Extrait de Psylogis© par Dame-Cande médium

La première fois que j’ai obtenu un contact avec une entité*, il ne s’agissait alors pas d’une discussion avec l’âme d’une maison. Nous sommes en 1998, j’ai 17 ans, et je veux ardemment parler à un esprit défunt. Je n’appelle personne en particulier et n’importe lequel est convié parce que je n’ai jamais perdu d’êtres chers dans mon entourage. Je suis seule dans ma chambre et je ne contacte alors pas un défunt comme je l’ai prévu. Il s’agit d’autre chose, et je mets quelque temps avant de le comprendre. Il faut bien le dire, je ne sais pas du tout qui me fait la dictée dans ma tête, car je suis pratiquement ignorante des doctrines spirites.

C’est après plusieurs jours et séances d’écriture que mon interlocuteur m’explique qu’il n’est pas un défunt ni vraiment un ange, mais plutôt un conseiller, un maître ou un accompagnateur de longue date. Le plus intrigant est qu’il en sait visiblement beaucoup sur tous les sujets et qu’il n’a jamais besoin d’imposer ses points de vue, car ils sont comme des évidences. Le monde de l’ésotérisme a pris l’habitude de nommer ces consciences qui nous accompagnent, et avec qui j’entretiens les échanges, par une formule facile : « Les guides de lumière »

Par la suite, j’ai réussi à converser avec des défunts, mais je ne trouvais pas beaucoup de plaisir dans ces échanges parfois douteux, qui peuvent tourner exclusivement autour de services rendus, et qui obligent à pénétrer dans l’intimité de personnes qui n’en ont pas fait la demande.
Voilà à présent vingt ans que je canalise des entités et que je communique avec le vivant. Le vivant est bien plus vaste que ce que je l’imaginais à mes débuts, et il ne s’arrête pas aux guides de lumière ni aux défunts. C’est en communiquant avec tout ce qui est perceptible et imperceptible que j’ai pu m’en rendre compte. Mon esprit sait convertir le langage universel en français. J’ai toujours été frustrée de ne pas avoir une grande aisance avec les langues étrangères, et pourtant, je m’aperçois à présent que celle de l’univers ne m’a jamais fait défaut.

Cela m’amuse de penser que le langage de l’univers est ma langue maternelle, et que le français qui me demande un apprentissage constant, est ma fameuse langue étrangère dont j’arrive à maîtriser l’essentiel pour pouvoir lui accoler sur un CV la mention : « parlé couramment ». Les consciences intelligentes, les mémoires qui sont présentes absolument partout dans notre environnement, me donnent un accès à ce que j’accepte de prendre, et cela en fonction de ma personnalité et de mes sensibilités ; alors chaque jour, avec des appuis humains ou invisibles, je teste mes capacités et nous projetons d’aller voir toujours un peu plus loin pour le plaisir de la découverte, de la connaissance de soi, de la réflexion et de la philosophie. Je constate qu’au cours de ma vie, j’ai toujours ramené doucement, mais sûrement, mon être vers une attitude ascétique. C’est pour cette raison qu’en 2010, j’ai choisi de m’installer dans une maison, un ancien couvent, pour fonder ma famille. J’y ai découvert l’amour du logis et la possibilité de communiquer avec celui-ci. Quelques années plus tard, en 201 6, lors d’une méditation, j’y ai reçu un message important : Établir un contact entre les humains et leurs habitations de manière claire, formelle et utilitaire. Par ce livre, je souhaite donc vous faire découvrir mon activité unique en son genre : La Psylogis©.

*Une entité : du latin entitas, de même sens, lui-même du latin ens qui signifie « étant », « existant » ; littéralement : chose qui existe.

Print Friendly, PDF & Email
Catégories : CHOIX DE LIVRES

la-PG

LE QUOTIDIEN QUI RÉUNIT. Un Blog consacré à la transition individuelle et planétaire et au maintien d'un taux vibratoire élevé.