Au cœur de nos cellules, une révolution pour vieillir en bonne santé

par Xavier Bazin

Une incroyable révolution est en cours.

Pour l’instant, très peu de gens ont compris son importance vitale.

Mais si vous regardez bien, la presse médicale commence à en parler :

La piste mitochondriale avance dans la maladie d’Alzheimer (Le Quotidien du Médecin, 23/01/2018)

STRESS : Les mitochondries expliquent ses effets sur la santé (Santélog, 13/02/2018)

Troubles bipolaires : la piste des mitochondries (Cerveau & Psycho, 09/08/2018) 

Rides et chute de cheveux stoppés via la restauration des mitochondries (Genetic Engineering & Biotechnology News, 23/07/2018)

Les mitochondries sont essentielles à la mémoire (INSERM, 21/11/2016)

Autisme : des dysfonctionnements des mitochondries seraient une cause (Psychomédia, 30/10/2016)

Comment les mitochondries aident à réparer des cœurs qui se meurent (Healthline, July 18, 2018)

Contre le cancer du sein, cibler les mitochondries pourrait être la clé (Genetic Engineering & Biotechnology News, 09/05/2018)

Ces quelques titres ne sont que la face émergée de l’iceberg.

Car dans les laboratoires scientifiques, c’est l’effervescence !

Voici l’augmentation, année par année, du nombre de publications scientifiques sur les mitochondries et la santé depuis les années 1960 :

J’en suis convaincu : ce qui se passe est encore plus révolutionnaire que les découvertes récentes sur le microbiote (ou flore intestinale).

D’ailleurs, si le microbiote est aussi central pour notre santé… c’est parce qu’il est essentiel au bon fonctionnement de nos mitochondries[1]  !

Écoutez le Dr Frank Lipman, un pionnier de cette nouvelle médecine :

« Pour moi, les mitochondries sont l’équivalent occidental du « chi » ou de l’énergie.

Je suis convaincu que le microbiote et les mitochondries sont les deux fonctions clés de la longévité »[2].

Je vais vous expliquer dans une seconde ce que sont ces fameuses « mitochondries »…

…et à la fin de cette lettre vous serez plus savant sur ce sujet que 90 % des médecins !

Mais d’abord, un petit avertissement :

Pourquoi vous n’êtes pas près d’en entendre parler au « 20h »

La médecine des mitochondries, c’est l’exact opposé du « tout médicament chimique » :

  • On commence à découvrir que beaucoup de médicaments courants endommagent nos très précieuses mitochondries ;
  • et la voie royale pour prendre soin de nos mitochondries, c’est notre hygiène de vie : alimentation, activité sportive, sommeil, etc.

Encore plus fort : la piste la plus efficace pour réparer nos mitochondries abîmées est d’avaler des suppléments nutritionnels !

Je vous en reparlerai en détail, mais sachez déjà que les micro-nutriments les plus prometteurs pour soigner nos mitochondries sont :

  • La Coenzyme Q10
  • Le D-ribose
  • La Pyrroloquinoline quinone (PQQ)
  • La L-carnitine
  • L’acide alpha-lipoïque
  • Le magnésium
  • La créatine
  • Les vitamines du groupe B (surtout la vitamine B3)
  • La mélatonine
  • La berbérine
  • Le resvératrol
  • Les omega-3
  • La quercétine

Toutes ces substances sont naturelles…

…et l’industrie pharmaceutique ne peut donc pas les breveter, ni les revendre à prix d’or !

La révolution des mitochondries n’intéresse donc pas du tout Big Pharma…

…et c’est pour ça que vous n’êtes pas près d’en entendre parler dans les grands médias !

C’est pour ça, aussi, que les scientifiques ont mis autant de temps à s’y intéresser :

C’est bien simple : elles sont responsables de plus de 90 % de notre ÉNERGIE !!

Car il n’y a pas besoin d’être Prix Nobel de médecine pour comprendre à quel point nos mitochondries sont vitales.

Elles sont situées dans nos cellules, et produisent 90 % de l’énergie dont nous avons besoin pour fonctionner.

Je vous rappelle que notre corps est fait de 30 milliards de cellules.

Ce sont nos cellules cardiaques qui s’occupent de faire battre notre cœur. Ce sont nos cellules nerveuses qui permettent à notre cerveau de penser.

Pour faire cet énorme travail, il faut beaucoup, beaucoup d’énergie !

Voilà pourquoi nos cellules contiennent plusieurs centaines de mitochondries en moyenne… et toutes ces mitochondries représentent au total 10 % du poids de notre corps !

Ce sont elles, les mitochondries, qui produisent l’essentiel de notre énergie vitale.

C’est un vrai miracle de la nature : d’après certains calculs, nos mitochondries nous permettent de produire dix mille fois plus d’énergie par gramme… que le soleil[3] !

En fait, sans cette capacité inouïe à produire de l’énergie, nous n’existerions pas :

Elles sont le saut quantique qui explique la vie complexe sur Terre

Avant l’apparition des mitochondries, la vie sur Terre se résumait à… de simples bactéries.

Oui, pendant plus d’1 milliard d’années, la Terre était uniquement peuplée de micro-organismes composés en tout et pour tout d’une seule cellule !

C’était simple : un être vivant = une cellule.

Il fallait une révolution, un « saut quantique » pour créer les plantes, les animaux, composés de millions, voire de milliards de cellules !

Et cette révolution, c’est la mitochondrie qui l’a apportée.

À l’origine, c’était sans doute elle-même une bactérie… et puis, un beau jour, elle s’est installée à l’intérieur d’une autre bactérie.

Les deux bactéries ont fait un accord « gagnant-gagnant » : la (future) mitochondrie produit l’énergie, tandis que l’autre bactérie lui fournit refuge et protection.

Avec cette source d’énergie fantastique, la cellule a pu devenir de plus en plus grosse… et créer des êtres de plus en plus complexes.

Résultat : nos propres cellules sont 10 000 à 100 000 fois plus grandes que les cellules des bactéries… ce qui les rend capables de faire fonctionner un cœur ou un cerveau !

C’est simple : plus nos cellules ont besoin d’énergie, plus elles contiennent de mitochondries :

Les cellules du cœur, des muscles et du cerveau sont très gourmandes en énergie, et contiennent des milliers de mitochondries.

Quant à l’ovule, il contient même 100 000 mitochondries… alors qu’un spermatozoïde en a moins de 100 (à notre décharge, Messieurs, nous en produisons beaucoup plus :-)).

Ces quelques chiffres donnent le tournis… et auraient dû nous interpeller beaucoup plus tôt !

Elles sont au cœur de TOUTES LES MALADIES !

N’est-ce pas l’énergie qui nous maintient en bonne santé ? Qui répare nos blessures ? Qui renouvelle nos cellules endommagées ? Qui combat les infections ?

Et que dire des maladies « chroniques », fréquentes avec l’âge : n’est-il pas évident qu’elles sont liées à un manque d’énergie ?

  • Maladies cardiaques : sans énergie suffisante, le cœur ne peut plus se détendre ni se remplir de façon efficace ;
  • Diabète : il est lié notamment à l’incapacité des cellules du pancréas de bien faire leur travail, faute d’énergie ;
  • Même la maladie d’Alzheimer pourrait s’expliquer par la destruction progressive de nos neurones, faute d’énergie suffisante pour alimenter le cerveau !

Et c’est la même chose pour le vieillissement des cellules de la peau (rides), de nos oreilles (perte auditive) ou de nos yeux (DMLA, glaucome).

Et ce n’est pas tout : mêmele cancer serait une maladie de nos mitochondries !

Car les mitochondries ont une deuxième fonction vitale, en plus de produire de l’énergie.

Elles s’occupent aussi de réguler « l’apoptose », la mort programmée des cellules défectueuses !

C’est une fonction clé contre le cancer, car cela permet d’éliminer les « mauvaises cellules » (cancéreuses) avant qu’elles ne se multiplient !

Voilà pourquoi la piste la plus prometteuse pour vaincre le cancer est la piste « métabolique » du Dr Schwarz, axée sur le dysfonctionnement des mitochondries !

Vous comprenez pourquoi toutes ces découvertes sont enthousiasmantes ?

La médecine des mitochondries est probablement la révolution qu’on attendait depuis l’invention des antibiotiques !

Quelques conseils de base pour prendre soin de vos mitochondries

Je vous reparlerai de tout cela en détail dans les semaines qui viennent.

Mais je voudrais déjà vous donner quelques conseils très simples pour optimiser le fonctionnement de vos mitochondries :

  • Réduisez votre consommation de sucre (sucre ajouté et céréales) : les mitochondries fonctionnent le mieux avec des « bonnes graisses » : anchois, noix, avocat, etc. ;
  • Ne mangez pas plus que vous n’en avez besoin : l’excès de nourriture épuise vos mitochondries (et la restriction calorique leur bénéficie !)
  • Prenez soin de votre « graisse brune », riche en mitochondries – j’y reviendrai, mais rien de mieux pour vous créer de la graisse brune que de vous exposer au froid : prenez des douches écossaises, dormez à 19° dans votre chambre, etc…
  • Faites du sport, à haute intensité si possible : deux ou trois « sprints » (en courant ou à vélo) font autant de bien à vos mitochondries que 30 minutes à vitesse modérée ![4]
  • Prenez un multivitamine contenant les très précieuses vitamines du groupe B ainsi que la fameuse co-enzyme Q10, et ne manquez jamais de magnésium : ces nutriments « élémentaires » sont tout simplement vitaux pour vos mitochondries.

À très bientôt pour la suite, vous allez voir, c’est passionnant !

Bonne santé,

Xavier Bazin – https://www.sante-corps-esprit.com/

Sources

[1] How Enteric Microbiome Modulates Mitochondrial Function, GingerD and Dr. Richard Frye, August 2017, mitoaction.org

[2] You Heard It Here First: Your Mitochondria Are Just As Important To Your Health As Your Microbiome. Here’s Exactly How To Optimize Them, Liz Moody, Mind Body Green Health

[3] Power, Sex, Suicide, Nick Lane.

[4] Vous manquez de temps pour faire du sport ? Une étude vient de trouver la solution !, Maximilien Llorca, Septembre 2018, Science Post

Print Friendly, PDF & Email
Catégories : SANTÉ

la-PG

LE QUOTIDIEN QUI RÉUNIT. Un Blog consacré à la transition individuelle et planétaire et au maintien d'un taux vibratoire élevé.