INSCRIVEZ-VOUS AVANT LE 18 NOVEMBRE ET RECEVEZ UNE REMISE DE 10 €

par Dominique Lacroix

Lorsque nous percevons la réalité comme étant à l’extérieur de nous, nous avons l’impression qu’elle nous est imposée et nous croyons que la vie « nous arrive ». Nous avons alors tendance à voir les difficultés qui se présentent, comme quelque chose qui nous empêche de réaliser ou d’accomplir ce que l’on veut. Nous interprétons les imprévus, les accidents, les empêchements, les personnes qui ne coopèrent pas avec nous ou les relations difficiles comme des obstacles à ce que nous voulons. Nous nous mettons alors en action afin de combattre ou de contrer ce qui nous empêche d’accomplir nos buts et de nous sentir bien et satisfait.

Lorsque nous voyons toute forme de difficulté comme des embûches, nous avons l’impression que c’est un problème qui est extérieur à nous, qu’il se présente à nous sans que nous ayons un rôle à jouer dans son apparition. Les autres et les circonstances extérieures sont perçus comme des événements incontrôlables et nous entrons alors dans un jeu de pouvoir pour obtenir ce que nous voulons où la stratégie, la planification de solutions et l’action sont au centre du processus de résolution.

 

Dans cette manière de faire, vous comprenez que nous ne maitrisons ni les circonstances extérieures, ni les autres, ni les résultats. Nous nous considérons comme chanceux lorsque nous sommes capables d’atteindre notre but et nous disons que nous avons travaillé fort pour obtenir ce que nous désirons. Et à l’inverse, si nous ne parvenons pas à accomplir notre but, nous nous disons malchanceux et nous nous croyons victimes des circonstances.

 

Quand nous commençons à devenir conscients que nous sommes des êtres énergétiques avant d’être matériels, nous avons alors la possibilité de comprendre les choses d’une manière complètement différente qui nous permet d’exercer un pouvoir d’influence sur les circonstances extérieures. Ce pouvoir toutefois n’a rien à voir avec « le jeu de pouvoir » qui prend place dans les interactions habituelles. Ce pouvoir intérieur provient de la connaissance de soi et du savoir que notre énergie, ou notre vibration participent à tout ce qui nous arrive. Ce pouvoir provient de la reconnaissance de notre énergie vitale qui est aussi une énergie créatrice. Cette énergie est la même qui est à l’origine de la vie humaine et elle peut créer des univers ! Et nous avons tous en nous cette source inépuisable d’énergie que nous devons réapprivoiser, car nous avons oublié comment avoir accès à notre nature véritable et à savoir inné.

 

Bien sûr, nous ne créons pas d’une manière active toutes les circonstances extérieures qui se présentent à nous. Cependant, nous y participons toujours d’une manière passive lorsque nous les observons et que nous les acceptons telles qu’elles sont. Des constats tels que « c’est comme ça – c’est la vie – on ne peut rien y changer – les systèmes en place nous contrôlent – les autres sont plus forts que moi et peuvent me mettre des bâtons dans les roues, etc», sont des expressions qui confirment que nous acceptons avec résignation ce qui est présent dans notre réalité, sans comprendre que nous avons un pouvoir de changement. Et l’ignorance du fonctionnement de notre énergie créatrice fait que nous contribuons à perpétuer les mêmes vieilles histoires individuelles et mondiales, par défaut.

 

Nous donnons une signification très personnelle à tout événement ou toute situation qui se présente à nous. Et l’interprétation que nous en faisons modèle l’expérience que nous aurons dans cette situation. Ainsi, devant un homme qui a un accident dans la rue par exemple, une personne se portera instinctivement à son secours, une autre croira que c’est peut-être une arnaque et ne voudra pas s’approcher de peur d’être volée ou attaquée et une troisième pourrait l’ignorer étant totalement absorbée par sa conversation téléphonique. Une même situation, trois expériences ou réalités différentes. Nous pouvons en déduire que la réalité est malléable et qu’il n’y a pas une réalité unique. Devant les mêmes circonstances extérieures, chaque humain a une expérience très individuelle de la réalité. Voilà pourquoi chacun d’entre nous a un pouvoir d’influence sur sa réalité, même si les autres se comportent différemment.

 

Comprendre quels sont les cadres de référence à travers lesquels nous interprétons notre réalité nous permet d’agrandir notre compréhension non seulement de ce que nous sommes, mais aussi de ce qu’est la réalité. Car lorsque nos cadres de perception sont très restrictifs, il est très difficile, voire impossible à un être de saisir une vérité plus grande si elle est trop éloignée de ses conceptions. Cette vérité semblera ridicule ou encore tout simplement impossible. Par exemple, si nous croyons en un Dieu extérieur à nous et qui est maître de notre bonheur ou de notre malheur, en récompensant nos bonnes actions ou en punissant ce que nous percevons comme des erreurs, il est difficile de passer d’un seul coup à la notion d’un Dieu qui n’est ni vengeur ni élogieux. Il est difficile alors d’accepter que nous soyons des créateurs comme le Dieu qui nous a créés et qu’en conséquence, nous créions notre propre bonheur ou malheur selon nos croyances et nos réactions. La conscience doit souvent s’agrandir de manière graduelle, à travers de multiples expériences, pour s’ouvrir à de nouvelles perspectives.

 

Toutefois, quand nous reprenons notre responsabilité de créateur et que nous acceptons l’idée que nous participons énergétiquement à tout ce qui nous arrive, nous pouvons alors commencer à nous servir de toutes les difficultés ou circonstances difficiles d’une manière complètement différente. Nous savons que l’apparente difficulté ou ce qui semble être « un problème » est le résultat d’une résistance à percevoir les choses avec une perspective plus large qui est en accord avec notre nature énergétique et spirituelle. Les cadres de références limités ou les peurs illusoires que nous avons adoptés limitent notre perception de la situation. C’est ainsi que tout problème peut devenir un projet de transformation de soi ou autrement dit tout problème nous offre une occasion de changement et d’évolution. C’est une occasion de retrouver une plus grande liberté d’être, de retrouver notre pouvoir personnel en devenant plus authentique, en élargissant notre perspective sur ce que nous sommes, nos capacités réelles et la nature de la réalité.

Alors, au lieu de porter notre attention à l’extérieur de nous pour essayer de changer les conditions extérieures en nous battant contre elles, notre projet principal est de porter notre attention à l’intérieur afin de découvrir le rôle énergétique que nous jouons dans les expériences que nous vivons : quelles sont les pensées limitantes, les fausses croyances et les peurs que nous avons adoptées qui sont à l’origine de situations difficiles ou que nous n’aimons pas ? Par exemple, si je vois une paire de chaussures qui me plait beaucoup et que je ressens de la frustration ou un sentiment d’impuissance parce que je ne peux me les offrir, le fait de critiquer la société ou le système économique ne fait que confirmer cette expérience qui me fait croire que mes possibilités sont limitées. Mais si je décide de ne pas voir cela comme un problème, mais plutôt d’en faire un projet ou je peux utiliser mes émotions pour me guider vers les cadres de référence qui me limitent, j’arriverai à voir que ma frustration provient des croyances que j’ai adoptées comme : « je crois que le système économique soutient les riches et les biens nantis ou encore l’argent est difficile à gagner ou encore je n’ai pas ce qu’il faut pour en avoir, etc. » Cette clarté m’aidera alors à décider si ces croyances me servent ou me nuisent et éventuellement à en choisir de nouvelles.

 

Rien ni personne ne peut nous imposer quelque chose contre notre gré. Nous attirons vers nous des situations qui répondent à notre vibration et à notre profond désir d’évolution et d’expansion. Si nous n’aimons pas ce qui se présente, le projet consiste à transformer le film intérieur que nous projetons à l’extérieur en une énergie qui soit en accord avec ce que nous désirons. Si vous êtes découragé de la vie ou en colère parce que les choses ne vont pas comme vous le voulez ou comme vous croyez qu’elles devraient être, demandez-vous quelle est l’énergie qui vous fait vous sentir mal et limité ? Et choisissez de la changer pour une nouvelle idée qui vous fait vous sentir bien. Et lorsque vous aurez transformé cette énergie en une vibration plus harmonieuse, faite de possibilité au lieu d’impossibilité, au fil du temps les circonstances extérieures vont naturellement se conformer à votre nouvelle vibration. Vous aurez alors un nouveau type d’expériences qui seront l’évidence de votre changement intérieur et de la nouvelle personne que vous êtes devenue.  

 

Aussi, lorsqu’une autre personne semble vous mettre des bâtons dans les roues ou encore a un comportement ou des mots désagréables avec vous, l’autre personne n’est pas la source du problème, contrairement à ce que nous avons tendance à croire. C’est votre réaction ou la perspective que vous avez sur la situation qui modèlera votre expérience. Pourquoi ne pas transformer le problème en un projet en acceptant qu’il y a une partie de vous qui a attiré cette interaction pour vous permettre d’évoluer, d’agrandir vos possibilités et de vous réaliser pleinement en tant qu’être créateur ? Ce qui nous arrive est toujours ce dont nous avons besoin pour grandir. Ne pas y résister en découvrant les bénéfices cachés qui se cachent derrière les apparences est à chaque fois un projet stimulant et enrichissant, si nous voulons bien le voir de cette manière.

 

Lorsque nous arrivons à voir les choses d’une manière positive, sachant que tout ce qui nous arrive nous permet de découvrir ce qui nous empêche de nous sentir bien, et de vivre dans la joie et l’amour, alors tous les soi-disant «problèmes» deviennent des projets dont le but est de faire émerger une nouvelle version de soi plus libre, authentique et ayant repris son pouvoir de création. En d’autres mots, ce n’est pas ce qui arrive qui est important, c’est la réaction que nous avons et ce que nous en faisons qui importent.

 

Notre vie est notre plus grand projet. À l’heure actuelle, se libérer de tout ce qui est faux et de tous les conditionnements qui limitent notre potentiel, ainsi que se détacher de tout ce qui nous empêche d’être vrais et authentiques est le projet le plus important que nous pouvons accomplir. Et cela se fait à travers chaque petit projet d’ouverture à de nouvelles possibilités que les situations de la vie quotidienne nous offrent jour après jour.


Si vous avez envie de saisir cette nouvelle possibilité de voir tout ce qui vous arrive comme l’occasion parfaite dont vous avez besoin pour grandir, si vous avez envie de faire de votre vie votre projet principal, je vous invite à vous joindre à moi pour un stage d’une semaine au Maroc en octobre prochain. Une semaine hors du train-train quotidien et dans une énergie inspirante et renouvelante permet des changements profonds et durables qui vont continuer à se déployer même après votre retour.

Cliquez ici pour en savoir plus.

Et à votre retour, vous aurez la possibilité de continuer à échanger avec une communauté ayant les mêmes valeurs par l’intermédiaire du Portail Nouvelle Réalité. Cliquez ici pour tous les détails.

 

J’espère vous rencontrer bientôt !

Avec beaucoup d’amour

Dominique

Print Friendly, PDF & Email

Dominique Lacroix

Dominique Lacroix

SÉANCES INDIVIDUELLES PAR SKYPE de 30 ou 60 minutes DISPONIBLES ICI Mon site web : www.nouvellerealite.com ou contactez-moi directement ici: Me contacter <==> Mes Chroniques