INSCRIVEZ-VOUS AVANT LE 18 NOVEMBRE ET RECEVEZ UNE REMISE DE 10 €

La ceinture de Kuiper

1- De Maldek à la Terre

Durant les années 90, un programme militaire informatique américain nommé « Brilliant pebbles » (faisant partie du programme d’initiative de défense stratégique dit « Star wars ») analysa la trajectoire inversée des astéroïdes de la ceinture principale de Kuiper et s’aperçut qu’ils avaient une origine vectorielle et se regroupaient pour la plupart en un point unique. En effet, il y a à peu près 600 mille ans existait dans notre système solaire une très grande planète (équivalente à Saturne en taille) baptisée par la communauté scientifique « Phaéton », d’autres l’appelèrent Maldek ou Tiamat et bien d’autres noms. Cette planète était située entre Mars et Jupiter.

Selon 3 informateurs du programme spatial secret militaire américain (SSP), sur cette planète habitait une race humanoïde de très grande taille mesurant entre 5 et 10 mètres de haut, leur grande taille était due à l’influence gravitationnelle de Mars qui était un satellite de cette planète, aussi à une moindre pression barométrique de l’atmosphère ainsi qu’à la masse planétaire. Très agressive et guerrière, la technologie de cette race était très avancée, d’ailleurs ils pratiquaient le Trans-humanisme (fusion entre l’être biologique et la technologie matérielle). Ils communiquaient à travers une sorte d’aura micro-faciale et par télépathie. Leur soif guerrière les amena à développer une arme gigantesque à partir des anneaux de Saturne. A l’image de la machine sismique de Nicolas Tesla, une onde vibratoire était émise à partir de l’anneau B, ce qui générait une gigantesque oscillation. L’onde des anneaux faisait résonance avec Saturne qui renvoyait à nouveau cette onde sur les anneaux. Au bout d’un certain nombre d’aller-retours, l’onde devenait aussi puissante qu’un gigantesque canon sonique : capable de détruire n’importe quel point de l’espace environnant. Il sembla que cette arme attira l’attention d’une alliance d’extraterrestres, formée par des êtres de 6ème densité, que les Agarthiens appelaient les « Gardiens ». Dans les textes Acadiens et Sumériens on parle des « Gardiens » avec le terme KADISTU (à ne pas confondre avec les « Anciens », cette ancienne race d’aliens : semeurs de vie).

Loin de notre système solaire, à 250 années-lumières, à la périphérie du système binaire d’Alpha Draconis dans la constellation du dragon  (lieu d’origine de la race reptilienne, race extraterrestre très avancée technologiquement, guerrière et dominatrice), se situait un planétoïde creux (ou du moins très poreux dans son manteau), qui faisait partie des astres à la frontière de la dominance de l’alliance Draconienne.

Quand les Draconiens découvrirent ce planétoïde de 5 milliards d’années (plus ancien que la Terre) il était déjà aménagé sous sa croûte externe. Ce planétoïde faisait partie du réseau édifié par la race des Anciens constructeurs que nous avons évoqué précédemment. Les draconiens y construisirent une gigantesque base afin de l’utiliser comme une sorte de « porte-avion ». Cependant, elle fut bombardée par une pluie de météorites, par les espèces Grises d’Orion (avant de soumettre Orion les Draconiens étaient en guerre avec eux). Rendu inopérante par ce bombardement, elle fut abandonnée, mais ce que les Draconiens ne savaient pas, c’est que cette action détruisit aussi tout le réseau de protection énergétique construit par les Anciens. Cet astéroïde fut récupéré par les Gardiens/Kadistu qui le déplacèrent face à Maldek en utilisant une technologie inconnue à notre époque mais qu’on soupçonne d’être un trou de ver.

Maldek et ses deux satellites Mars et M-M. le satellite M-M ce scinda lors de l’explosion de Maldek pour devenir Phobos et Déimos

Mars était un satellite de cette gigantesque planète Maldek, une autre faction de ces humanoïdes y habitait. Ces deux factions se faisaient la guerre depuis des lustres et le conflit mena à la destruction de Maldek ainsi que l’arme Saturnienne. Juste avant l’explosion, les Gardiens/Kadistu informèrent les dirigeants de Maldek de la fin proche de leur planète et firent apparaître dans l’orbite géostationnaire le planétoïde  de la constellation du Dragon. Ces derniers sachant à l’ avance le destin tragique de leur planète se réfugièrent avec à peu près un million de leurs semblables sur ce planétoïde et commencèrent une rotation elliptique pour atteindre la Terre.

Impacts sur Mars

L’explosion de Maldek expulsa de son orbite son satellite Mars. Les trois quart de la surface martienne furent bombardés par de gigantesques débris détruisant son atmosphère. Il y eu quelques survivants à ce cataclysme qui ont subsisté dans des abris en profondeur, mais on sait peu de choses de leur sort final.

Cette gigantesque explosion constitua la ceinture d’astéroïdes. Concernant le planétoïde, l’explosion affecta grandement cette gigantesque « arche » et des centaines de milliers de réfugiés de Maldek périrent lors de l’explosion, d’autres moururent pendant le trajet vers la Terre.

Dégâts de l’explosion de Maldek sur une face de la Lune

2- Quand la Terre avait deux Lunes

Grâce à leurs avancés technologiques, ces humanoïdes décélérèrent leur « arche »et se mirent en orbite synchrone avec la Terre. Mais ils n’étaient plus que quelques centaines de milliers de survivants. Cet astre est devenu ce que nous appelons aujourd’hui la Lune.

Bien sûr, l’arrivée de la lune dans l’orbite terrestre, il y a à peu près 600 mille ans, eut à court terme quelques effets négatifs sur la Terre. Notamment la provocation de marées et éruptions volcaniques géantes, mais cela se régula avec le temps et fut finalement très bénéfique pour la planète. La lune aida surtout au maintien, régulier et non anarchique, de l’axe d’inclinaison de la rotation terrestre, chose très importante si l’on pense à notre champ magnétique. Cependant, au moment de l’arrivée de la Lune, un autre satellite plus petit existait déjà orbitant autour de notre planète. Cela fit que pendant un temps notre planète eut deux lunes ! Ce qui advint de notre petite lune est une histoire connue de la science classique : http://www.sciencesetavenir.fr

Les survivants de Maldek, réfugiés dans des installations en profondeur, se rendirent à la surface de leur « arche », ils construisirent de gigantesques dômes faits d’un alliage d’aluminium transparent et bâtirent quelques cités sous ces dômes.

 

De même ils ne tardèrent guère à se rendre sur Terre, cependant ils ne restaient jamais trop longtemps car ils supportaient mal la gravité de notre planète bien supérieure à la leur. Ils établirent leur colonie principale en Antarctique (à cette époque elle l’Antarctique n’était pas congelée). En arrivant sur Terre, ils découvrirent une planète peuplée d’une race d’hominidés primitifs. En effet, il y a 2 millions d’années, il existait jusqu’à 15 espèces du genre Homo, cohabitant avec les Australopithèques (ce ne fut qu’avec l’apparition d’Homo Erectus et son expansion à travers le globe que les autres espèces disparurent).

Les réfugiés extraterrestres virent chez Homo Erectus une possibilité de survie  en mutant génétiquement l’ADN d’Homo afin de le rendre compatible avec leur race. Ils savaient que cette mutation prendrait des siècles à se concrétiser. Cette manipulation génétique généra il y a 600 mille ans Heidelbergensis. Non satisfaits du résultat, les « réfugiés » entreprirent de « l’améliorer », notamment en le dotant de plus capacités cognitives, ainsi naquit il y a 250 mille ans de cela Neandertalis. Bien que les capacités cognitives étaient satisfaisantes, les gènes intervenant dans la taille et celui de l’agressivité n’étaient pas assez présents à leur goût.

C’est ainsi que 50 mille ans plus tard, soit 200 mille ans avant notre ère, les familles issues d’Erectus qui coexistaient à travers le globe virent l’apparition soudaine de Sapiens et son extraordinaire expansion d’Afrique vers le reste du monde, à ce moment toutes ces autres familles cousines de Sapiens furent rapidement supplantées par ce dernier. Sapiens, création génétiquement compatible, permit aux Aliens « réfugiés » de Maldek de commencer à augmenter la hauteur de certains sapiens en accélérant l’évolution naturelle par amélioration des conditions de subsistance. A terme, des essais d’insémination sur des ovules humains furent entrepris et les premiers « géants » hybrides apparurent sur Terre. D’autres créations hybrides plus « humanisées » furent disséminées un peu partout sur Terre et ne tardèrent guerre à devenir la caste royale gouvernante de plusieurs civilisations humaines naissantes.

Akenaton soeur

A ce jour, on trouve encore des ossements dans certaines zones géographiques isolées, appartenant aux descendants de ces géants (voir par exemple les géants de la tribu Pehuenche en Patagonie, des ossement a Eridu en Algérie ou les ossements trouvé en Géorgie.)

Sur internet les sources « conspirationnistes » abondent sur les Géants appelés Néphilim dans les textes religieux. On les retrouve par exemple dans le livre d’Enoch, reconnu comme canonique par l’église. Dans l’Ancien Testament (la Torah), ces Géants Néphilim sont aussi cités.

Bien que les réfugiés de Maldek aient crée la race des Géants hybrides, elle ne devint jamais une race viable, un événement imprévu arrêta son développement.

Trouvé sur https://ovni.politics.blog/


DISPONIBLE ICI

Print Friendly, PDF & Email

Presse Galactique

Presse Galactique

Comprendre pour être libre !