Extrait de MÉMOIRES D’ORION par Rosanna Narducci & Marc M. Vallée

Le portail est là, devant nous, magnifique. Son rayonnement fascine par l’impact qu’il a sur nous. Mon regard contemple les glyphes à sa surface, variant continuellement en intensité et dans leur emplacement. Le rapport entre ce mouvement et notre état intérieur ne semble pas avoir été saisi par Igoual, qui semble bien incertain. Le champ de force nous pénètre complètement. J’entends les réflexions d’Igoual ⁠: « ⁠Est-ce vrai que non seulement ce champ détecte les propriétés vibratoires des êtres, mais qu’il transmute toutes celles bloquant le passage ⁠? Et qu’est-ce que Christ’al Chaya voulait bien dire par transmuter ⁠? D’ailleurs, est-ce que je peux pleinement lui faire confiance ⁠? Nous nous sommes tant combattus ⁠! C’est vrai que la situation n’est plus la même, mais a-t-elle suffisamment changé ⁠? ⁠»

– Igoual, tu te poses trop de questions. Je comprends ton angoisse, mais tu y es presque. Tu as devant toi le magnifique Portail de rédemption.

– Mais ce portail peut aussi complètement me désintégrer. C’est ce que certains disent. Comment moi, grand officier des armées reptiliennes et responsable de la destruction de planètes entières, puis-je espérer autre chose que la mort, mon esprit annihilé ⁠? Même le mot « ⁠rédemption ⁠» me semble bien ironique.

Je sens qu’Igoual est las d’être qui il est. Seth An n’a pas tenu sa promesse envers les siens. Son grand plan n’a apporté que désolation. Les clans reptiliens vivaient le chaos et se savaient maintenant manipulés. Même la mort lui semblait plus douce après tout.

– Igoual, tu dois passer ce portail. Pas seulement pour toi, mais aussi pour tous les tiens.

Shamira est à gauche d’Igoual alors que moi, Christ’al Chaya, je suis à sa droite. Quelques compagnons se trouvent un peu en retrait. Nous ressentons toute la portée du renouveau qui se met en place pour ce secteur de la galaxie et nous maintenons au mieux cette vision afin qu’Igoual puisse aussi la ressentir. Le temps des grandes guerres sur Orion se termine. Mais une clé reste essentielle, et c’est le passage de certains seigneurs reptiliens dans ce portail conçu au cœur même de la galaxie. Le temps du Grand Œuvre est enfin venu, ce temps de la fusion des forces évolutives et involutives, le passage au-delà de la dualité et d’une liberté illusoire. La mort d’Igoual ne servirait pas cette œuvre ni rien d’autre. La clé repose sur son passage volontaire dans ce portail, car un ensemble précis de fréquences vont alors mettre en marche le prochain grand cycle universel.

Bien sûr, tout cela ne repose pas sur un seul individu, mais Igoual est unique. Son charisme sur ses troupes et ses collègues est renommé. Il sera le premier à passer le portail, et ce premier passage sera crucial pour la suite des choses. Mais la dureté de son cœur encore trop présente allait-elle le permettre ⁠?

Shamira et moi, tout en maintenant la vision, percevons bien l’état de confusion profonde d’Igoual. La lourdeur de son passé freine sa décision. En fait, c’est la lourdeur de tous ces conflits qui nous affecte chacun. Même Shamira et moi commençons à perdre l’objectif. Malgré les étapes accomplies ces derniers temps, qui semblaient garantes du succès de ce passage, l’influence des cycles précédents est encore trop présente.

Je ressens fortement que le passé devait être revisité. Des éléments sont encore à considérer – en particulier dans mon propre cheminement. J’en suis fort étonné d’ailleurs. Je constate que le passage n’est pas seulement l’affaire d’Igoual. Je suis aussi impliqué, et plusieurs autres le sont également.

Par où commencer ⁠? Je suggère une pause à Shamira et Igoual. Chacun en a besoin. Pour ma part, je pense que je vais me retirer quelques instants avec ces grands moais, juste à côté.

C’est tout de même fabuleux qu’une petite planète aux confins de la galaxie soit appelée à jouer un si grand rôle. Et cette île, Rapa Nui, au milieu de l’océan, a vraiment la vibration idéale pour structurer le réseau des trois Portails de rédemption et des neuf Portails de solarisation.

Je ne peux que sourire au fait que les habitants de la Terre, mis à part les premières générations de shamans de Rapa Nui, n’ont pas encore compris que ces quelques moais, les seuls sur toute l’île à regarder en direction de la mer, regardent en fait un point précis, un sas, qui, sur le plan éthérique, permet un accès instantané vers le système solaire de Sirius agissant comme Soleil central pour ce quadrant de la galaxie. Et ce n’est pas un hasard si la Terre est ainsi connectée à Sirius.

Ah Sirius, magnifique Sirius ⁠! Son Haut Conseil a tellement voulu voir la paix se réaliser. Je me sens peu à peu connecté à ses lignes temporelles. Peut-être y trouverai-je l’inspiration pour la prochaine étape, celle devant Igoual et devant tant de ses compagnons, devant nous tous.

Ah ⁠! voilà que la vision de ses mers émeraude, si vastes, m’accueille à nouveau…

Extrait de MÉMOIRES D’ORION par Rosanna Narducci & Marc M. Vallée

DISPONIBLE ICI

Print Friendly, PDF & Email
Catégories : Ariane Editions

la-PG

LE QUOTIDIEN QUI RÉUNIT. Un Blog consacré à la transition individuelle et planétaire et au maintien d'un taux vibratoire élevé.