SURVEILLEZ la RÉSONANCE DE SCHUMANN en LIVE !

par Perle Louise

Coucou tout le monde…

Aujourd’hui j’ai bien envie de vous parler de ce terme “la simplicité” ou plutôt de cet état, parce que pour moi c’est un état. Un état que je trouve important notamment parce que nous vivons dans un monde compliqué, rapide, en mouvement perpétuel et en constante accélération.

C’est difficile de s’y retrouver, c’est difficile de Se trouver et de s’écouter, pleinement et totalement, alors j’ai envie de dire que d’aller vers la simplicité c’est peut-être une clé pour vivre plus paisiblement, plus simplement (évidemment!).

Va vers ton Élan intérieur

En fait, aller dans la simplicité c’est se laisser porter par son élan intérieur. C’est se connecter à ses envies et ses besoins. C’est éviter de se poser des questions. C’est également et surtout porter un regard en son intérieur plutôt qu’à l’extérieur.

Alors ça veut dire quoi ?

Ça veut dire tout simplement que les choses peuvent être très simples et pour autant ça ne veut pas dire qu’elles sont faciles. La simplicité n’est pas facilitée. Bien au contraire, la simplicité peut être difficile à suivre. Je vous donne un exemple : c’est simple de savoir qu’il faut quitter une personne parce qu’elle nous fait du mal ou ne nous rend plus heureuses, mais pour autant ça ne veut pas dire que c’est facile.

Se prendre en compte pleinement

L’instant présent

En réalité, aller dans sa simplicité c’est s’écouter et se prendre en compte. C’est agir de la manière la plus spontanée et la plus évidente pour soi. C’est aussi se faire passer au premier rang. Réfléchissons un instant et faisons appel à notre mémoire. Bien souvent, pour une situation que l’on peut vivre, nous avons un premier élan, une première envie, une direction qui se dessine instantanément.

L’arbre des possibles… notre mental

Cet élan se présente à nous et presque dans le même temps une espèce d’arbre des possibles pousse au même moment. Dans cet arbre des possibles, il y a tout ce qui nous entoure : ce que les autres vont penser, les normes, les lois… Mais aussi des questions : est-ce que c’est dans la morale, dans la norme ? Est-ce que c’est logique, rationnel ? Est-ce que je ne vais pas blesser quelqu’un ou est-ce que ça ne va pas perturber les autres ? Lorsque cet arbre s’est bien dessiné, on est déjà éloigné de notre simplicité et notre réflexion s’en voit déjà complexifiée. Dans ce sac de pensées déconnectées de notre centre, nous nous perdons.

Mais en réalité, quand on y réfléchit, le plus simple c’est de Se prendre en compte.

Pourquoi est-ce si difficile de se prendre en compte ?

Peut-être parce qu’aller vers la simplicité et donc son écoute intérieure cela demande également d’assumer ses choix et ses décisions. C’est assumer cette écoute constante, active et entière pour y répondre dans l’action. Encore une fois c’est simple, mais ce n’est pas facile : assumer ses choix, c’est assumer de potentiellement décevoir, de ne pas répondre aux attentes des autres et de ne pas répondre non plus aux demandes ou aux stimulations. En bref, appelez-le comme voulez, c’est s’écouter d’abord, c’est entendre cette petite voix intérieure ou le message de notre être le plus profond, peu importe le mot que vous choisirez. Finalement, vivre c’est simple ! S’écouter, c’est simple ! Ce qui est plus difficile c’est de faire de la place à cette évidence, de la place à cet élan… Ces élans qui se présentent à chaque instant.

N’oubliez jamais que les réponses à vos questions sont en vous.

N’oubliez jamais que lorsque vous cherchez quelque chose pour vous épanouir, en réalité la clé est en vous. C’est dans vos ressources et dans vos potentiels que tout s’exprime. C’est dans votre simplicité et votre écoute que les clés résident. Qui mieux que vous peut savoir ce qui est juste pour vous? Nous vivons dans un monde qui nous apprend à porter un regard à l’extérieur de nous. Un monde où la comparaison et la compétition sont légion. C’est une tournante interminable, une tempête illusoire. Dans ces mouvements nous nous perdons de vue et surtout nous pensons qu’il y a meilleur ailleurs, PIRE, qu’il nous manque forcément quelque chose pour avancer ou pour vivre notre vie. FAUX et encore FAUX! Prenez conscience que vous avez tout en vous pour vivre votre expérience de vie. Il vous en manque certainement juste la conscience.

Alors, comment aller vers la simplicité ?

Eh bien, je vous propose une nouvelle gymnastique de l’esprit. Plutôt que de donner de l’engrais à ce fameux arbre des possibles, vous allez porter votre attention vers le questionnement. Lorsque se présente à vous une situation qui demande de faire un choix ou de prendre une décision, posez-vous ces questions :

  • Quel a été mon premier élan, quelle a été ma première envie ? 
  • Qu’est-ce qui m’empêche d’aller vers cet élan ?
  • Qu’est-ce qui m’empêche de réaliser cette envie ?  
  • À quoi je réponds, qu’est-ce vous prenez en compte ?

Vous allez voir qu’un million de données se présentent à vous et que finalement si vous retournez à la source, à l’émergence de cette énergie qui se présente, alors VOUS SAVEZ, VOUS SENTEZ et VOUS CONNAISSEZ le chemin et la meilleure décision à prendre ou le choix à faire.

Je le répète encore, aller dans sa simplicité ça ne veut pas dire aller vers la facilité, bien au contraire !

Lorsque nous nous écoutons, nous sommes dans notre élan. Se prendre en compte ça n’est pas facile parce que ce n’est pas toujours compris ni entendu. Pour autant, je me répète ça reste la chose la plus simple à faire.

Source: https://perlelouise.fr/

Print Friendly, PDF & Email
Catégories : OUTILS EVOLUTIFS

la-PG

LE QUOTIDIEN QUI RÉUNIT. Un Blog consacré à la transition individuelle et planétaire et au maintien d'un taux vibratoire élevé.