Extrait d’un entretien avec Nassrine Reza

Interviewer : Dans votre nouveau livre « Vous êtes votre propre guide », vous dites ne rien enseigner. Mais dans quel but écrivez-vous des livres alors ?

N : Il n’y a aucun but à atteindre. La vie écrit des livres, sans raison particulière.

I : J’ai été bouleversé par certains propos de ce livre, qui contredit bon nombre de théories et qui ont pourtant été prouvées par la science. Je me réfère ici aux chakras, dont vous niez l’existence.

N : Les chakras sont peut-être propres à l’être humain, mais celui-ci n’est qu’une facette de la vie, avec laquelle vous vous confondez maintenant. Une fois qu’il devient évident que vous n’êtes pas cet humain, en quoi est-ce que la présence ou l’absence de chakras vous concerne-t-elle ? Votre véritable nature qui ne peut être limitée ni par un nom, ni par une forme particulière ne possède rien. Vous vous cramponnez à cette forme humaine et à ses multiples concepts. Vous cherchez votre vérité en vous basant sur quelque chose qui est impermanent. L’être humain et ses chakras vont disparaître un jour, mais qu’en est-il de cette « essence » qui permet les multiples apparitions et disparitions au sein de la vie ; cette « essence » qui est à l’origine de toute manifestation ? Tant que vous vous identifiez à un corps périssable, il vous faudra vivre dans l’illusion d’avoir des chakras. Mais il y a tellement d’autres choses à découvrir en dehors de cette « dimension vie ». Et cette découverte se fait spontanément, lorsqu’il n’y a plus d’attachements à la vie, qui n’est qu’un simple rêve.

I : Votre invitation dans ce livre est de réaliser que nous sommes le « témoin silencieux » de l’être humain et de la vie.

N : Et ce qui perçoit la vie, ne peut pas être en vie et n’a donc aucunement besoin de chakras, n’est-ce pas ?

I : En effet ! Je vais relire votre livre pour en comprendre les subtilités. Le dernier chapitre m’a profondément bouleversé. Quelle fin perturbante et libératrice à la fois !

N : Il n’y a rien à comprendre. Ne lisez pas ce livre avec votre intellect, sinon l’essentiel vous échappera.

I : Vous vous exprimez parfois sur un ton très direct dans ce livre. Est-ce fait exprès ? Cherchez-vous à provoquer quelque chose en particulier ?

N : Les choses s’expriment sans intentions particulières. Tout se fait naturellement. Ce n’est que le conditionnement de l’humain qui est bouleversé à la lecture du livre. Vous, vous êtes hors d’atteinte.

I : C’est très certainement le dernier livre que je vais lire, car vous mettez un terme à toutes nos quêtes.

N : Il n’y a jamais eu aucune quête, sauf si vous croyez être un humain. Il court toujours après quelque chose, en vain.

I : Pourquoi en vain ?

N : L’être humain naît nu et les mains vides et c’est ainsi qu’il va quitter sa vie terrestre. Tout ce qu’il aura accumulé au fil de son existence s’évanouira au dernier souffle.

I : Depuis quinze ans, vous écrivez, vous offrez des séminaires et des vidéos, mais dans quel but finalement ?

N : À nouveau, il n’y a pas de but. Cela se fait, parce que cela doit se faire.

I : Il n’y a absolument aucun choix qui nous incombe ?

N : La vie a déjà tout organisé. Elle orchestre des milliards de scénarios.

I : Vous avez influencé la vie de dizaines de milliers de personnes et vos livres ont beaucoup de succès. Les gens des quatre coins du monde se déplacent pour vous écouter. Comment expliquez-vous cela ?

N : C’est ainsi que les choses doivent se dérouler apparemment. Mais je n’ai rien à voir avec cela, puisque « Je » n’existe pas.

I : Permettez-moi de vous dire que je vous trouve un peu « folle » à mon goût.

N : Permettez-moi de vous dire que vous avez très bon goût.

I : Vous êtes vraiment difficile à cerner et c’est parfois déstabilisant. Mais qu’êtes-vous Nassrine ?

N : Nassrine est un virus qui déprogramme toutes les croyances et qui abolit toutes les certitudes.

I : Que reste-il à la fin ?

N : L’évidence ! Mais lorsque celle-ci apparaît, il n’y a plus personne pour en parler.

I : Donc vous avez un but ! Vous nous indiquez comment accéder à ce qu’on pourrait appeler « l’éveil » !

N : Oui et je vais vous indiquer le chemin. Ecoutez attentivement : continuez tout droit, puis dans 300 mètres tournez à gauche et faites un grand virage à droite et vous arriverez enfin à bon port. Cette destination s’appelle « Nulle part ».

I : Je sais que derrière cette dérision se cache une précieuse sagesse qui est sûrement en avance sur notre temps. Ce que vous transmettez remet vraiment tout en question. Votre livre est en effet un tsunami. Mais il peut y avoir des effets secondaires, comme de la peur par exemple.

N : Et vous êtes ce qui perçoit l’agitation. Vous êtes hors d’atteinte. Peu importe ce qui arrive au sein de cette vie, ce rêve, cela n’a jamais aucune influence sur votre véritable nature.

I : Je n’ai donc jamais à m’inquiéter.

N : Oui, votre véritable nature n’a pas ce privilège. N’est-ce pas une bonne nouvelle ?

Découvrez le nouveau livre VOUS ÊTES VOTRE PROPRE GUIDE

DISPONIBLE ICI

Print Friendly, PDF & Email

Nassrine Reza

Nassrine Reza

Je serai heureuse de partager avec vous ! Découvrez mon site web: https://www.nassrinereza.com et ma page Facebook. Pour me contacter ou lire mes chroniques cliquez ici !