SURVEILLEZ la RÉSONANCE DE SCHUMANN en LIVE !

Extrait de MEMOIRES D’ORION chap. 1

Amena était une magnifique planète, la troisième de ce système solaire à étoile double. Les grands concepteurs des évolutions galactiques avaient réuni les conditions nécessaires afin qu’elle soit recouverte d’eau en totalité ou presque. Les éléments ayant leur contrepartie vibratoire dans la constitution des êtres avec qui ils sont en lien, la fréquence de l’eau allait contribuer à la mission de cette planète, de ce système solaire.

La beauté d’Amena résidait dans ce jeu de l’eau souvent peu profonde avec des fonds marins très variés, parfois de sable blanc permettant à la couleur émeraude de prendre toutes les nuances. À d’autres endroits, les coraux étaient si intenses de couleurs et de rayonnement ⁠! En effet, la lumière blanche, en particulier celle du second soleil, se reflétait sur la structure cristalline de certains coraux et cela créait, avec la mouvance des vagues, des jeux d’étincelles de toute beauté.

La vie s’était développée à partir des océans, où de nombreuses formes de vie étaient présentes. Comme cela se passe en général dans les évolutions planétaires, d’une vie cellulaire simple une vie consciente a émergé. Adaptés à leur environnement, les êtres, de type humanoïde, pouvaient autant se mouvoir dans l’eau qu’à l’extérieur de celle-ci. Ils avaient bâti leur cité principale à une certaine profondeur, pouvant toujours recevoir la lumière du soleil tout en évitant d’être trop affectés par le mouvement des vagues. Ils avaient atteint un tel niveau de conscience qu’ils pouvaient communiquer avec une Présence qui était en fait la conscience de toutes les formes de vie de la planète. Ainsi, par cette communication, les habitants avaient appris à collaborer avec l’essence consciente de l’eau et pouvaient alors maintenir un champ de force particulier et harmonieux délimitant leurs cités et leur assurant des conditions de vie choisies.

Leur évolution leur avait aussi permis de voyager au-delà des frontières de leur sphère de vie. Les grands concepteurs des évolutions galactiques avaient aussi conçu ce quadrant galactique afin qu’émergent dans des temps convergents les capacités de voyages extraplanétaires des habitants de plusieurs systèmes solaires. Aldébaran, Deneb, Meissa, Véga, Cassiopée, Antarès, les Pléiades, Sirius et plusieurs autres, malgré des environnements différents, étaient tous de type humanoïde et plus ou moins en phase les uns avec les autres quant à leur capacité d’exploration des espaces galactiques. Ainsi, des ententes étaient progressivement intervenues et des conciles avaient été tenus afin de mieux gérer les interactions, les tensions et les échanges entre systèmes. Les plus sages de ces systèmes avaient reconnu Sirius comme un pôle central ayant la vibration adéquate pour avoir l’honneur d’accueillir le Haut Conseil. En fait, Sirius était un Soleil central local, reflet du Soleil central de la galaxie, lui-même reflet de la Source première. Chaque galaxie avait ainsi douze soleils centraux locaux. Les sages reconnaissaient aussi dans la vibration particulière de l’élément eau de cette planète, avec la conscience et l’amour lui étant associés, la vibration la plus élevée pour les assister, les aider à accomplir leur plein potentiel évolutif – quel qu’il soit.

Ainsi, le Haut Conseil de Sirius réunissait les représentants de nombreux systèmes solaires, les sages parmi les sages. En général, il n’était pas nécessaire à ces représentants de se déplacer pour participer aux différentes réunions, la technologie permettant une présence holographique, mais aussi parce qu’ils possédaient la faculté d’échanger sur le plan télépathique.

Ce Conseil apprit à bien jouer son rôle, gérant les défis d’une Fédération en évolution constante. Il savait aussi s’aligner sur les émanations informationnelles en provenance du cœur de la galaxie afin de ressentir les mouvements cycliques d’expansion et d’intégration de la conscience de ce vaste ensemble. Un grand dessein universel émergeait et chacun cherchait à s’aligner sur celui-ci, même s’il restait encore beaucoup à comprendre.

C’est ainsi qu’un jour le Haut Conseil de Sirius reçut la directive de se préparer à accueillir un émissaire mandaté par le Soleil central de la galaxie. Il était extrêmement rare qu’un tel être se déplace en personne. Tous les représentants ont alors été informés du moment solennel qui se présentait à eux et chacun fit en sorte d’être présent à cette occasion dans toute son élégance…

à suivre…

DISPONIBLE ICI

Print Friendly, PDF & Email
Catégories : Ariane Editions

la-PG

LE QUOTIDIEN QUI RÉUNIT. Un Blog consacré à la transition individuelle et planétaire et au maintien d'un taux vibratoire élevé.