Archive quotidienne de la PG

Dans le blogue d’aujourd’huije vais vous expliquer pourquoi les huiles végétales ne font plus partie de ma vie.

Les huiles « végétales » ont fait leur chemin dans la majorité des aliments, dans les restos et sur les tablettes des épiceries pour de très mauvaises raisons. Dans les années 60, (les belles années du tabac et du sucre) on a commencé à nous faire croire que les gras saturés étaient la cause des maladies du coeur et ce grâce à l’étude erronée et la fausse théorie de notre ami Ancel Keys. https://healthimpactnews.com/2014/time-magazine-we-were-wrong-about-saturated-fats/

Curieusement ces dernière années, il y a de plus en plus de preuves comme dans une  récente étude (2017) la Pure (Prospective Urban Rural Epidemiology) study qui nous
indique qu’une alimentation pauvre en gras saturés augmente nos risques d’avoir
un AVC ou celle-ci: https://ajcn.nutrition.org/content/early/2010/01/13/ajcn.2009.27725.abstract qui vient du American journal of nutrition dans laquelle on peut lire qu’il n’y a aucun lien entre la consommation des gras saturés et les maladies cardiovasculaires. Quand on y pense deux secondes, ces gras sont le fondement de l’alimentation de l’espèce humaine depuis la nuit des temps… L’épidémie des maladies cardiaques s’est amorcée dans les années 30 quand on a tous commencé à consommer de plus en plus d’aliments raffinés combinés à ces huiles végétales qui ont été inventées il y a de cela seulement une centaine d’années. https://www.bmj.com/content/353/bmj.i1246

L’huile de canola, par exemple qui est la plus grande source d’huile végétale au Québec, a été approuvée pour son utilisation en 1985 seulement!!

Maintenant une grande partie des calories quotidiennes des gens est composée de ce
type d’huile. Il faut dire que les huiles végétales offrent des avantages aux fabricants qui choisissent de les utiliser. Premièrement elles ne coûtent à peu près rien et les ajouter aux aliments empêche la croissance des moisissures. Malheureusement, elles vont transformer des aliments sains en aliments pro-inflammatoires, et contribuent en endommageant toutes les membranes des cellules du corps au vieillissement prématuré, aux problèmes intestinaux, aux maladies mentales et cardiovasculaires ainsi qu’aux troubles du système immunitaire dont le cancer etc. (Vous voyez le topo?!)

https://universityhealthnews.com/daily/heart-health/oxidized-cholesterol-vegetable-oils-identified-as-the-main-cause-of-heart-disease/

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24632108

Comment fabrique-t-on l’huile végétale ?

Parlons maintenant de leur mode de fabrication. On utilise un procédé très complexe d’extraction et de raffinage en usine du gras provenant de graines ou de fèves (qui en passant perdent la majorité de leur nutriments après toutes ces manipulations) comme le soja, le canola, le maïs (des OGM la plupart du temps), le carthame, le tournesol ou le pépin de raisin. Le gras obtenu est un gras qu’on appelle polyinsaturé. En passant : l’huile d’avocat et l’huile d’olive ne comptent pas parmi ceux-ci car ils sont monoinsaturés. Pour les plus curieux, voici un court vidéo démontrant la fabrication de l’huile de canola:https://www.youtube.com/watch?v=Q6DR_KWDoXU&feature=youtu.be 

Pourquoi les huiles végétales endommagent le corps humain?

Sans aller trop loin dans la biochimie, les acides gras ont soit des doubles ou des simples liaisons entre leurs molécules de carbone. Les gras saturés sont constitués de simples liaisons. Les gras monoinsaturés ont une seule double liaison (d’où le nom mono) ce qui leur donne une certaine flexibilité à température ambiante, c’est pourquoi ils forment une huile par rapport à une graisse solide. Et puis les gras polyinsaturées ont plusieurs liaisons insaturées (d’où le nom poly) ou doubles liaisons. Cette particularité les rend très fragiles à l’oxydation quand ils sont en contact avec l’oxygène, le métal, la lumière et la chaleur et ce même avec les meilleurs procédés d’extraction. L’avantage des autres graisses comme les graisses saturées et les
graisses monoinsaturées, c’est qu’elles sont beaucoup plus stables. Elles ne s’endommagent pas facilement au contact de la chaleur (surtout les gras saturés) et encore moins au contact de l’oxygène. En résumé, c’est cette oxydation que l’on veut éviter car une huile oxydée cause beaucoup de dommages une fois absorbée dans le corps humain.

 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25318456

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12450769

Une grande partie de ces huiles est utilisée pour la cuisson ou est consommée dans un
produit qui a été chauffé comme le pain, les biscuits, la pizza ou encore pire les aliments cuits dans la friture ce qui les endommage davantage. Toutes les huiles végétales sont déjà oxydées après leur extraction en usine avant même d’être embouteillées incluant celles qui ont un grade pharmaceutique.

Le ratio oméga 6/oméga 3

L’alimentation des québécois est maintenant composée d’huiles végétales plus que jamais auparavant dans l’histoire. Maintenant, qu’est-ce que cela signifie? Premièrement, cela signifie que notre équilibre oméga 6/oméga 3 qui devrait être de 2:1 (maximum 4:1) est maintenant de 10:1 à 25:1 . Nous avons maintenant la recette parfaite pour causer un maximum d’inflammation dans le corps ce qui en résulte un surplus de poids et une dégénérescence du cerveau car trop d’oméga 6 annule l’action bénéfique des omégas 3. Deuxièmement, quand on fait une biopsie du tissu adipeux (gras corporel) de la plupart des gens d’aujourd’hui, ce tissu est composé d’un type de gras plus liquide qu’il serait supposé. Celui-ci est très difficile à perdre   et est aussi plus sujet à la dégradation et à l’inflammation. Pensez à la cellulite qui en passant est de plus en plus fréquente chez les bébés qui consomment les préparations pour nourrissons qui sont pour la plupart remplies de ces huiles, de sucre et autres produits que je ne donnerais même pas à mon chien…

L’huile végétale et l’Alzheimer

L’huile végétale provoque un stress oxydatif dans tout le corps et endommage entre autres   les artères, les membranes cérébrales et entraîne l’accumulation d’un certain type de plaque (plaque amyloïde) dans le cerveau. Nous avons vu dans les recherches avec des patients Alzheimer que les médecins constatent toujours la présence de ces fameuses plaques et on fait de plus en plus de liens entre l’huile végétale (et le sucre bien entendu) et les maladies mentales. https://www.omicsonline.org/open-access/vegetable-oil-the-real-culprit-behind-alzheimers-disease-2161-0460-1000410.pdf

https://www.alzheimers.net/alzheimers-symptoms-worsened-by-canola-oil/

Une recherche de 2015 a révélé que la cuisson de ces huiles libère des concentrations très élevées de produits chimiques appelés aldéhydes, qui ont été liés à des problèmes de santé tels que le cancer, les maladies cardiaques et la démence. Martin Grootveld professeur de chimie bio-analytique et de pathologie chimique de l’Université De Montfort à Leicester en Angleterre, a mené une série d’expériences et a déclaré: « Pendant des décennies, les autorités nous ont avertis de ne pas utiliser du beurre et du lard. Mais nous avons constaté que le beurre est très bon pour la friture et le lard aussi . Les gens nous ont dit à quel point les huiles polyinsaturées comme l’huile de maïs et l’huile de tournesol sont saines. Mais quand vous commencez à cuisiner avec celles-ci, en les mettant en contact avec la chaleur dans la poêle ou le four, elles subissent une série complexe de réactions chimiques qui se traduisent par l’accumulation de grandes quantités de composés toxiques. »Selon le professeur Grootveld, un repas frit dans de l’huile végétale comme le poisson et les frites contient de 100 à 200 fois plus d’aldéhydes que la limite quotidienne fixée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS)

https://www.telegraph.co.uk/news/health/news/11981884/Cooking-with-vegetable-oils-releases-toxic-cancer-causing-chemicals-say-experts.html

De plus en plus d’experts aux États -Unis et en Europe nous conseillent de bannir toutes les huiles végétales et d’utiliser d’autres alternatives à la place comme nous le faisions à l’époque avec le gras animal ou l’huile de coco. Pendant ce temps ici au Québec, la majorité des nutritionnistes ainsi que les émissions et livres de cuisine nous recommandent l’huile végétale… Et ne vous laissez pas avoir par ces belles publicités de margarine à l’huile d’olive
ou d’avocat car ces produits sont constitués de seulement 6% d’huile provenant de l’olive ou de l’avocat et 68% d’huile de canola.

Certains biochimistes qui se sont penchés sur la question estiment que si vous arrêtez complètement de consommer de l’huile végétale, votre organisme va avoir besoin de 2 à 4 ans pour éliminer sa présence et réparer les dommages causés par ce produit beaucoup trop raffiné qui est traité comme un corps étranger par votre système immunitaire. Pour accélérer ce processus de nettoyage, je vous conseille de consommer un maximum d’antioxydants.

Maintenant c’est à vous de faire vos recherches mais je vous avertis, les huiles végétales sont au banc des accusés et elles vont y rester !!! Et pendant qu’on y est : le beurre c’est bien meilleur !!

Votre coach santé

Source: https://www.xn--simonlangloiscoachsant-w8b.com/l/blogue/

Print Friendly, PDF & Email
Catégories : SANTÉ

la-PG

LE QUOTIDIEN QUI RÉUNIT. Un Blog consacré à la transition individuelle et planétaire et au maintien d'un taux vibratoire élevé.

Scroll Up

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer