Transmis par Arwen de La Réault

Oui, Bien Aimés, vous voici de nouveau confrontés à une perturbation émotionnelle forte ! Vous voici touchés de plein fouet dans vos sentiments, ébranlés dans vos certitudes, déstabilisés dans vos systèmes de croyances qui s’effondrent, percutés dans votre aveu intime d’impuissance à contrôler quoi que ce soit. Plus rien ne s’explique selon votre logique, ni ne se justifie à vos yeux à peine entrouverts. Et comme à chaque fois que vous avez mal, chaque fois que vous éprouvez un ressenti de ce que vous nommez « injustice », « épreuve » ou « calamité surnaturelle », vous vous recroquevillez confusément dans la peur, le chagrin, l’anxiété, le contrôle ou la colère, ce qui est la même chose.

Je suis le Maître Archange de la Vérité. Dans l’Unité qui relie toute la Fraternité divine, je souffle la Lumière sur l’Univers, en association avec tous les Maîtres et les Figures célestes que vous invoquez lors de vos médiations, principalement en cette période amorçant le retournement intégral de toute chose, maintenant perceptible sur votre Planète. Mon rôle consiste à ancrer la vibration du Créateur en interprétant sa Sagesse, pour que la Vérité se manifeste au sein de vos Cœurs à travers la Lumière qui ne demande qu’à s’y réactiver au plus haut. N’essayez pas de me donner un nom, je n’en ai pas. Je ne peux « m’exprimer » que par vibrations de fréquences appropriées à la manifestation de la Réalité. Je viens donc à vous, par le biais de l’inspiration que je vivifie chez certains d’entre vous, purs dans leur Cœur, et désireux d’agir désormais pour le relèvement du Monde.

Laissez-moi vous apporter quelques explications, à propos de cet événement survenu à Notre- Dame de Paris. Je transmets aujourd’hui, par l’intermédiaire d’un nouveau canal, qui n’en revient pas encore d’avoir été choisi pour traduire ce message de Vérité, d’autant que je ne communique pas seul, mais en compagnie de Jeshua (Sananda, ou encore celui que vous nommiez Jésus). Ce dernier est naturellement très concerné au premier plan, par l’événement qui vous bouscule en France, avec l’incendie de votre Cathédrale : les flammes de l’Amour et de la Résurrection des consciences à Notre-Dame.

Le Peuple de la Terre a parfois besoin de l’explosion d’une bombe pour pouvoir s’éveiller enfin d’un si long sommeil… Ce n’est pourtant pas la première fois que le Créateur vous avertit avec force ! Chaque fois qu’un rappel clair résonne, il impacte toujours un symbole que vous avez malencontreusement classé dans votre esprit, selon vos propres définitions de ce à quoi il est censé correspondre. Nous ciblons des symboles de nature à susciter en vous des questions fondamentales, afin que vous y répondiez avec votre Cœur et non plus avec votre mental, vos savoirs, vos préconçus, vos réflexes conditionnés, et surtout votre rationalité réduisant nécessairement l’Infini à la dimension de ce qu’un cerveau humain s’autorise à concevoir. Souvenez-vous, depuis de nombreuses années, nous vous amenons progressivement à vous libérer de la peur résultant des carcans de la pensée linéaire et de votre croyance en l’état de séparation, pour que peu à peu vous retrouviez votre Essence véritable, votre Être réel dans la Paix intérieure, la Sagesse, la Liberté de vivre en Pleine Conscience. Le déferlement actuel des vagues de Lumière sur la Terre, ne permet plus que vous demeuriez sous l’emprise des énergies involutives qui vous ont faits captifs depuis des milliers d’années de votre temps. En vous inondant de son Amour, le Créateur fait remonter les couches profondes de distorsions, jusqu’à la surface, afin qu’elles soient intégralement dissoutes. Ce processus accélère les circonstances susceptibles de vous choquer, dans le but de vous faire prendre conscience de la nécessité à lâcher les croyances issues des conditionnements de masse, lâcher vos attachements sous toutes les formes, vos identifications à la forme, et vos peurs bien sûr, là encore, multiformes. Vous devez comprendre que l’Amour inconditionnel dont je parle n’est en rien comparable à votre notion limitée de l’amour terrestre. L’Amour divin est Vibration, Lumière, Flux de la Vie, et non un sentiment ou une émotion de 3e dimension. A ce titre, Il ne répond pas à votre manière de l’attendre, de le recevoir ou de le dispenser.

Souvenez-vous, ce n’est pas la première fois que nous essayons d’attirer votre attention, en vous confrontant à des événements révoltant votre sensibilité encore encombrée de convictions qu’il vous faut réviser. Parfois même, des pertes humaines doivent être associées à ces actions coûteuses en termes de fréquence énergétique à relever. Ce qui bien entendu, est fort mal perçu, a fortiori, interprété à tort par ceux qui ne se fient qu’à ce qu’ils voient et cherchent invariablement à tout expliquer en traduisant l’illimité, au premier degré de la lettre. Enfin le 15 avril 2019, « atteinte » fut portée à ce que vous considérez comme l’un des principaux symboles de la Chrétienté et de la Culture occidentale…. Ne comprenez-vous pas que la main de Dieu place des signes forts sur votre Chemin pour que vous vous éleviez à Servir une version plus évoluée de la Vie ?

L’Energie d’Amour ne veut rien saccager ou anéantir, elle accomplit un travail d’orfèvre, ou de dentelière, au millimètre près, lorsqu’il est question d’éveiller les consciences et d’esquisser le déclic qui vous engage sur le Chemin du retour à votre Vérité.

Qui aura remarqué que, sous prétexte de réfection, nous avions pris soin de préserver les statues des douze apôtres qui n’étaient donc plus présentes lors du sinistre ? Les douze apôtres dont Thomas, auquel Eugène Viollet le Duc avait donné son propre visage, un visage qui était le seul à regarder la flèche (Thomas qui ne croit que ce qu’il voit…). La flèche détruite servait à montrer le ciel mais elle était devenue l’aiguille qui pique. En reprenant les mots de votre sage Confucius « quand le doigt montre la lune, l’imbécile regarde le doigt », on pourrait se demander, qui voyait vraiment ce que montrait la flèche ! Je le répète, l’Amour de Dieu ne peut rien détruire, c’est tout simplement impossible. Le concept de mort ou d’extinction relève de l’illusion dans laquelle le peuple de la Terre est prisonnier et de laquelle il se libère, précisément grâce à des bouleversements semblables à celui que vous venez de vivre, qu’il s’agisse de fracas collectifs ou individuels. Il faut bien faire bouger les lignes et vous faire sortir des zones de « confort », au plus profond desquelles vous stagnez. Rien n’était fait pour détruire, mais pour avertir…. Résultat : aucun blessé, les œuvres maîtresses sauvées. La thèse de l’accident fut retenue et non celle d’un sabotage. Depuis longtemps, par différents procédés, la Source s’attaque aux symboles des archaïsmes, des religions, de l’attachement aux traditions ancestrales obsolètes, du paradigme basé sur la réussite dans la matière… Puisque tout cela doit disparaître et expirera irrémédiablement de gré ou de force, ce dernier point dépendant entièrement de vous qui disposez du libre- arbitre et de la faculté omniprésente du choix …. Au final, vous avez pu établir là aussi, le constat de symboles forts : une cathédrale qui se retrouve à ciel ouvert, ne percevez-vous pas l’immense Beauté de cette image, ne ressentez- vous pas le puissant message qui s’en dégage ? Le Ciel est là, descendu jusqu’à vous, à vos pieds ! Magnificent, étincelant, somptueux par-delà les cendres, raffinant vos racines enkystées. Le Ciel est partout et en toute chose, à commencer par le feu de l’Amour qui brûle dans votre Cœur sacré ! Vous n’avez plus nécessité à l’invoquer par rituels de tout acabit, en persistant à vous croire séparés de Lui ! Dieu est en vous, comme dans tout ce qui EST, parce que Dieu est Vibration de Vie et de Vérité, d’Amour et de Lumière, tout comme chacun d’entre vous sur cette Terre, sans aucune exclusive.

Ne pleurez pas ce qui semble vous échapper. Les pleurs dans ce cas, sont un aveu d’impuissance, d’incompréhension et de résistance à l’acceptation de ce qui EST. Ceux qui pleurent le sinistre, confessent leur assuétude au besoin de s’accrocher à des repères tangibles, des formes sécurisantes illustrant les cadres traditionnels de la culture dans l’histoire de l’humanité. Entendez plutôt qu’en prévision des changements qui se profilent, inhérents à l’Ascension fréquentielle de votre Planète, ce genre de situations vous dispense un précieux apprentissage dont vous aurez grandement besoin dans l’avenir: savoir marcher en confiance alors même que le sol se dérobe sous vos pas.

En d’autres termes, il s’agit de lâcher vos identifications à la forme, vos représentations linéaires, vos certitudes et vos définitions subjectives préfabriquées dans tous les domaines.

A ce propos, que les plus éveillés parmi vous, ceux qui ont déjà réalisé le grand saut quantique requis maintenant, ne se laissent pas impressionner ou décourager par la diversité des réactions après l’événement : mésinterprétation pour cause d’immaturité spirituelle chez les uns, transparence de leur asservissement aux forces de l’ombre pour les autres, réponses et raisonnements primaires chez d’autres encore…, suite aux endoctrinements, aux propagandes et autres intégrismes de tous bords, qui aliènent le commun des mortels en fermant la porte de son Cœur…. Ne jugez rien, ne condamnez rien, tout passe, tout finira par s’apaiser et vous êtes en ce monde pour Aimer toute chose. Aimer ne signifie pas être d’accord, cautionner, approuver. Aimer veut dire : être spontanément capable de porter le regard de Dieu en Soi, sur toute chose, absolument toute chose ! Vous avez tous choisi de venir vous incarner en ces temps particuliers pour Œuvrer, ici et maintenant, ainsi que moi Jeshua, vous l’ai enseigné lorsque je marchais à vos côtés, il y a 2000 ans. Je reviens aujourd’hui, en chacun d’entre vous, pour que vous cessiez de vivre à genoux, et que vous commenciez à reconstruire le Nouveau monde, que vous reconstituiez sur Terre, le Paradis que Dieu a voulu pour vous. Vous êtes tous aptes à le reconquérir et à le manifester dans la Joie, si vous comprenez que la seule Puissance qui soit, est celle de l’Amour et de l’Unité. C’est précisément dans ce type de circonstances extrêmes que vous devez soutenir vos frères encore endormis, en montrant l’exemple, tels des piliers stables, des Maîtres ayant su transcender leur nature inférieure. Préparez-vous, exercez-vous, d’autres alarmes, d’autres tocsins retentiront, et vous serez là pour continuer à ouvrir les voies, à montrer le Chemin….Notamment celui du Pardon, de l’ouverture d’Esprit, du Rayonnement de votre Lumière. Il n’y a que la Lumière qui puisse engloutir et faire s’évanouir l’ombre.

Soyez indulgents, les religions sont aussi imparfaites que vos Institutions, parce qu’elles sont le produit des hommes et les hommes n’ayant pas encore saisi et admis ce qu’ils sont en réalité, demeurent imparfaits. Ils pensent et agissent dans l’imperfection car ils sont guidés par leur mental, donc, par l’ignorance et la peur. Ceux qui ne s’alignent pas sur l’Esprit divin ou bien le déforment sciemment (ainsi que l’ont fait, entre autre, toutes les religions), sont ceux qui ont peur. Or, la souffrance de la séparation génère la domination, le despotisme, l’aberration et la violence (ce ne sont là que de bien piètres mots pour exprimer la perversité des Systèmes et la complexité de l’inventivité humaine pour soumettre et tromper d’autres hommes, aux seules fins de préserver ses intérêts) …

Cet incendie illustre le principe d’une « purification » de toute l’imposture humaine, les fausses croyances et les fausse piétés, tel un bûcher nécessaire pour que le Phoenix puisse renaître de ses cendres… Encore faut-il qu’il ait accepté de devenir cendres. Alors ne pleurez pas sur la destruction de la matière, sur les valeurs émotionnelles ou historiques qui n’appartiennent qu’à la 3e dimension et dont la mise en scène vise à vous apprendre le

détachement, le lâcher-prise, le non-contrôle, la Sagesse du Maître sachant décrypter la finalité réelle des événements, au-delà de ce que les yeux portent à voir. Il vous faut abolir le sens de ce qui vous semble être le bien et le mal, ce qui est juste, ce qui est vrai ou ne l’est pas. Il n’existe que de hautes ou de basses fréquences, puisque tout est Energie dans l’Univers. Nous vous conseillons de vous écarter des jeux de rôles et des cadres étriqués de vos systèmes sociaux sous tous leurs aspects. Soyez curieux, innovants, enthousiastes, transgressez joyeusement les frontières, sans violence naturellement. Élargissez les notions de valeur dans tous les sens du terme, y compris ce que vous nommez les valeurs morales, religieuses, patrimoniales ou historiques.

Que l’homme veuille reconstruire pour restituer un site à la Beauté, pour honorer le sacré divin et non la sacralisation païenne, sous prétexte de prouesse architecturale, cela s’entend. C’est un choix qui relève du libre-arbitre dont vous êtes tous détenteurs et qui sera l’élément fédérateur de bonnes volontés. A condition de ne pas vouloir reconstituer le « comme avant », ne pas vouloir se sécuriser en fabriquant le sentiment que rien ne s’est passé, ne pas chercher à effacer les traces pour faire croire que rien n’est arrivé, pour pouvoir affirmer plus tard qu’effectivement, l’homme aura su triompher de ce qu’il avait appelé l’adversité…, cela serait une chose terrible. Selon des thèses plus ou moins négationnistes, ce serait comme contester ou démentir l’expression de Dieu, oblitérer le sens profond du geste d’Amour offert par ces circonstances que l’homme en état de séparation, ne peut évidemment pas saisir. Non content de ne pas discerner la Vérité derrière les apparences, l’être ignorant profère souvent des élucubrations reflétant le niveau de sa fréquence vibratoire affaissée.

Il est en l’homme une certaine immanence à vouloir se raccrocher à quelque chose qui le dépasse, précisément en cette période de confusion. C’est sans doute la raison pour laquelle, à sa manière et selon des motifs aussi variés que le sont vos personnalités, chacun s’est approprié la représentation de cette cathédrale en lui conférant un caractère d’inaltérabilité divine, même pour ceux qui n’y reconnaissaient qu’un emblème culturel et historique. Alors, voir « l’immuable » devenir la proie des flammes, a déclenché chez vous, ces vieux relents de peur ancestrale immodérée, la peur de la spoliation arbitraire jusqu’à l’anéantissement par une force inexpugnable. Et cette peur vous a ému jusqu’aux larmes. Des larmes que vous auriez voulu transformer en lances à incendie pour éteindre vous-mêmes ce feu qui vous semblait inique. Quand l’effroi vous terrasse, votre réflexe irrépressible de contrôle surgit en proportion, du tréfonds de vous-mêmes… Vous auriez voulu vous donner la sensation d’endiguer l’irréparable…. Mais cela aussi s’est dérobé à vous ! Lorsqu’un événement violent, inattendu, imprévisible et inimaginable auparavant se produit, la panique s’empare de vous, car vos parades pour maîtriser la matière, votre sentiment de toute- puissance cartésienne, s’effondrent avec ce qui est physiquement en train de se détruire. C’est l’Entendement qui s’écroule, et soudainement, l’homme ne sait plus en qui ou en quoi croire. Mais comme il a besoin de croire en quelque chose pour se sentir exister, il se sent abandonné, désorienté. Ce fut le cas également dans bien des circonstances du passé, et notamment lors de la destruction des twin Towers, le 11 septembre 2001, ou lors des attentats terroristes survenus en occident, là où les populations ne s’attendaient pas à ce que l’horreur s’exporte.

Rien n’apparaît stable, sécurisant, immarcescible pour le regard qui ne voit pas l’Énergie infinie en toute chose et ne sait donc pas s’abandonner au Flux, ainsi que l’Unité vous en donne l’occasion. Pour répondre à la peur, le mental s’endurcit. Sachez pourtant que les plus redoutables choses de la vie n’adviennent jamais sans votre « permission » consciente ou inconsciente. La peur des grandes calamités accompagne l’humanité depuis toujours. Dans le psychisme humain, elle rejoint en la démultipliant, la revivance de faits liés aux traumatismes de l’enfance. Quand il se produit un phénomène inopiné et brutal, instantanément l’individu est ramené aux bouleversements émotionnels de son enfance. Cela d’autant plus douloureusement que la manœuvre est inconsciente et que la problématique n’a jamais été réglée. Quand l’être humain se sent démuni, son premier réflexe est de se regrouper. Tenter de puiser des forces dans l’esprit collectif, plutôt que les chercher en lui, bien que s’y trouvent toutes celles dont il a besoin dans l’instant présent. L’être humain essaie de comprendre ce qui arrive parce qu’il ne sait pas où diriger sa tristesse. Il ne sait pas davantage quoi faire de son effroi. Quand les hommes ne savent plus comment s’orienter par eux-mêmes, ils cherchent un Sauveur pour ne pas se sentir isolés dans leur douleur. C’est pourquoi vous avez qualifié de héros les pompiers de Paris dont vous n’avez acclamé la bravoure qu’en ces circonstances exceptionnelles. Cependant, chaque jour, ils accomplissent leurs fonctions altruistes en sauvant des vies, en préservant des patrimoines précieux, menacés dans les grandes demeurent, mais vous ne les applaudissez ni ne les remerciez jamais pour cela quand vous n’êtes pas concernés !

Afin de combler le ressenti d’impuissance, vous vous précipitez dans la générosité, la solidarité… Mais il ne s’agit que d’une réponse à la peur : le comblement du trouble intérieur par la formation de liens de substitution, de rapprochements par affinités, d’alliances de convenance, de communion improvisée…, le tout, tellement éphémère ! Reconnaissez humblement que malgré l’afflux massif de dons, cette générosité n’en est pas une, sinon vous vous préoccuperiez davantage des détresses sociales et humaines qui gangrènent votre Planète ! Vous n’attendriez pas de tels événements pour pallier les carences. Ces dons sont des cadeaux faits à vous-mêmes, pour vous dédommager en quelque sorte, adoucir le ressenti de l’anxiété, de l’angoisse de la perte que suscitent ces contextes. Ils symbolisent une offrande sacrificielle proposée à Dieu pour apaiser ce que certains d’entre vous ont cru devoir soupçonner comme étant la marque d’un courroux…. Alors qu’il aurait immédiatement fallu saisir à quel point l’Amour de l’Unité ordonnance toujours tout (dans l’intérêt protégé de ceux qui en sont conscients), y compris l’extinction des feux… Lorsque vous êtes confrontés à une épreuve, à une complication, ou à une simple contrariété, rappelez-vous seulement qu’à cet instant, vous vous heurtez à quelque chose qui ne peut tout simplement, pas exister dans la Réalité de l’Être tout Puissant que vous êtes, quelque chose qui n’a de corps vraisemblable que dans la 3e dimension, quelque chose qui a pris l’apparence que vous lui attribuez, et qui n’a sur vous, que l’influence dont vous lui permettez d’user. L’ego est très « intelligent », et pourtant impuissant, à moins que vous ne le laissiez jouer avec vous, en consentant à demeurer sa marionnette.

Toutefois, peu importe ce qui vous motivera pour former le rassemblement fraternel prioritairement visé par l’occurrence de ce « drame ». Aucune raison n’est bonne ou mauvaise, seul le résultat compte.

Vous rassembler, pour l’instant, est la seule chose qui compte. Encore une fois, peu importe les motivations qui vous feront ensemble regarder dans le même sens peu importe ce qui vous poussera dans un premier temps, à vouloir aller plus loin, plus haut… L’essentiel est que vous fassiez table rase des arguments qui vous opposent et vous déchirent les uns les autres, afin de vous soutenir et dans un même élan d’Amour Fraternel, vous rendre capables d’élaborer le Nouveau monde dont il vous incombe de produire la qualité, l’équilibre, l’harmonie, la paix, l’abondance, et la joie pour TOUS. Bien Aimés, vous êtes le peuple de la Terre, et c’est en vous unissant que vous allez devenir le Peuple de Dieu… Dans un œcuménisme au sens large, religieux de toutes confessions et profanes, rassemblez- vous au point zéro d’un nouveau départ, tout comme Notre-Dame de Paris marque le point zéro de toutes les routes de France, (le symbole est là aussi très parlant comme vous dites).

La Vie appelle à l’Evolution, l’Evolution est indissociable du mouvement, Elle s’élance par le mouvement ; le mouvement entraîne le changement, le changement occasionne la « perte » et provoque la disparition de l’ancien. Mais ce n’est jamais une perte à déplorer, c’est la transmutation de ce qui n’est plus utile afin d’en fertiliser le « terrain » sur lequel créer les fondations nouvelles d’un monde meilleur. Vous êtes des Créateurs, pas des créatures ! Réactivez en vous la Flamme de la Résurrection, Celle qui sourdre au fond de vos consciences et de vos Cœurs encore en friche pour la plupart d’entre vous.

Qui que vous soyez, quel que soit le rôle que vous vous êtes donné dans la présente incarnation, sachez qu’au-delà de vos préoccupations ou considérations personnelles quotidiennes, une tâche plus élevée vous attend. Pour l’accomplir en édifiant l’Œuvre de Dieu, n’oubliez jamais que vous n’êtes pas seuls, vous êtes Aimés et soutenus au-delà de tout ce que vous pouvez imaginer. Nous vous aimons d’un Amour incommensurable, reposez-vous sur nous !

Pour cela, moi Jeshua, je vous le dis : point besoin de prières, de litanies répétées en boucle, de formules apprises et de sacrements. Ne cherchez pas Dieu dans la religion (aucune religion), ni dans les lieux consacrés, ni partout où vous l’aviez enfermé dans votre conception limitée de la Foi. Et moi non plus vous ne m’y trouverez pas, pas plus qu’aucune des figures célestes auxquelles vous faites appel dans vos supplications. Dieu n’a pas besoin de cathédrales, mes Bien Aimés. Les cathédrales, c’est dans vos cœurs qu’il faut les bâtir, c’est là que le Créateur veut les voir, sculptées dans l’Amour que vous Êtes !

Canalisation et photo par Arwen de La Réault

Transmis à la Presse Galactique par l’auteure

Print Friendly, PDF & Email

la-PG

LE QUOTIDIEN QUI RÉUNIT. Un Blog consacré à la transition individuelle et planétaire et au maintien d'un taux vibratoire élevé.