par Péris Angélique

Bonjour à vous toutes et à vous tous.

Comment allez-vous depuis la nouvelle Lune du 4 février, comment vous sentez-vous ?

Avez-vous pu découvrir ce qui vous enchaînait mentalement à certaines situations et avez-vous pu vous libérer de certaines pensées ou formes- pensées, de certaines réflexions ou analyses, ainsi que d’une certaine façon de communiquer ? Avez-vous pu vous libérer mentalement de certaines attaches, certaines idées bien arrêtées, convictions, ou principes qui vous bloquent ou qui vous empêchent d’avancer ? Et si vous y êtes arrivés et que vous avez pris conscience de ce qui vous limitait mentalement, avez-vous pu redéfinir votre façon de penser, vous libérer émotionnellement de ce qui vous enchaînait, et vous recentrer sur une communication plus adéquate avec ce que vous incarniez ?

Ainsi, cette Pleine Lune du 19 février se fait dans l’axe Vierge / Poisson, en analogie avec la maison VI, la santé, la vie quotidienne, le travail et le service, – et la maison XII, qui représente la vie intérieure, tout enfermement ou hospitalisation, le karma, et les ennemis cachés.

La Lune est dans le signe de la Vierge et le Soleil dans le signe des Poisson. A 0°42 / 0°43, l’un et l’autre, ils parlent à notre corps physique. A tout ce qui est concret et matériel et en même temps, c’est le décan qui est le plus concerné par l’héritage d’un passé karmique, où les habitudes émotionnelles passées, ont encore une certaine emprise sur nous.

Justement, outre le fait que la Vierge a le désir de comprendre les choses, d’analyser, de réfléchir, de décortiquer, besoin de sécurité et de sens concret, c’est aussi un signe qui a besoin de purification, mais surtout qui a besoin de reconnecter le corps, à la personnalité et à l’âme. La Vierge a donc besoin de compréhension et de transformation pour transmuter sa nature humaine en l’améliorant et ainsi aider les autres par le service, l’aide, le soulagement et la guérison. Ainsi, notre corps porte en lui les stigmates d’un mental parfois étroit et séparé, qui prédomine souvent et qui agit à sa guise sans se référer au corps alors que c’est l’alignement avec sa plus haute expression, l’esprit, en passant par la matière, véritable véhicule de l’âme, qui permet sa manifestation. Ainsi, la Vierge est chargée de dettes ou de sens karmique et de limitation qui se voient libérés en Poisson en alchimisant la souffrance par une libération spirituelle.

Quant au Poisson, il parle de fusion, de sens de l’unité, d’acceptation et de communion. Il est le dernier signe qui nous permet, soit de fusionner avec le Divin, soit de recommencer un nouveau cycle. En lui, tout fusionne, aussi bien le Moi que le monde, l’intérieur que l’extérieur, la raison et l’irrationnel…, phase aussi de purification, il s’agit de rentrer à l’intérieur de soi pour traverser la dissolution de tous nos repères et de toutes nos certitudes.

Ainsi, ces deux signes sont des signes doubles, qui permettent de terminer un cycle et d’en commencer un nouveau.

Il est donc question avec cette pleine lune de terminer un cycle karmique en rapport avec le corps, la matière impliquant la notion de guérison. Réaligner le corps, l’âme et l’esprit pour fusionner en une seule et même entité et laisser la guérison purifier ce qui limite notre évolution.

En astrologie exotérique, astrologie de la personnalité, la Vierge est maîtrisée par Mercure, mais d’un point de vue ésotérique et donc de l’âme, la Vierge est maîtrisée par la Lune. Du coup, la Lune ne correspond plus à notre sensibilité, à nos émotions, à notre inconscient, etc…, mais représente les éléments qui retardent notre évolution, ce qu’il faut dépasser pour avancer. De ce fait, là où se trouve la Lune dans votre thème, se trouve un champ en rapport avec la matière, le corps, le passé…, un conflit est donc à dépasser. Car une fois la transmutation faite, c’est vers le Soleil en Poisson qui réunit la totalité de notre être (physique, émotionnel et mental), que nous serons censés aller.

Ainsi, que pouvons-nous dépasser avec cette Lune en Vierge, qui parle du passé, du corps, de la matière, mais aussi de la maladie, qu’elle soit mentale, physique, réelle ou somatisée ? Que pouvons- nous couper pour rétablir l’équilibre avec le trigone Lune / Mars et qui devrait avoir un rapport avec cet héritage karmique ? Qu’est-ce qui vous fait encore réagir fortement comme dans le passé, habitudes émotionnelles, physiques, charnelles, qu’est-ce qui a encore de la prise sur vous et dont vous n’arrivez pas à vous dégager ? Qu’est-ce qui est passé et qui revient dans votre champ présent ? Regardez ce qui occupe vos pensées actuellement ou ce que vous vivez autour de la pleine lune, 3 jours avant ou 3 jours après, pour en connaître la portée et la teneur.

Mars rentrera dans le signe des Taureaux, le 14 février jusqu’au 31 mars 2019, signe de Terre et de matière, Mars en Taureau, donne une énergie plus maîtrisée, plus canalisée, peut être aussi plus frustrée, puisque Mars n’a pas la possibilité en Taureau d’exprimer toute sa puissance, ce qui le rend donc plus posé et plus réfléchi, plus long à la détente certes, ce qui ne lui enlève en rien ses poussées de colères s’il y a lieu. Mais Mars en Taureau va agir, lui aussi, sur le corps, sur l’alimentation, sur nos valeurs, nos acquis, nos convictions, notre affectif, nos désirs, nos possessions et nos ressources quelles qu’elles soient, sur tout ce qui est terrestre et concret, sur les mémoires de notre corps, celles que l’on porte depuis tellement longtemps, qu’Uranus en transit à la toute fin du Bélier, va nous donner l’occasion de nous dégager de certaines de ces vieilles habitudes karmiques et de nous libérer grâce à un trigone Lune / Uranus.

En aspect dissonant Lune/ Vénus et Lune /Saturne, (sesqui carré Lune / Vénus – Uranus) dans le signe du Capricorne, signe qui est lui aussi de Terre et d’ancrage, l’âme a besoin de se libérer d’un problème lié à l’incarnation de la matière ou du corps, c’est-à-dire à traduire les leçons spirituelles sur le plan terrestre d’un point de vue affectif avec Vénus, et d’ambition, de reconnaissance ou d’insatisfaisant avec Saturne.

Comment pouvons-nous alors accompagner cette transformation et cette libération ?

Vous pouvez très bien ne rien ressentir et vivre comme tous les autres jours cette pleine lune, sans vous soucier de rien, elle ne vous atteint pas, vous avez trop la tête dans le guidon, vous n’avez pas le temps de vous centrer sur vous, c’est votre choix !

Mais vous pouvez aussi prendre conscience de ce qui vous anime et de ce qui vous traverse et décider de vous impliquer dans votre histoire, dans vos mémoires afin de libérer ce qui est très ancien.

D’ailleurs, comme le maître de la Vierge d’un point de vue de la personnalité est avant tout Mercure, il peut être judicieux d’utiliser toutes techniques en lien avec les mains pour favoriser ce lâcher- prise corporel et cette guérison antérieure et karmique.

Ainsi, comme il y est question du corps et de la matière, peut-être serait-il intéressant pour certains d’entre vous, d’aller se faire masser le corps, afin de libérer certains nœuds énergétiques, tout en travaillant sur certaines mémoires ou cuirasses corporelles, d’autres pourraient choisir divers soins énergétiques et d’autres enfin, pourraient choisir le sport, la marche ou le yoga avec l’intention et la conscience de libérer ces mauvaises habitudes qui touchent le corps et la matière. La matière, c’est aussi tout ce qui est concret, tangible, tout ce qui est un support possible pour nos activités, c’est ce qui n’a pas de conscience mais ce dont notre esprit à conscience et l’anime, cela peut donc être nos actes, nos comportements, nos professions, etc… Comprendre ce qui ne va pas dans votre vie, ce qui est bloqué, qui n’avance pas, pour l’identifier et y travailler dessus, par des régressions hypnotiques, recherche de mémoires transgénérationnelles, se rapprocher de guérisseur, magnétiseur, kinésiologue, etc… Et si vous le faites ce jour-là en conscience c’est encore plus porteur, car vous activerez le processus de guérison quel que soit le temps qu’il vous faudra après pour le clôturer, l’important et l’activation, le reste suivra son cours…

Mercure a ainsi fait son entrée dans le signe des Poissons, le 10 février, puis rétrogradera le 6 mars à 29°39 en Poisson pour redevenir Direct le 29 mars à 16°06 et faire son entrée dans le signe des Béliers le 17 avril 2019.

En rentrant dans les Poissons, Mercure nous donnera la possibilité de connecter notre communication mais aussi notre façon de penser à notre intuition, à notre âme mais aussi à notre personnalité, afin de pouvoir ressentir la création avec plus de sensibilité créatrice, de poids (avec Saturne), d’amour (avec Vénus), et de profondeur et de régénération (avec pluton).

Ce qui conjoint à Neptune (Mercure), pourrait suggérer une approche et une technique spirituelle d’une plus haute portée qui nous permettrait enfin d’associer les plus hautes fonctions de l’imagination à la pensée créatrice, Mère de toute guérison. Car c’est bien de guérison et de libération que le corps et la matière ont besoin pour enfin pouvoir exprimer toute la quintessence de l’être.

Lorsque Mercure rétrogradera, nous pourrions ressentir des retards, des frustrations ou des obstacles. Pendant toute sa phase de rétrogradation, mieux vaut ne pas prendre de décisions importantes ou de signer quelques contrats ou documents. Vu que nos facultés intellectuelles ou d’analyses risquent d’être temporairement déviées de leur bonne trajectoire, mieux vaut laisser couler le temps, si possible et remettre à plus tard toutes transactions. Soucis de voiture, retard de courrier ou de réponse, problème de téléphone ou d’ordinateur, projet annulé ou reporté…

Mais, cette rétrogradation dans le 3ème décan des Poissons, peut aussi nous aider à voir nos erreurs passées afin de les corriger, et de se dégager de certaines habitudes anciennes.

De ce fait, ce rapport entre notre émotionnel (Lune) et nos désirs (Mars) doit nous aider à équilibrer toute impatience ou impulsivité naissante car seule la maîtrise avec ce qui nous traverse nous évitera de quelconques imprudences ou excès de confiance, et de conscience, qui pourraient bien se transformer en pulsions, ou en agressivité, à moins que cela soit en vanité ou en excès de générosité, erreurs de comportements face à des énergies mâles utilisées qui pourraient conditionner quelque peu cette Pleine Lune avec une dissonance Mars / Jupiter.

Ce qui suggère que c’est notre volonté (Soleil) en lien avec notre détermination (Mars), conjoint au changement et aux transformations (Uranus), qui nous permettront enfin de libérer toutes dépendances ou comportements passés et karmiques de façon à le vivre comme un aboutissement avec le soleil en Poisson. (Soleil sextile mars conjoint Uranus).

De plus, pour accompagner cette transformation et cette évolution en rapport avec le passé, la matière ou le corps, Chiron fera son entrée dans le signe des Béliers le 18 février, la veille de la pleine lune, et y restera pendant 9 ans. En Bélier, il y est question là aussi de ce rapport à l’incarnation, à la matière et au corps, et plus particulièrement du droit à l’existence.

Ainsi, tous ceux qui ont Chiron en natal en Bélier et dont la blessure existentielle est en lien avec l’affirmation de soi, l’expression de soi, la légitimité de sa propre existence, qui souvent est en lien avec la peur de l’incarnation, pourront être réceptif à cette pleine lune, mais aussi tous les signes de Terre (Taureaux, Vierges et Capricornes), toutes planètes et toutes maisons dans ces signes ainsi que toutes planètes en aspect à la pleine lune, ou qui se trouvent dans tous 1er décan.

De plus, Chiron est au quinconce de cette Lune, il y a donc bien un travail à faire, modifier, corriger ou transformer des attitudes antérieures, émotionnelles, mentales et/ou physiques en lien avec le droit d’exister, la peur de l’incarnation, au niveau du corps et de la matière, attitudes qui interfèrent avec notre propre croissance.

Car le but de ce Chiron en Bélier est bien de rendre son existence légitime, d’accoucher de lui-même, d’accepter enfin de naître et de s’incarner sur Terre, pour enfin accepter d’exister pour ce qu’il est.

 

De ce fait, si nous prenons la date du jour, le 19, en tarot nous obtenons l’arcane du Soleil qui symbolise tout ce qui est mis en lumière, ce qui est révélé et dévoilé.

Pour incarner l’unité de nous-même par le 1, il nous faut mettre un terme à ce qui ne doit plus être, accueillir l’esprit Divin en nous et fermer la porte par le 9.

Si maintenant, nous associons le reste de la date à 19, nous obtenons soit le 24, soit le nombre 33.

Avec le 24, réduit à sa plus simple expression nous obtenons 6, qui nous incite à prendre des décisions et donc à faire des choix. Vous avez le choix d’agir ou pas, en vue de votre libération…

Avec le 33, vous êtes reliés avec les mondes supérieurs, vous êtes connectés avec le Tout, et vous accueillez et alimentez les énergies nécessaires à votre guérison et à votre libération.

Ce qui en clair signifie que pour cette pleine lune, accompagnée des énergies de Chiron, quelque chose qui vous empêche de vous incarner concrètement, et de vous réaliser vous sera mis en lumière ou dévoilé et que vous aurez le choix d’y travailler dessus ou pas, mais que si vous le faites, c’est la glorification intérieure et spirituelle assurée.

 

Je vous souhaite à toutes et à tous une très bonne pleine lune, ainsi qu’une très bonne guérison.

Source: http://astrotransgenerationnel.over-blog.com/

Print Friendly, PDF & Email

la-PG

LE QUOTIDIEN QUI RÉUNIT. Un Blog consacré à la transition individuelle et planétaire et au maintien d'un taux vibratoire élevé.

Scroll Up