par Corinne Heyberger

Se comparer à … Se comparer ouvre la porte au regard que nous posons sur l’extérieur, donc sur nous même. Se comparer amène la dualité : jalousie, envie, tristesse, culpabilité, méchanceté …. Et si nous cessions de nous comparer !

Que se passe t-il lorsque nous cessons de nous comparer ? Arrive alors un état de paix et d’accueil de qui NOUS SOMMES . En effet, se comparer revient continuellement à juger l’autre mais aussi soi- même. Ce jugement est insidieux. Nous ne nous en rendons pas compte dans un mouvement quotidien. Mais si nous prenons le temps d’être observateur de la comparaison que nous émettons, nous nous apercevons que cela s’inscrit dans un fonctionnement lié à des croyances extérieures.

Et si nous cessions de nous comparer !

Nous nous identifions à ce qui est véhiculé par l’extérieur : parents/médias/famille/collègues/amis…. Ces comparaisons naissent de quoi ? Des croyances véhiculées. L’autre est mieux que nous ! En fait, nous ne savons pas vraiment si c’est mieux pour l’autre ou pas, nous supposons. Mais en tout cas, cela nous freine dans notre vie quotidienne. Ce frein empêche notre évolution car nous nous comparons à l’extérieur. Au schéma que notre environnement nous renvoie. Cela est notre reflet …… Se comparer favorise un mal être que nous traînons comme un boulet. Cela bloque ce qui est pour pour Nous.

Prenons l’exemple du poids : Il a été décidé qu’au delà d’un certain poids, nous sommes en surpoids ( IMC), qui a décidé cela ? Bien entendu, je n’inclus pas les problèmes de santé reliés à une obésité ou autre amenant des problèmes de santé.  Je parle d’un “surpoids” qui n’entre pas dans la normalité crée par qui ? Nous avons de multiples émissions de télé/magazine/Internet qui parlent de cela. Et l’été n’est pas encore là. Alors, à nous régime, mal être ! On nous balance continuellement des images d’homme ou de femme qui correspondent à un schéma “idéal”, de ce à qui nous devrions ressembler, pourquoi ?

Dès l’enfance commence les comparaisons

Et bien sûr, si nous nous identifions à tout cela, nous sommes mal avec nous- même. De la tristesse et de la colère apparaissent. Ces comparaisons commencent tôt, dès la petite enfance. Et dans tous les domaines : fratrie , scolarité, couple, professionnel, corporel …. Notre mal être grandit jusqu’à favoriser des malaises et/ou des maladies. Si nous n’avions pas devant nous des continuels propos qui favorisent grandement cela, nous irions beaucoup mieux. La paix et l’accueil auraient plus de place.

La comparaison amène le jugement. Nous savons que si nous jugeons l’autre mieux ou moins bien que nous, c’est qu’avant tout, nous jugeons. L’autre. Nous. Nous émettons des jugements de valeur véhiculés par des croyances extérieures.

Chacun de Nous est différent de par la forme ou son expérimentation ce qui est juste pour chacun de NOUS. Et pourtant, nous voulons entrer dans un moule. La différence est pourtant riche d’enseignements et apporte beaucoup.

Imaginez que toutes les fleurs, tous les arbres, tous les animaux soient identiques. Qu’en serait-il de ces magnifiques variétés de couleurs, de formes, de senteurs existantes ? Alors pourquoi nous comparer et vouloir ressembler à ce qui est nourri par l’extérieur ? Pourquoi ne pas apprécier  qui NOUS SOMMES avec simplicité et Amour ?

Accepter nos “particularités” si belles, accepter ces différences,  c’est cela qui apporte la richesse et le partage. Sur cette Terre, tout est juste. Tout est Beau. Tout est Vie ! Cessons de nous comparer et acceptons Nous avec Amour. C’est Nous qui NOUS SOMMES choisis dans cette incarnation. C’est Nous qui avons choisi notre environnement, notre famille. Alors notre choix est juste pour Nous? pour notre évolution personnelle.

Être heureux se construit chaque instant

Se comparer, inconsciemment, entraîne la croyance que nous ne nous sommes pas choisit “parfaitement” ! Nous nous jugeons, si j’étais ainsi, j’aurais une vie meilleure ! Si j’avais cela, je serais plus heureux  !

Être heureux se construit et se vit dès l’instant ou nous nous acceptons entièrement et totalement. En amour de Soi. Dans l’accueil dans la forme et dans notre histoire. Être heureux nous permet d’accepter notre incarnation dans ce qu’elle EST. Pas parfaite ???? mais vivante et riche d’enseignement ! La diversité favorise l’acceptation et la richesse de l’Univers. Regardez autour de vous avec tolérance. Accueillons cette richesse autour de nous et en nous.

Personne n’est mieux ou moins bien que l’autre. Chacun de Nous est au bon endroit au bon moment. Donc, cessons de nous comparer et créons de la Joie et de la Paix avec ce qui NOUS SOMMES. Acceptons ce qui EST. Transmutons ce qui nous dérange. Continuons notre chemin d’évolution en confiance. Portons notre regard en notre intériorité et non en se comparant avec l’extérieur.

Je NOUS aime

Corinne

Print Friendly, PDF & Email

Corinne Heyberger

Corinne Heyberger

Visitez mon site web : www.connexion-memoires-cellulaires.fr/ - Pour lire mes chroniques ou communiquer avec moi CLIQUEZ ICI !