SURVEILLEZ la RÉSONANCE DE SCHUMANN en LIVE !

par Sandra Véringa

Peut-être que le monde du cinéma et de la littérature sont les principaux coupables du fait que beaucoup ont grandi en ayant comme référence, ce genre d’amour «romantique» vu sur le grand écran et lu dans les livres.

Ce sont des grandes histoires capables de nous éblouir pour nous faire rêver, et des supercheries insoutenables que nous pouvons que très rarement trouver dans le monde réel.

Il faut savoir que «l’amour romantique» n’est pas le véritable amour. Nous devons veiller à ne pas tomber dans ces mythes dangereux qui s’enferment parfois dans l’idéal du romantisme:

  • L’amour est pour toujours: Cette idée n’est pas entièrement fausse, car nous ne pouvons pas nier que beaucoup de couples sont capables de garder leur amour en vie jusqu’à leur mort.
    Loin de penser que «l’amour doit être pour toujours», demandez-vous d’abord si vous êtes heureux. Il y a parfois des amours fugaces mais intenses, qui valent la peine d’être quand même vécus.
  • La jalousie est une preuve d’amour: Dans l’amour romantique, la jalousie est une expression de l’affection. Sans jalousie il n’existe pas d’amour réel et sincère.
    Cette idée est un risque absolu et un signe de domination et de méfiance, dans les relations toxiques si communes.
  • L’amour est la passion: Une autre idée caractéristique de l’amour romantique, consiste à penser qu’une relation sans passion n’est pas une vraie relation.
    Les sentiments doivent être portés à l’extrême, là où la sexualité trouve sa plus haute expression.

Il s’agit d’un faux mythe, car comme nous le savons, une relation de couple passe par différentes étapes où l’intensité se perd, mais il y a encore une intimité et une complicité qui unissent les deux parties.

Extrait de https://www.espritsciencemetaphysiques.com/

Image par Bing N. de Pixabay

Print Friendly, PDF & Email
Catégories : RÉFLEXION

la-PG

LE QUOTIDIEN QUI RÉUNIT. Un Blog consacré à la transition individuelle et planétaire et au maintien d'un taux vibratoire élevé.