par Christian Duval

Alain était un de ces hommes qui refusait toute forme de vaccination.  Il faut dire qu’il avait de bonnes raisons pour cela : son petit frère vacciné contre le BCG s’était retrouvé handicapé suite à des « effets secondaires non prévisibles » avait dit le médecin.

Alain était en  bonne santé mais comme le veut la tradition, il lui fallait de temps en temps faire établir un « contrôle technique » de son véhicule corps.  Son médecin soignant se rendant compte que ses vaccins «  DTT Polio «  n ‘étaient pas à jour, lui  dit :
–    il serait prudent de vous faire vacciner
–     je n’y tiens pas du tout. Je suis super allergique aux produits médicamenteux et surtout aux vaccins.
–    Êtes vous vacciné contre la grippe ?
–    Certainement pas, çà ne me sert à rien.
–    Que vous pensez, mais personne n’est à l’abri d’une contamination.
–    Cela fait plus de trente ans que je n’ai pas eu de grippe, je prends soin de ma santé, de ma nourriture, de mon système immunitaire alors je ne vois pas pourquoi je devrais me faire vacciner.
–    Pour les autres, cher Monsieur,  y avez- vous pensé ?
–    Que voulez vous dire ?
–    Si vous ne vous faites pas vacciner pour vous, faites le pour éviter de contaminer les autres si vous êtes touché par un virus.
–    Et si cela me rend malade, vous vous en moquez, et puis d’ailleurs si les autres sont vaccinés, ils sont immunisés, alors  ils ne risquent rien.
–    Bon écoutez, je vais vous prescrire le vaccin, libre à vous de le faire ou non. Ce n’est plus de ma responsabilité.
–    Ah je comprends, c’est pour vous protéger que vous me faites cette prescription.
–    C’est vrai, je suis obligé de vous inciter à vous faire vacciner, sinon je risque des poursuites.

Alain retourna chez lui et laisse de côté l’ordonnance du médecin.  Plusieurs mois passèrent. L’Hiver fut rude et nombreuses personnes alentour furent grippées, surtout celles qui avaient été vaccinées. Alain rencontra un de des amis, contaminé.
–    tu a l’air d’aller bien lui dit ce dernier.
–    Oui, je suis en pleine forme, mais toi tu n’as pas l’air bien.
–    Non, je suis grippé.
–    Tu étais vacciné
–    Oui,
–    Alors c’est normal, tu a  absorbé le virus alors il fait son boulot.
–    c’est vrai mais  elle est moins douloureuse.
–    Oui mais tu l’a quand même !.
–    tu devrais penser aux autres, si tu étais touché , tu pourrais contaminer ton entourage.

Quelques heures plus tard, Alain ressenti comme un coup de fatigue, il s’allongea et pendant toute la nuit fut pris d’une forte fièvre. Le médecin convoqué diagnostiqua la grippe, lui donna un traitement tout en lui reprochant de ne pas avoir fait le vaccin.  Une fois remis sur pied, Alain, décida de se faire injecter celui ci. Il tomba gravement malade et développa un début de handicap, ses muscles ne voulaient plus fonctionner normalement. Il ne put désormais ne se déplacer qu’en fauteuil à roulettes.   Le médecin le visitait une fois par mois :
–    voyez vous docteur, je suis handicapé à cause de ce fichu vaccin, je le savais, mon frère m’avait envoyé le message mais je n’ai pas su écouter. Moi qui voulais être un bien pour les autres, je me retrouve être l’opposé.
–    Allons, ne soyez pas si négatif,  votre situation n’est guère enviable mais vous avez fait un immense geste de compassion vis à vis de votre environnement.
–    Ah oui, vous pouvez me préciser.
–    Au moins, vous ne contaminerez plus les autres maintenant que vous êtes vacciné.

Alain ne fut pas tellement convaincu du bien fondé de cette affirmation.

Christian Wydyr

Print Friendly, PDF & Email

Christian Duval

Christian Duval

Il me fait plaisir de répondre à vos questions ! Visitez mon site web : La Gazette de Wydyr et ma page FaceBook. Pour me contacter ou lire mes chroniques c'est ici