par Ozalee

e sais, je sais   J’ai mis le temps avant d’écrire ce texte lunaire. 

Il faut dire que ce début d’année est plus chargé que je ne l’imaginais, et que mon corps m’a aussi rappelé à l’ordre donc écrire n’est pas toujours évident pour moi.Je profite que j’ai encore la parole pour vous informer que je vous prépare une petite surprise si vous faites partie de mon info-lettre. Un partage exclusif et solaire une fois par mois pour vous parler des énergies quand le soleil change de signe du zodiaque…et oui, il n’y a pas que la lune dans la vie. 

Maintenant, laissons place à l’article !

✦✦✦✦✦

nlcapricorne

As-tu peur du vide? As-tu peur de l’oubli? De n’avoir jamais existé? As-tu peur de tes ombres quand tu te réveilles le matin? Penses-tu aux solutions en oubliant l’instant? Crois-tu fermement que le sens de ton existence se trouve dans tes réalisations, ou es-tu prêt à entendre que le soleil ne se préoccupe pas des ombres, même si elles font partie de lui?

En ce nouveau cycle, les pendules ont besoin de se remettre à l’heure. Certaines choses sont revenues dans ta vie pour s’y établir, tandis que d’autres ont besoin d’être nettoyées, classées, rangées, ordonnées afin de te créer à terme un environnement idéal à ta réalisation. Cette dernière ne se manifestera toutefois que si tu acceptes de vivre ton intériorité: si tu admets tes faiblesses sans chercher à les faire disparaître. Si tu admets tes forces sans ne plus craindre de faire de l’ombre. Mais tout cela est avant tout un processus intérieur de tous les instants. Ainsi, nous t’invitons à prendre du temps avec toi-même. Cela peut être l’histoire de cinq minutes par jour, mais rends toi compte, si une protestation apparaît à ton esprit, que ce ne sont que des excuses. Ne nous dis pas que toutes les choses que tu fais dans ta journée sont essentielles. Parcourir ces lignes ne le sont peut-être pas, et ce temps tu pourrais le prendre avec toi-même.

Il n’y a toutefois pas qu’un chemin, qu’une manière de procéder. Il est temps de t’en rendre compte et de percevoir quand tu portes un jugement. Non pour t’empêcher de le porter, mais pour te rendre compte, en toute responsabilité, de ce qui peut être véhiculé. Les mots sont importants. Les attitudes d’autant plus. Quand on parle d’importance, on ne parle pas de sérieux ou de gravité. Juste que cela a une incidence sur l’environnement qui t’entoure. C’est là également que naît l’entretien de ton temple intérieur. Ce que tu te dis à longueur de journée, tu le deviens. L’état d’être que tu ressens en toi vient voiler tout ce que tu perçois de l’extérieur. C’est en prenant conscience de cela, que tu seras à même d’apporter des changements dans ta vie.

Toutefois, apporter des changements, organiser ou planifier, ne te protégera pas de la vie elle-même. Il y aura toujours des aléas, toujours des choses imprévues…Et celui qui ne cherche plus à lutter contre cela, s’offre une liberté d’être et donc d’action.

Et toi? Lutte-tu encore? Ou sens-tu comme les choses commencent à s’aligner, comme les énergies ont envie de te porter? Il est bien connu que pour se laisser porter, encore faut il savoir lâcher prise.

C’est là que naît la confiance.

En la vie.

Le sens-tu?

Auteur: Farah Sahbi – Ozalee

 

Print Friendly, PDF & Email

Ozalee

Ozalee

Je reçois vos partages avec joie ! Visitez mon site web: Voyage au coeur des Astreset ma page Facebook ici Pour me contacter ou lire mes chroniques, cliquez ici !

Scroll Up

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer