va de même pour les nouveaux schémas comportementaux et de pensées. Ils sont tous deux des compétences. Alors, soyez réaliste et donnez-vous du temps lorsque que vous êtes sur une nouvelle courbe d’apprentissage. Sachez que vous allez faire des erreurs. Nous en faisons tous.

10. Progressez vers l’amour de soi.

La dernière étape dans le renforcement de l’estime de soi tend vers l’amour de soi. Ayez des pensées aimables et faites preuve d’une certaine compassion envers vous-même. Si nous pouvons apprendre à nous considérer nous-mêmes comme étant notre meilleur ami, parler de nous-même avec amour et gentillesse, et nous mettre en avant comme un sujet prioritaire, cela réaffirme que nous croyons en valoir la peine. Suivez une psychothérapie individuelle ou un tutorat si vous avez besoin d’une autre perspective dans ce domaine. Cherchez des livres sur ce sujet. Créez-vous un environnement composé de gens qui se soucient de vous.

Vous êtes bien plus que vos erreurs passées, je vous le promets! Croyez en vous, vous le méritez!!

Source: https://www.espritsciencemetaphysiques.com/

Print Friendly, PDF & Email
Catégories : OUTILS EVOLUTIFS

avatar

la-PG

LE QUOTIDIEN QUI RÉUNIT. Un Blog consacré à la transition individuelle et planétaire et au maintien d'un taux vibratoire élevé.

Scroll Up

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer