par Monique Mathieu

« Au niveau de votre ADN, vous n’avez que trois spirales. Vous allez en récupérer beaucoup plus. »

Je vois le cerveau ; il y a ce qui est matière et ce qui est Lumière. Ils me montrent que beaucoup de connexions se feront au niveau du « cerveau éthérique », celui qui n’a pas la consistance de la matière.

Ils me disent :

« Il se passera beaucoup de choses avant que vous récupériez vos brins d’ADN ; cela se fera sans que vous fassiez quoi que ce soit, si ce n’est d’être vigilant quant à vous-même ! Il se passera des choses complètement indépendantes de votre volonté, au niveau de votre conscience, au niveau de votre corps, et également au niveau de tout ce que vous êtes en tant qu’être physique, énergétique et spirituel.

Faites en sorte de cultiver ce qu’il y a de plus beau en vous !

Imaginez que ce qu’il y a de plus beau en vous est un magnifique jardin ; dans ce jardin, vous désirez mettre les plus belles fleurs, les plus belles plantes, et pourquoi pas les plus beaux légumes. Dans ce jardin, il y a également des herbes folles, des herbes qui peuvent étouffer ces fleurs, ces plantes et ces légumes. Vous avez le profond désir de garder ce jardin magnifique. Pour cela, il faut arracher les mauvaises herbes et tout ce qui peut nuire à tout ce que vous avez créé de magnifique.

Nous vous donnons l’image du jardin, mais c’est beaucoup plus vaste, c’est beaucoup plus important que de cultiver un jardin ; le plus important, c’est de retrouver ce que vous êtes, de cultiver la beauté, l’harmonie et la joie qui sont en vous ! Elles font partie de ce que vous mettez dans votre magnifique jardin ! Bien évidemment, il faut cultiver l’Amour, mais cela va de soi !

Essayez aussi de voir toutes vos qualités. L’être humain voit avant tout ses manquements, ses coins d’ombre ; vous dites :  » j’aimerais être comme cela, mais je n’y arrive pas ; l’autre est mieux que moi, peut-être y arrive-t-il. » Vous êtes toujours en comparaison même par rapport à vous-même et par rapport aux autres. La comparaison ne doit plus avoir lieu, parce qu’en comparant vous mettez une négativité qui vient de la dualité avec vous-même et avec les autres.

Essayez de voir tout ce qu’il y a de plus beau en vous et d’ignorer complètement ce qui n’est pas perfection, ce qui peut encore être petit coin d’ombre. Vous en avez encore, certes, mais plus vous irez vers la Lumière intérieure et vers les immenses bouleversements, moins vous aurez de coins d’ombre.

Nous allons ouvrir une petite parenthèse par rapport aux bouleversements. Bien évidemment, nous aimerions vous dire que demain, sans effort, simplement en vous réveillant le matin, la Terre aura changé, vous aurez changé, le monde aura changé et tout sera parfait ! Bien sûr, ce serait agréable à entendre, mais vous ne le croiriez pas, à juste raison !

Les choses changent par la volonté des êtres ! Les choses changent en vous grâce à votre propre volonté et à vos propres pensées ! Les choses changent également grâce à la conscience non seulement de ce que vous êtes, mais de ce que vous êtes venu faire sur la Terre.

Vous vivez à côté de vous-même, mais vous ne vivez pas en vous-même. Vous ne vous permettez pas souvent de vivre en vous-même ! Vous marchez à côté de vous-même, car parfois c’est confortable, parfois cela ne l’est pas. Quand ce n’est pas confortable, vous avez l’impression que ce n’est pas vous, mais que c’est une autre personne qui agit en vous.

Il faut maintenant entrer en vous-même et agir en harmonie avec vous-même. Marcher à côté ne vous mènera pas à grand-chose, si ce n’est à trébucher, si ce n’est à perdre du temps, si ce n’est à vous mal connaître, si ce n’est à ne pas avancer, tout simplement !

Nous avons tellement de choses à vous dire, tellement de choses à vous apprendre, mais comment voulez-vous intégrer tout cela s’il n’y a pas de place en vous , si vous êtes encombré de partout, si vous n’êtes pas en harmonie avec vous-même, si vous êtes dans le stress permanent, dans le doute, dans la réactivité, dans l’analyse fausse des choses et des personnes ? Donc, le travail se situe là !

Il n’est pas nécessaire de vous sanctionner, mais simplement de vous dire : » aujourd’hui je n’ai pas tout à fait compris ce que je devais comprendre, mais demain je comprendrai mieux ! « 

Il faut cependant toujours garder la mesure ; il faut toujours avoir du discernement et aller sur la voie du milieu. Trop dans un sens, comme trop dans l’autre, n’est pas bon, parce qu’à ce moment-là vous passez à côté des choses, à côté de l’essentiel. Il faut un équilibre. L’Univers est en permanence à la recherche de son équilibre parce qu’il ne faut pas qu’il soit dévié, pas même par un grain de poussière. Il faut qu’il soit toujours dans la perfection, dans l’alignement !

Bien sûr, nous n’allons pas demander aux Enfants de la Terre d’être dans la perfection et dans l’alignement en permanence ! S’il en était ainsi, ils ne seraient pas sur la Terre, ils seraient tellement au-delà !

Nous allons aussi vous dire aussi quelque chose vous concernant, Enfant de la Terre : vous êtes venu avec l’oubli, un oubli nécessaire pour pouvoir expérimenter. Et si, parfois, au plus profond de vous-même, vous avez l’impression de savoir des choses sur vous-même, si vous avez l’impression d’être beaucoup plus que vous ne paraissez être, si vous avez des sensations, vous faites souvent taire tout cela parce que vous vous dites : « c’est mon ego, c’est mon menta!  »

Donc l’oubli était nécessaire ; plus vous avancerez, moins il sera nécessaire parce que l’ego ne sera plus le grand maître, il sera le serviteur. L’oubli sera nécessaire tant que l’ego sera le grand maître, sans cela vous ne pourriez pas expérimenter la vie !

Nous le disons et le répétons : expérimentez la vie avec son panel d’expériences, qu’elles soient heureuses ou malheureuses ! Questionnez-vous ainsi : « ce que ce qui m’a a paru tellement difficile à vivre, à expérimenter il y a un mois, six mois, un an, dix ans était -il si difficile ? »

Avec un recul par rapport à vous-même vous pourriez vous dire :  » en fait, ce n’était pas difficile ! C’est moi qui ai conçu, qui ai voulu, inconsciemment bien sûr, que ce soit parfois même insurmontable. »

Vous êtes l’artisan de vos problèmes parce que tout problème a une solution ; parfois la solution est très facile à trouver et agréable et les expériences difficiles tombent d’elles-mêmes.

Donc le questionnement est toujours positif ! Parfois, certes, vous vous questionnez, mais vous n’êtes pas juste avec vous-même, car vous avez trop tendance à ne voir que le côté inférieur parce qu’il est très visible, il est la vie, votre vie, et vous oubliez les immenses qualités de votre cœur et ce que vous êtes parce que vous ne vous voyez pas ainsi.

Chez les humains, il y a des personnes qui ont une plus grande facilité d’Amour, de compassion, une plus grande facilité à aller vers les autres. Alors, bien évidemment, d’autres personnes peuvent dire : « moi, je ne suis pas évolué parce que je n’ai pas cette capacité ; je vais plus difficilement vers les autres ; je m’exprime moins facilement ; j’ai l’impression d’avoir moins d’Amour que les autres. »

C’est une erreur parce que chaque être est différent et exprime la vie et ses expériences différemment.

Il n’y a pas d’êtres plus en avance que d’autres, si ce n’est dans la capacité d’aimer. Ceux qui sont apparemment en retard pour cette capacité d’aimer le sont tout simplement par peur d’aimer ! Ils ont peur de l’Amour qu’ils peuvent recevoir ou même ou offrir. Ils veulent peut-être trop gérer leurs sentiments et leurs émotions et de ce fait ils veulent gérer l’Amour qu’ils peuvent recevoir ou qu’ils peuvent offrir.

Les êtres humains sont des êtres complexes, des êtres extraordinaires, mais des êtres qui n’arrivent pas à s’apprécier, à se comprendre, à s’aimer comme il se doit.

Alors, quand vous êtes en réactivité même par rapport à vous-même, questionnez-vous ! Cette réactivité vient d’un manque d’Amour pour vous-même !

Au lieu de vous attrister sur vos problématiques, essayez de faire grandir en vous toutes les qualités de l’âme ! Que vous le vouliez ou non, vous serez mis face à vous-même et vous serez obligé de changer dans le lâcher-prise ou la souffrance, dans l’acceptation ou le refus, parce que parfois certaines expériences vous sembleront injustes. Rien n’est injuste ! Tout est programme de vie, tout est prévu à l’avance !

Cependant, et cela nous vous l’avons déjà dit, l’être humain est un être extraordinaire parce qu’au-delà de l’humain, il est ! Au-delà de votre apparence humaine, vous êtes ! Qui êtes-vous ? Vous êtes peut-être un être extrêmement évolué qui est tombé dans l’oubli.

Considérez, sans ego bien évidemment, et sans que le mental et « monsieur ego » prennent le dessus, que vous êtes un être aimant, que vous êtes un être parfait ! Cultivez cette perfection ! Plus vous cultiverez la perfection de toutes les qualités de l’âme, plus cette perfection se manifestera dans votre quotidien.

Bien évidemment, c’est un travail de chaque moment, de chaque jour, et parfois c’est un travail qui lasse parce que vous n’en voyez pas le résultat. Le résultat est là, mais vous ne le laissez pas se manifester parce que vous êtes encore soumis à la personnalité humaine et à votre caractère ; parfois ce caractère, votre personnalité humaine et votre ego vous freinent.

Essayez d’être le plus souvent possible centré en vous-même. Essayez d’éradiquer de votre façon d’être, de penser, d’agir, et même de parler, tout ce qui n’est pas utile ou tout ce qui peut faire baisser votre fréquence vibratoire.

Il faut que vous compreniez que plus vous irez vers la transformation, plus vous serez nu, nu face à vous-même et aux autres.

Nous nous expliquons : les êtres humains se créent souvent un personnage parce que c’est plus facile pour eux de vivre leur propre vie. Parfois même ils s’inventent des qualités ou des possibilités qu’ils n’ont pas forcément. Ce n’est pas grave en soi si c’est dans le sens positif ! Mais comme vous serez de plus en plus mis à nu, vous ne pourrez pas être « en représentation », vous ne pourrez ni vous tromper ni tromper les autres !

Si vous êtes à nu, les autres seront à nus eux aussi, mais d’une autre façon. La télépathie étant la première faculté spirituelle, celle-ci se développera chez les êtres humains. Donc cette faculté se développera en vous comme en les autres, et vous serez, consciemment ou inconsciemment, en contact télépathique les uns avec les autres.

Si vous émettez un jugement – pas forcément un jugement méchant – ou si vous appréciez le comportement d’une personne, dites-vous bien qu’il arrivera un moment très proche, et nous disons bien « très proche », où cette personne pourra sentir vos pensées ou vos appréciations ; nous ne parlons pas de jugement parce que le jugement, pour nous, est quelque chose de beaucoup plus grave..

Donc, dites-vous bien que vous vous préparez à une dimension supérieure. Tout va changer, votre corps va changer ! »
Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

  • qu’il ne soit pas coupé
  • qu’il n’y ait aucune modification de contenu
  • que vous fassiez référence à  notre site  https://ducielalaterre.org
  • que vous mentionniez le nom de Monique Mathieu
Print Friendly, PDF & Email

Monique Mathieu

Monique Mathieu

Reçu par : Monique Mathieu http://ducielalaterre.org/ - Pour lire mes chroniques ou communiquer avec moi CLIQUEZ ICI !