par Anne-Marie Cutino

Ne vous laissez pas influencer par ceux qui ne prédisent que des difficultés et des malheurs : c’est tout simplement qu’ils ne savent pas ce qu’est véritablement l’avenir, ni comment le construire. Omraam Mikhaël Aïvanhov

L’année 2019 en numérologie est une année 3 issu du 12

2 + 0 + 1 + 9 = 12 + 3
Le 3 en tarologie est l’arcane de l’Impératrice, le 12 l’arcane du Pendu.

L’expression du 3 tend vers l’expression créative, la communication, les échanges mais aussi l’inspiration artistique. Le plan relationnel semble donc favorisé avec la possibilité de nouvelles rencontres, d’élargir notre cercle.
Une année 3 peut également orienter vers de nouveaux intérêts mais aussi permettre d’exprimer et de mettre en place enfin nos idées, nos projets qui stagnaient jusqu’à présent.
C’est donc une bonne année pour se dévoiler, s’exprimer, se faire connaître, s’extérioriser, créer son réseau, développer son commerce.
Dans une année 3 on se sent plus léger, plus optimiste, plus gai, on fait preuve d’imagination, d’habileté.
La vibration du 3 me fait penser à la planète Mercure (maître du 3e signe du zodiaque, les Gémeaux), toujours en mouvement, à la recherche d’information, à l’activité mentale foisonnante.
Aussi, il est conseillé, sous cette vibration, de ne pas se disperser, s’éparpiller, et de bien canaliser son énergie, qu’elle serve un but précis.

Petit bémol toutefois, le 3 étant issu du 12, sans doute sera-t-il nécessaire d’accepter certains sacrifices ou de réviser nos plans pour parvenir à réaliser ce que nous projetons, accepter également la critique, le jugement d’autrui, faire preuve de discernement.

Le 12, en tarologie, est la lame du pendu. Suspendu par un pied, la tête en bas, les mains dans le dos, le personnage de cet arcane semble pourtant serein, confiant, sans résistance. Il n’est plus dans son mental, il ne cherche pas à contrôler, il comprend qu’il doive abandonner quelque chose, se détacher d’une situation pour ne plus être lié. Il inverse son regard pour avoir une autre vision, voir les choses sous un autre angle, prêt à un retournement de ses valeurs.

Si vous rencontrez des obstacles, des freins, si les choses n’avancent pas comme vous les aviez prévues, ne perdez pas confiance, examinez la situation sous un autre angle, prenez du recul, écoutez les conseils, les avis mais soyez également attentifs à ce que votre intuition tente de vous indiquer.
Sans doute sera-t-il nécessaire d’adopter un autre point de vue, ou de se donner le temps pour que notre projet, notre création mûrissent encore un peu, ou bien quelques ajustements pourraient être nécessaires.

Pour calculer votre année personnelle, ajouter à votre jour et mois de naissance, la somme de l’année : J + M + 2019 = J + M + 3.

Année 2019, année du cochon de Terre

Je voulais juste indiquer que l’année 2019 sera l’année du Cochon de Terre en astrologie chinoise. Le Nouvel An Chinois 2019 débutera le Mardi 5 Février et se terminera le 24 Janvier 2020.

Je ne connais rien à cette pratique, je me suis donc inspirée des différents articles et posts facebook publiés par Marie-Pierre Dillenseger et Olivia Roy pour rédiger ces quelques lignes, car je trouve que cela correspond bien à l’énergie 3 de l’année 2019.

Le signe du cochon en astrologie chinoise, contrairement aux signes qui l’ont précédé, contient dans son coffre énergétique de l’Eau et du Bois, deux éléments qui étaient absents depuis plusieurs années.
L’année 2018 contenait beaucoup de terre. La Terre est le symbole de l’ancrage, de la lenteur, de la réflexion, de la consolidation ; elle représente la cohésion, ce qui est global, ce qui va plus loin que notre intérêt propre. C’est aussi l’élément central qui permet aux quatre autres mouvements de se transformer mais trop présente elle peut se révéler  étouffante, agissant comme un frein, empêchant de voir clair. 2018 n’était donc pas une année propice au mouvement ni à la vitesse et il était essentiel de prendre son temps, de se poser, de se centrer, de réfléchir tranquillement.
L’Eau est la métaphore du mouvement et de la communication, de la souplesse et des échanges. Le Bois représente la créativité, l’innovation, les idées, la fantaisie, l’imagination, la souplesse, l’élan, l’espoir, l’essor.
L’Eau va venir drainer la Terre très présente ces dernières années et permettre d’initier un mouvement créatif : l’Eau est à la source du Bois, les échanges nourrissent les idées.
Nous pourrions donc ressentir en 2019 des changements, une communication mise en avant, plus de facilité à bouger et à être entendu.

Si vous souhaitez en savoir plus, Marie-Pierre Dillenseger vous invite à une conférence sur Paris le 9 février  :  Nouvel an chinois : Année Cochon de Terre

Au plan astrologique

carte du 1er janvier 2019 à 0 h pour Paris, France

 

Plusieurs aspects majeurs marqueront l’année 2019 :
– la conjonction de Ketu (Noeud Sud) à Pluton et Saturne en sextile à Neptune
– le carré Jupiter-Neptune
– l’entrée définitive (pour 7 ans) d’Uranus en Taureau.

L’axe des Nœuds Lunaires est passé en novembre dernier en Capricorne pour le Nœud Sud (Ketu) et Cancer pour le Nœud Nord (Rahu). Il y restera 18 mois jusqu’en mai 2020.

Les éclipses en 2019 se produiront donc dans cet axe et dès la première lunaison de l’année :

– Le 6 janvier, alors que nous fêterons l’Epiphanie, aura lieu la Nouvelle Lune 15°25 Capricorne qui s’accompagnera d’une éclipse de soleil partielle.
La Nouvelle Lune sera encadrée par Saturne (maître de l’éclipse) et Pluton, sextile à Neptune.
Remarquons qu’aucune planète n’est rétrograde à cette date, Uranus stationnaire reprenant sa marche directe le jour de cette lunaison.
La Nouvelle Lune sera suivie d’une éclipse totale de Lune Nœud Nord le 21 janvier : Pleine Lune 0°52 axe Lion/Verseau. Ketu (le Nœud Sud) sera conjoint également à Mercure Capricorne en carré à Uranus Bélier.

– La deuxième série d’éclipses aura donc lieu à l’été 2019, lors de la lunaison Cancer :
Nouvelle Lune le 2 juillet, 10°38 Cancer, avec éclipse de Soleil totale.
La Nouvelle Lune sera encadrée par Vénus et Mars conjoint Mercure et en opposition à Saturne conjoint au Nœud Sud.
Pleine Lune le 16 juillet 24°04 axe Cancer (Soleil) – Capricorne (Lune) avec éclipse de lune partielle. Rahu conjoint au Soleil le sera également à Vénus, Ketu sera conjoint à Saturne.

Une éclipse peut passer facilement inaperçue si elle ne touche pas un endroit clé de notre thème, tel un luminaire, une planète personnelle, une maison angulaire…
Dans le cas contraire, le secteur (ou la maison) où a lieu l’éclipse peut être une occasion de grand nettoyage, de purge, et peut signer un temps fort dans notre existence. On peut être confronté à de profonds changements dans notre vie, à des situations douloureuses ou qui brusquement prennent fin, des orientations nouvelles qui se présentent, des changements soudains, inattendus. Ces bouleversements peuvent être déstabilisants, éprouvants mais peut être aussi inespérés, voire même salvateurs ; cela dépend des aspects formés avec le reste du thème.

L’axe Cancer-Capricorne est un axe de responsabilité, de maturité.
Le Cancer «Porte de l’Incarnation» et le Capricorne « Porte de l’Initiation »,
Les racines et les cimes comme l’appelle Eric Berrut :
« Cancer et Capricorne savent tout naturellement articuler la notion de temps à celle de patience. Le premier nous enseigne l’art d’écouter ce qu’on porte en germes et d’en accompagner l’éclosion. Le second nous apprend à prendre l’enfant par la main pour qu’il rejoigne l’adulte et pour que son rêve s’inscrive dans la réalité. Le Cancer suppose qu’on se recueille avec attention ; le Capricorne implique qu’on se redresse avec détermination. »

Le Cancer, signe de gestation, donne naissance à. Il symbolise notre vie intérieure, notre intimité, nos mémoires, notre passé mais aussi nos attaches, la famille, l’hérédité. Il doit apprendre à se détacher des autres et de son passé pour mieux vivre son présent.
Le Capricorne est un signe de réalisation, d’élévation, il ouvre la voie à un autre plan de conscience si nous parvenons à atteindre le sommet en développant nos qualités d’endurance, de persévérance et aussi en cultivant l’humilité.

Le Nœud Sud (Ketu) appliquera à la conjonction à Pluton dès  le mois de janvier et à Saturne dès le mois de mars, et ce durant pratiquement toute l’année 2019 (jusqu’à septembre pour Pluton et début novembre pour Saturne).
La conjonction exacte avec Pluton se produira le 4 avril et le 30 avril avec Saturne.
Dès avril et jusqu’à fin octobre, Ketu appliquera également au sextile à Neptune, aspect qui sera exact le 23 mai, alors que la conjonction Ketu, Saturne et Pluton sera très serrée.

Rajoutons encore que Saturne commence à appliquer à la conjonction à Pluton dès mars 2019 et que 1° d’orbe les séparera le 31 décembre. Ces deux planètes seront en conjonction exacte le exacte le 12 janvier 2020 puis les 5 avril et 12 novembre 2020.

Avec Pluton, des intrigues, jeux de pouvoir,  peuvent se jouer dans l’ombre mais peuvent également éclater à la surface, être dévoilés au grand jour. Saturne en s’associant avec Pluton, devraient permettre de contrer ou condamner toutes malhonnêtetés, immoralités et malversations.
L’heure du jugement risque de sonner pour tous ceux qui ont manqué d’intégrité, ont agi avec malveillance.
Il est également plus que probable que le climat politique, social et économique se durcisse en France et à l’étranger.
On pourrait également assister à un renforcement des régimes autoritaires dans certains pays.
Pluton et Saturne en conjonction dans le signe du Capricorne amènent de la rigueur, de la détermination, un surcroît d’autorité, une refonte totale des structures sur lesquelles notre société est construite pouvant passer par des plans d’austérité.

Nous ressentirons cette année encore beaucoup de frustration, d’insatisfaction, d’irritation, du mécontentement face aux décisions qui seront prises. Le malaise social ira en s’accentuant si aucune réponse sensée et adaptée n’est apportée.

Le sextile entre Saturne, Pluton, Ketu et Neptune devrait néanmoins amener un peu de souplesse et de fluidité à ces énergies puissantes de transformation et de mutation. Neptune agit comme une vague qui dissout tout ce qui n’a plus lieu d’être, nous aidant à porter un regard conscient vers notre essence-ciel. Cet aspect devrait nous aider à rester confiant en l’avenir et en nos capacités d’adaptation, à faire preuve d’imagination, d’inspiration, de clairvoyance, nous permettre de réaliser un idéal de vie tout en étant déterminé, pragmatique et réaliste.

Jupiter en Sagittaire et le carré Jupiter-Neptune

Jupiter, le grand bénéfique du zodiaque, est entré chez lui, en domicile, le 8 novembre dernier.

J’ai consacré un article publié sur mon blog le 1er novembre à propos de ce transit. Vous pouvez le retrouver ici ou en cliquant sur l’image ci-dessus.

Je parle notamment du carré décroissant Jupiter-Neptune qui se produira à 3 reprises en 2019, aspect important pour notre pays, sachant que la Ve république française a été fondée en 1958 lors d’une conjonction de ces deux planètes début Scorpion :

Carré décroissant à Neptune le 13 janvier 2019 (14°22 – les deux planètes sont en marche directe), le 16 juin (18°43 – Jupiter rétrograde, Neptune stationnaire s’apprête à tourner rétrograde), le 21 septembre (17°01 – Jupiter direct, Neptune rétrograde).

Je vous remets ici le passage concernant cet aspect :

L’aspect de carré décroissant est un aspect de tension et les deux planètes en mode mutable sont respectivement dans leur domicile. Il existe donc une notion de changement, de mutation, une nécessaire prise de conscience et adaptation, comme un seuil à franchir, une évolution à opérer avant d’entamer le prochain cycle qui aura lieu le 12 avril 2022 (nouvelle conjonction Neptune-Jupiter en Capricorne).

Certes la réceptivité, l’intuition, l’idéalisme peuvent être accentués mais on éprouve des difficultés à percevoir la réalité des choses. Notre jugement peut être faussé , ce qui peut nous amener à prendre une mauvaise direction, à ne pas faire les bons choix ou à nous illusionner sur une situation, un objectif, se retrouver dans des situations douteuses ou illégales.

Quelles orientations allons-nous prendre ? Allons-nous nous perdre dans la brume neptunienne attirés par des apparences trompeuses ? viser un idéal utopique impossible à atteindre ? Nous laisserons nous enfermer dans nos croyances, nos convictions ?

Ou bien ferons-nous preuve de suffisamment de compassion, d’ouverture d’esprit et de cœur pour faire naître de nouveaux idéaux sociaux et spirituels afin que l’humanité se transforme et s’élève en conscience ?

Rappelons enfin que le cycle Jupiter-Neptune est associé à la France : la Ve République a été fondée en 1958 lors d’une conjonction de ces deux planètes début Scorpion. Cet aspect de carré décroissant va donc réactiver cette conjonction et notre pays pourrait être au centre de préoccupations pouvant déstabiliser le gouvernement et nos institutions ou bien représenter un défi pour se positionner plus clairement sur certaines problématiques, ou encore remettre en question des engagements pris ou qui devaient être pris.

Au moment où j’écrivais cet article, je ne pensais pas que cette instabilité se manifesterait aussi rapidement, soit dès le 17 novembre avec le mouvement des gilets jaunes. Qu’en sera-t-il lorsque l’aspect sera exact le 13 janvier puis de nouveau en juin et septembre !
Le sextile que formera Neptune avec Saturne permettra peut être de trouver une issue favorable (voir description de cet aspect plus haut).

Jupiter entrera en Capricorne le 2 décembre 2019, venant amplifier l’énergie de ce signe de Terre et se joindre au Nœud Sud dès janvier 2020 tandis que Saturne et Pluton seront en conjonction exacte. L’année 2020 sera à mon sens une année de reconstruction, de structuration, de responsabilité, de décision.

Uranus en Taureau

Uranus a déjà fait une première entrée en Taureau en 2018, le 16 mai 2018, puis est revenu en Bélier le 6 novembre du fait de sa phase de rétrogradation. Il entrera définitivement pour 7 ans en Taureau le 6 mars jusqu’au 26 avril 2026.

Là aussi, je vous invite à relire l’article que j’avais publié sur mon blog dans lequel je parle des différents aspects formés par Uranus tout au long de son transit en Taureau. lien

Voici ce que je disais en conclusion :
Durant les sept années de transit d’Uranus en Taureau, il sera nécessaire de garder notre ancrage, renforcer notre sécurité intérieure car nous risquons d’être fortement secoués et déstabilisés. Toutes les formes d’attachement, de sécurité d’ordre matériel ou affectif, seront probablement remises en question, chamboulées.

L’énergie du Taureau devrait toutefois nous permettre d’agir avec plus de pondération, de prudence, de réflexion. Il est bien sûr nécessaire de se pencher sur notre thème natal pour comprendre de quelle façon et dans quel domaine nous pourrions être touchés personnellement par ce transit et les aspects qui se formeront tout du long.

Il ne faudra pas craindre les bouleversements qui se produiront, les imprévus, et accueillir les idées novatrices qui pourraient surgir, écouter notre intuition, et se faire suffisamment confiance pour avoir la volonté de rebondir, rebâtir, construire de nouveaux projets.

Le Taureau étant en lien avec l’ancrage, la terre, la matière, la sensorialité, Uranus pourrait apporter des bouleversements mais aussi du modernisme, des idées novatrices dans le domaine de la construction, du bâtiment, l’agriculture, l’élevage, mais aussi dans le domaine de l’écologie et également dans tout ce qui concerne les soins du corps et les activités de bien-être, tout ce qui est en lien avec nos sens. Prudence toutefois dans tous les investissements hasardeux, illégaux, malhonnêtes, qui pourraient être affectés par ce transit.

Peut-être un grand enseignement sur l’impermanence et le non attachement en sortira ?

Rétrogradations de Mercure en 2019

Mercure sera la seule planète personnelle à rétrograder en 2019.
Les rétrogradations de Mercure se produiront dans les signes d’Eau principalement :
– du 5 mars 29°39 au 28 mars 16°06, dans le signe des Poissons
– du 8 juillet, 4°28 Lion, au 1er août, 23°57 Cancer
– 31 octobre 27°38 au 20 novembre 11°35 dans le signe du Scorpion

Les périodes où Mercure rétrograde sont toujours des occasions pour revoir, revisiter, réviser, nos schémas mentaux, nos croyances, doutes, peurs, certitudes…, mettre de la lumière sur ces zones d’ombre qui conditionnent nos comportements, nos actions, dans le but de nous réaligner avec nos valeurs, nous recentrer, réajuster notre positionnement et agir avec plus de conscience.

Mercure rétrograde en signes d’Eau peut nous permettre de relier notre mental à notre imagination, notre intuition, notre sensibilité, nos émotions, ce qui peut renforcer la créativité et l’inspiration.
Il sera par contre nécessaire de bien rester centré et pragmatique, ne pas laisser nos idées se diluer dans des considérations peu réalistes.

Réveillons nos consciences endormies

La décadence d’une société commence quand l’homme se demande : “Que va-t-il arriver ?” au lieu de se demander : “Que puis-je faire ?”. Denis de Rougemont. L’avenir est notre affaire.

Après une année 2018 qu’on pourrait sans se tromper qualifier de tendue, difficile, frustrante, déstabilisante et épuisante, l’année 2019 devrait, quant à elle, être une année essentielle, une année charnière, car déterminante pour notre futur à tous.

Les transformations climatiques, technologiques, économiques et sociales que nous traversons sont désormais une évidence pour tout le monde et il est plus qu’urgent de proposer des solutions innovantes, équitables, réalistes et durables.

La fin de l’année 2018 a vu se soulever une vague de colère et de désespoir face aux injustices sociales, la hausse des taxes, la diminution du pouvoir d’achat.

Le président de la République et son gouvernement sont restés sourds et intransigeants face à cette souffrance, ne faisant qu’amplifier ce mouvement d’exaspération.

Dernièrement une avancée a été faite bien qu’il existe encore de nombreuses inconnues notamment sur le financement des mesures annoncées qui sont de toute façon jugées insuffisantes face à la situation de grande détresse et précarité qui touche une grande partie de la population.

Il semble à ce stade illusoire de voir le fossé qui s’est creusé entre le pouvoir et le peuple qui se sent mis de côté, ignoré, mis devant le fait accompli, se combler.

Que pouvons-nous faire à notre niveau, face à un tel dédain hormis manifester, bloquer, s’insurger ?

N’aurions-nous pas d’autres actions à entreprendre, des actions qui nous rendraient plus autonomes, moins dépendants de ce système ?

Ne pourrions-nous pas  être force de proposition, acteurs du changement en faisant preuve d’imagination, en unissant nos forces, nos talents et nos compétences pour inventer, développer, expérimenter des alternatives durables, innovantes, singulières ?

Il existe par exemple des mouvements, des associations, qui développent des initiatives citoyennes, alternatives, permettant de contribuer à l’amélioration du fonctionnement de la société, des  conditions de vie collective, de l’habitat… Ne serait-il pas possible de s’en inspirer ?

Nous avons la possibilité d’écrire notre futur, cela passera sans doute par des renoncements, peut être aussi  des sacrifices mais avant tout par une ouverture de cœur, une bienveillance mutuelle et le développement d’une conscience collective.

A nous de choisir quel héritage nous souhaitons transmettre aux générations futures.

La pierre n’a point d’espoir d’être autre chose qu’une pierre. Mais, de collaborer, elle s’assemble et devient temple. Alexandre de Saint-Exupéry.

Dépassons nos insécurités, nos conditionnements, nos peurs et nos doutes.
Acceptons de remettre en question nos croyances, nos certitudes et nos modes de vie.
Élevons nous au-dessus des contraintes purement matérialistes.
Faisons preuve d’imagination et d’un esprit d’innovation.
Prenons conscience, développons, exploitons nos talents, notre créativité.
Modifions notre manière de vivre ensemble.
Respectons notre environnement, préservons nos ressources, développons une agriculture et un élevage raisonnés, responsables, respectueux.
Faisons émerger de nouvelles valeurs sociales fondatrices.
Réveillons nos consciences endormies.

Je vous souhaite de merveilleuses fêtes de fin d’année, entourés de ceux que vous aimez, dans la joie et l’harmonie.  J’espère que vous parviendrez à chasser vos chagrins, vos soucis et vos douleurs pour laisser place à l’amour, la joie et la bienveillance ! Noël est un merveilleux moment où l’on partage des instants précieux avec sa famille et ses amis. Que l’espérance vous accompagne!

© Tous droits réservés – 2018 – https://astropassionnement.blogspot.com

Print Friendly, PDF & Email

Anne Marie Cutino

Anne Marie Cutino

Visitez mon site web à http://astropassionnement.blogspot.ca . Pour lire mes chroniques ou me contacter CLIQUEZ ICI

Scroll Up