par Natacha Imbeault

Qui ne connaît pas le gingembre ? Bien connu en cuisine, le gingembre (1, 2) (Zingiber officinale) l’est moins pour ses propriétés médicinales ou aphrodisiaques. Entrez avec moi dans l’univers de cette racine d’or.

Racine de gingembre

Le gingembre dont nous parlerons ici est celui que l’on retrouve facilement dans toutes les épiceries et disponible à l’année. Il pousse dans les régions tropicales, chaudes et humides, avec beaucoup de précipitations. On utilise le rhizome (tige souterraine apparentée à la racine) du gingembre. Il se conserve assez longtemps à l’état frais et se congèle bien, si nécessaire. Ici, au Québec, on peut le faire pousser comme plante d’intérieur. Si vous lui offrez chaleur, lumière, humidité en abondance et que vous le mettez dans un pot en terre cuite avec beaucoup de terre, après neuf mois, vous pourriez même avoir une petite récolte maison !

Il est utilisé depuis des milliers d’années par beaucoup de peuples. Les Chinois le privilégient pour la digestion ainsi que pour prévenir rhume et grippe, si consommé dès les premiers symptômes. Il faisait partie du processus de momification en Égypte. Les Arabes en ont fait le commerce entre l’Asie et la Grèce, et même auprès de l’empire romain.

Composition et propriétés

C’est un excellent tonique et même plutôt stimulant, il réchauffe tout l’organisme, lui apportant plus de vitalité. C’est une plante alimentaire qui peut être prise sur une base régulière, à toujours avoir au réfrigérateur, car il possède un éventail impressionnant de propriétés médicinales.

Il contient notamment : vitamine B (niacine, riboflavine, thiamine), vitamine C, calcium, magnésium, manganèse, potassium, sels minéraux, amidon (60 %), protéines (9 %), lipides (6 à 8 %), résine, huile essentielle (1 à 3 % ou environ 25 ml/kg) principalement des sesquiterpènes (zingibérène, curcumène, bisabolène), gingérols (responsables de sa saveur très marquée), gingerdiols.

Tel un feu, le gingembre active tout le métabolisme. Il stimule la digestion et protège la muqueuse gastrique. Utile dans les cas de digestion lente, gastrite, nausées (dont celles de grossesse (2), du mal des transports ou d’abus alimentaires) et vomissements.

C’est un allié du système circulatoire : il active la circulation sanguine et l’irrigation des extrémités (excellent mélangé avec le piment de Cayenne) et des organes reproducteurs (facilite les menstruations).  Il réchauffe, amène du mouvement et décongestionne. Une huile de macération de gingembre s’avère très intéressante en massage.

Possédant une action antiseptique, il est aussi très très utile pour les affections du système respiratoire, lorsqu’il y a congestion et infection.

Légèrement diurétique, il favorise une meilleure élimination rénale.

Il a aussi des qualités anti-inflammatoires et antioxydantes. Le gingembre pris en interne peut apporter un réel soulagement aux douleurs provoquées par l’arthrite, une bursite, le lumbago, les rhumatismes en général, etc. Un bain, une compresse ou une friction avec une huile s’avère aussi une option bénéfique. Comme il active la circulation et réchauffe, il soulage la douleur en agissant comme rubéfiant.

Utilisé depuis fort longtemps pour ses propriétés aphrodisiaques, il accompagne les jeux amoureux en stimulant et réchauffant tout l’organisme. On l’incorporera à diverses boissons et dans le repas. On pourra le mettre dans le bain, accompagné de d’autres plantes, ou utiliser une huile de gingembre en massage (voir recette).

Comment l’utiliser ?

On peut bénéficier des bienfaits du gingembre simplement en mastiquant un morceau frais du rhizome. On peut aussi le prendre en décoction en faisant mijoter doucement durant cinq minutes 5 à 10 ml de racine fraîche râpée dans 250 ml d’eau. Il suffit de filtrer et boire. Prendre de 1 à 4 tasses (250 ml à 1 litre) par jour. On peut aussi en faire un concentré liquide (une macération dans un solvant tel que l’alcool à 40% ou le vinaigre de cidre). Sous cette forme, on prendra du 5 à 15 gouttes jusqu’à quelque millilitres (selon les recommandations), de 2 à 4 fois par jour, parfois plus, selon le besoin et la situation. On peut aussi l’utiliser en externe en bain de pieds, en bain de mains, en bain de siège pour stimuler la circulation, ou en huile infusée pour masser les muscles et articulations endoloris.

Huile de gingembre

Il est possible de faire une huile de gingembre. Râper du gingembre et faites-le bien sécher au déshydrateur ou à la plus basse température de votre four. Par la suite, remplissez un contenant en verre (du format de votre choix), sans trop tasser.  Verser de l’huile d’olive de façon à couvrir environ 2 à 3 mm au-dessus du gingembre. Laisser macérer de deux à trois mois, à l’abri de la lumière. Filtrer avec un morceau de coton propre ou un filet à gelée. Embouteiller et étiqueter.
Cette huile peut servir en cuisine, ou pour faire des massages localisés lors de douleurs articulaires et musculaires. Comme le gingembre à des propriétés aphrodisiaques, cette huile serait aussi intéressante à utiliser tel quel lors de jeux amoureux, ou en lui ajoutant une ou des huiles essentielles de votre choix.

Le gingembre dans l’alimentation

L’intégrer dans l’alimentation nous permet de bénéficier de ses multiples bienfaits en prévention. Le gingembre s’utilise frais ou séché, en poudre. Il est aussi délicieux lorsque confit ou mariné. Universel, il se marie à presque tout. On le retrouvera dans une multitudes de plats : pain d’épices, tartes, biscuits, pudding, marinades, mets orientaux, volailles, poissons, sushis, fruits, agrumes, boissons et vins chauds, légumes, etc.

On peut aussi en faire d’excellentes boissons fraîches ou chaudes. Un jus de pomme chaud dans lequel on a fait mijoter un peu de gingembre fait un breuvage délicieux lorsqu’on a froid, ou simplement pour le plaisir. On peut aussi y ajouter un soupçon de cannelle.

Boisson pétillante au gingembre

  • 30 ml de gingembre frais râpé
  • 500 ml d’eau bouillante
  • 60 ml de miel
  • 60 ml de jus de citron
  • 1 bouteille d’eau minérale gazéifiée de 680 ml (23 oz)

Verser l’eau bouillante sur le gingembre et laisser infuser quinzaine de minutes, dans un contenant couvert, puis filtrer. Ajouter le miel et le jus de citron. Bien mélanger et réfrigérer. Lorsque le liquide est bien froid, ajouter l’eau gazéifiée et servir immédiatement avec des glaçons.

Note : il n’est pas avantageux de substituer le sucre au miel. C’est nettement moins savoureux et le sucre provoque un grand pétillement qui fait disparaître les bulles.

Un gingembre québécois ?

Au Québec, nous avons le gingembre sauvage, ou asaret (Asarum canadense), qui pousse dans nos forêts de feuillus. Il ne fait pas partie de la même famille que le gingembre, mais on lui attribue des propriétés semblables. L’asaret est plus efficace frais; une fois séché, il perd rapidement ses propriétés. On transformera donc sa racine fraîche en concentré liquide ou en huile. Attention, si vous l’utilisez en cuisine, son goût est plus prononcé et légèrement différent que celui du gingembre. Il faut donc en mettre moins.

En conclusion

Vous aimez le gingembre ? Utilisez-le généreusement, de mille et une façons ! Une des grandes forces de l’herboristerie, c’est d’apprendre à utiliser les plantes au quotidien. Ne dit-on pas qu’il est préférable de prévenir plutôt que de guérir ?

1 Interactions possibles avec certains médicaments
2 Précautions : Durant la grossesse ne pas dépasser un dosage quotidien de 2 grammes de gingembre séché, ou 10 grammes lorsque frais. Il est préférable de ne pas le consommer quand il y a de fortes fièvres, des hémorragies, des inflammations cutanées ou des ulcérations. Ce sont des conditions où l’on ne veut pas ajouter l’effet de chaleur provoqué par le gingembre.

Natacha Imbeault est herboriste, auteure, thérapeute multidisciplinaire et directrice de L’Herbothèque, un institut qui offre des formations en santé naturelle, en personne et par correspondance, partout dans la francophonie. www.herbotheque.com ou 819 326-4516.

Source: http://www.herbesetvie.herbotheque.com/

Print Friendly, PDF & Email
Catégories : SANTÉ

la-PG

LE QUOTIDIEN QUI RÉUNIT. Un Blog consacré à la transition individuelle et planétaire et au maintien d'un taux vibratoire élevé.

Scroll Up