Merci de votre soutien !

contribuer2
FrenchEnglishSpanishPortugueseItalianGerman

par Ozalee

Le vent a soufflé. Fort, très fort. Les nuages ont grondés. Avant d’éclater. La pluie fut saisissante. Libératrice. Salvatrice. Pour un nouveau chapitre. Tu le sens n’est-ce pas? Trépigner en ton esprit qui ne sait plus qui ou quoi croire. Tu sens que le changement est là et qu’il désire que tu avances. Mais avancer veut aussi dire fermer des portes. Lesquelles sont toujours ouvertes? Lesquelles n’as-tu pas pris le temps de clôturer fermement? Il est temps désormais de le faire. Il est temps de fermer les dossiers qui traînent et honorer tes priorités. Il est temps de reprendre de nouvelles habitudes, mais pour cela tu dois observer les anciennes qui sont revenues dans ta vie. Regarder ce passé dont tu ne veux plus et ne plus le fuir, mais bel et bien décider “que ce n’est plus ce que tu veux vivre.”

C’est avec la promesse d’une légèreté retrouvée que débute cette pleine lune. Une légèreté qui invite chacun à accueillir son jugement, sans pour autant le projeter sur autrui. D’accueillir celui des autres sans plus réagir, mais s’affirmer. Personne d’autre que toi ne peut savoir qui tu es. Personne d’autre que toi ne peut juger que ce que tu fais ou dis n’est pas ton authenticité. Pourtant cela pourrait arriver. Certains te tourneront le dos – tout comme tu pourrais tourner le dos à certains – non pas car l’autre a tort en son chemin, mais car tu t’affirmes dans le tien. En cette période s’entame un passage, un changement de cap, une assurance qui proviendra de tes profondeurs. Une assurance qui ne s’appuiera pas sur tes anciennes croyances, mais sur tes priorités que l’année t’a aidé à mettre en lumière.

Nous savons que tu as peur. C’est légitime. Permets- toi d’avoir peur. Parce-que pour grandir à soi-même, il faut savoir se séparer de ce qui nous sécurise. Pour grandir, il convient d’agir différemment, sans plus aucune sécurité provenant de l’extérieur. Alors il n’y a rien d’étonnant si tu sens ta posture intérieure changer, se renforcer même pour quelques- uns. Il n’y a rien de surprenant à ce que tu oses espérer ce que tu osais à peine murmurer. C’est comme si l’air goûtait à la fois la confiance et la crainte. Un duo dynamique qui te pousse à avancer. De façon visible pour certains, mais pour beaucoup de façon souterraine.

Toutes les grandes transformations commencent de l’intérieur. Alors sois encore patient. Mieux, parviens à profiter de ces instants où tout n’est pas encore dévoilé. Nous savons que certains sont pourtant déjà sur les chapeaux de roue, mais le tout est de parvenir à se garder des moments de retraits du monde afin de continuer à clarifier votre vision, mais aussi à vous régénérer. Écoutez l’appel de votre corps. Comprenez où se trouve votre plus grande priorité et concentrez-vous. Parce-que vous aurez besoin de toute votre énergie pour les prochains temps. Parce-qu’il y a toujours la face visible et la face cachée des choses. Et encore présentement, plusieurs choses changent dans vos cellules que vous en ayez conscience ou non. Cela peut apporter une fatigue physique en décalage total à l’activité – peut-être plus importante – de vos pensées.

C’est ainsi une période où la créativité pourrait être à l’honneur avec une ribambelle d’idées qui se bousculent pour sortir de votre tête. Permettez-le- leur. Écrivez ces idées, allégez-vous d’elles. Mais surtout, ne vous prenez pas la tête. Ayez une posture pragmatique pour faire les choses qui doivent être faites. Ne laissez pas vos émotions interférer dans les faits, car elles pourraient bien être présentes lors d’altercations, de moments où vous vous y attendrez le moins.

Mais surtout, encore une fois, apportez de la légèreté. Nous ne parlons pas ici de se disperser, mais de vous retirer de la pression dans vos actes quotidiens. C’est la façon dont vous portez attention aux choses qui les nuance d’une teinte négative ou positive. Ce n’est pas car vous trouvez une tâche “ingrate” ou fastidieuse” que vous devez froncer les sourcils et nourrir un énervement sous-jacent. La légèreté c’est apporter un regard sans jugement – sans plus nourrir l’émotion – sur une situation, une tâche à faire etc…Essayez, vous serez les premiers servis.

Auteur: Farah Sahbi – Ozalee

 507 

Print Friendly, PDF & Email

Avatar photo

Ozalee

Je reçois vos partages avec joie ! Visitez mon site web: Voyage au coeur des Astreset ma page Facebook ici Pour me contacter ou lire mes chroniques, cliquez ici !