Chiron rétrograde du 9 juillet au 13 décembre 2019

par Péris Angélique

Au vu de tout ce que l’on vit intérieurement et de tout ce que l’on vit dans nos vies, au vu de tout ce qui se passe en France ou dans le monde, il me semblait nécessaire d’écrire sur la rétrogradation de Chiron en Bélier.

Il est vrai que si l’on regarde les éphémérides de la rétrogradation de Chiron depuis 2017, on s’aperçoit que Chiron rétrograde en juillet, et accompagne les Éclipses Solaires et Lunaires, favorisant encore plus notre intériorisation.

De ce fait, plus on avance dans le temps et plus les éclipses sont de plus en plus fortes et importantes, elles sont comme des portails vibratoires qui nous permettent de changer et de transmuter certains pans de nos vies de façon de plus en plus radicale.

Et l’éclipse Solaire Totale du 2 juillet en lien avec l’éclipse Lunaire Partielle, couplée aux énergies de la Pleine Lune du 16 juillet 2019, n’ont pas dérogé à la règle.

Ainsi pour rappel, depuis le 2 juillet, et peut-être même depuis plus longtemps pour certains, avec la Nouvelle Lune et l’éclipse Solaire Totale, nous assistons dans nos vies à un grand nettoyage qui pour la plupart se fait par des déconstructions, des ruptures de contrat, un mal-être indéfinissable, des angoisses ou des peurs qui remontent à la surface.

Souvenez-vous de ce qu’il s’ était dit pour la Nouvelle Lune, qui se faisait dans le signe du Cancer. Nous assistons à un vrai nettoyage qui nous permet d’aller de plus en plus vers notre propre autonomie et individualité, pour nous libérer petit à petit, progressivement ou d’un seul coup, d’un certain passé ou conditionnement, ancestral familial et karmique.

À cela, la Pleine Lune du 16 juillet 2019 en Capricorne venait encore plus toucher nos insatisfactions, nos frustrations, nous faisant vivre pour certains des situations où des épreuves difficiles, délicates, nous obligeant finalement à nous retourner à l’intérieur de nous-même, pour sonder notre être profond et essayer de comprendre ce qui bloque ou limite notre évolution, pour y apporter les changements nécessaires.

Rappelez-vous du parallèle qui avait été fait entre le séisme en Californie et nos propres structures intérieures et extérieures qui s’effondraient, et qu’à l’image de la faille dans la croûte terrestre, nos vies, ainsi que nos structures familiales, relationnelles ou professionnelles, s’effondraient de plus en plus, que certains pans de nos vies dégringolaient, que nous n’avions plus de repères ,que nous n’avions, pour la plupart, plus rien à quoi nous raccrocher, et que pour certains, l’insécurité financière, professionnelle, relationnelle ou affective, prônait plus qu’autre chose.

Il est clair qu’avec le nœud Sud conjoint à Saturne et à Pluton, la période est propice à des choix différents, à de nouvelles responsabilités, à des décisions qui nous ressemblent de plus en plus et qui sont prises en notre âme et conscience et non encore dictées par des mémoires passées ou familiales. Nous devons réellement mourir à l’ancien, pour renaître transformés.

Sachez aussi que la période est propice aux événements, aux situations ou au rencontres karmiques. Certains vivent des épreuves incommensurables comme s’ils devaient rembourser une dette karmique avec un conjoint, un patron, un employé, un père, une autorité, un collègue, un frère, un enfant, une relation quelconque….

L’épreuve est douloureuse, les gens s’affrontent, les couples s’insultent et se déchirent, certaines entreprises ont du mal a survivre, certaines relations se disloquent, on assiste à des tensions, à des colères, certains ne savent même plus quoi faire pour essayer de s’en sortir… ils oscillent entre la résignation et le combat, sans se rendre compte qu’ils peuvent aussi choisir la voie du milieu…

A l’inverse, d’autres sont en joie, heureux, changent de vie simplement ou tout naturellement, en amorçant un virage à 180°… tout est juste et tout est parfait !

Il est clair que les choses doivent changer et évoluer, et que si la vie vous propose de nouvelles possibilités, mais que celles-ci ne vous enchantent guère, vous avez toujours la possibilité de le vivre de 2 façons :

– soit dans l’accueil et l’acceptation, soit dans le conflit et la colère.

– soit en devant faire des sacrifices qui se révéleront bénéfiques sur le long terme, soit en engageant des conflits, en ne voulant ni céder, ni tourner la page, mais en le vivant terriblement dans votre corps ou dans votre esprit, avec aucune certitude de réussite, bien au contraire…

Vous savez, je dis souvent qu’il faut lâcher prise, ne rien retenir, se laisser guider et transporter par l’énergie, par les événements et les situations, agir, plutôt que réagir par la colère, par le stress, l’énervement, la frustration, ou les insatisfactions…

Il s’agit d’accueillir les événements et les situations comme des possibilités pour nous de grandir, de changer, de se transformer, afin que nous puissions évoluer.

Ainsi, pour ceux qui ne savent pas, et pour rappel pour les autres, Saturne est le maître du Karma, mais aussi celui qui représente astrologiquement parlant nos ancêtres, notre transgénérationnel. Et donc, d’un point de vue mythologique, il est le père de Chiron, celui qui, pour éviter que la prédiction s’accomplisse, selon laquelle  il serait détrôné par l’un de ses enfants ,dévora chacun d’eux à leur naissance.

Chiron parle donc de cette transmission inconsciente, de cette souffrance sourde qui nous accompagne toute notre vie et que l’on nomme la blessure fondamentale.

Cela ne vous rappel rien ?

Vous ne voyez pas ?

Ce n’est pas grave, je vous mets sur la voie.

Saturne représente l’autorité, que l’on associe à l’autorité parentale, celle qui coupe le cordon ombilical entre la mère et l’enfant, et qui lui permet d’affronter l’extérieur. En tant que patriarche, droit, imposant, restrictif et limitant, Saturne est celui qui donne le nom à sa descendance et qui l’éduque à travers des cadres bien définis. Il est la structure sur laquelle nous nous sommes tous édifiés et qui, pour nous permettre d’évoluer, doit aussi évoluer et se transformer.

En d’autres termes, la libération survient lorsque l’on est « libéré de papa et de maman ». Ce qui veut dire, que par ses limitations, ses blocages, ses frustrations, etc… Saturne, nous oblige en quelque sorte à nous recréer, et à nous réinventer, au plus proche de l’être authentique que nous sommes, libérés des conditionnements, des croyances, des convictions ou des principes qui nous ont accompagnés tout au long de notre vie. Du coup, tout ce qui ne nous correspond plus, tout ce qui n’est plus aligné avec celle ou celui que l’on est devenu, se déstructure, se rompt, se casse, se déchire… pour laisser la place à quelque chose de nouveau, et de plus en accord avec le nouveau “Moi”..

Ainsi, si votre famille par exemple n’avait de crédit que par la position sociale que chaque membre occupait dans le rang social, donnant plus d’attention à celui qui réussit, ne prônant que la réussite, l’ambition, l’argent, les règles et l’autorité, il est clair que vous agiriez inconsciemment selon ses mêmes principes, que vous défendriez certainement, par monts et par vaux. Jusqu’à ce qu’un jour, vous vous sentiez limité, bloqué dans votre vie sociale et professionnelle, dans un poste pourtant bien assis et rémunérateur, mais qui vous enferme de plus en plus et vous étouffe, et peut-être même qu’à force de subir ces restrictions, ces insatisfactions et ces frustrations, vous ne vous reconnaissiez plus dans votre fonction professionnelle, n’ayant plus les mêmes valeurs, les mêmes envies et besoins et que vous ne trouviez plus goût à venir tous les matins à votre bureau, et qu’à la place du contentement s’est installé jour après jour une boule dans le ventre, exprimant par vos maux, ce que vos mots n’osent dire…vous finissez alors par faire un burn-out.

Savez-vous que ce burn-out est votre porte de sortie ?

Qu’il va vous permettre de vous remettre en question et en cause. La tâche sera difficile parce que vous avez été conditionné pour être un gagnant, plein d’ambition et de réussite et que votre burn-out exprime seulement votre faiblesse. Ce sera très dur à supporter, à tolérer et à accepter, certains y arriveront, d’autres pas, mais ceux qui lâcheront prise, et qui se laisseront porter par les nombreuses opportunités que la vie met sur leur chemin, ceux-là comprendront qu’ils n’ont jamais voulu la gloire et la renommée parce qu’elle appartient aux valeurs familiales, mais qu’ils se seraient bien contentés d’un petit coin de paradis, avec les gens qu’ils aiment autour d’eux, des animaux peut-être, et pourquoi pas, une vie simple faite de création, d’amour, de partage et d’authenticité, loin des grandes villes turbulentes et stressantes.

Et peut-être qu’il en est de même pour ceux qui se sont mariés avec une femme ou un homme qui incarne tous les principes familiaux, qui répond à leurs peurs, leurs insécurités, leurs dépendances, leurs violences… et sur lesquels ils ont pu projeter sur leur conjoint tout ce que la famille incarne déjà, pas de surprise, on est en terrain conquis. Et si la folie du cœur était d’être avec l’inconnu, l’inattendu, afin de créer ensemble une nouvelle façon d’être ?

Et peut-être aussi que certains couples restent ensembles parce-que ce sont les principes familiaux, et que chez eux, on reste en couple de génération en génération, personne ne divorce, on reste ensemble par habitude.L’amour, la passion, la découverte, l’aventure? pas besoin, chez eux, même s’il n’y a plus d’amour, on reste attaché, et on s’enchaîne. Et si votre vérité intérieure voulait s’exprimer différemment, rester seule, ou trouver quelqu’un d’autre, plus en accord avec ce que vous représentez, peut-être même que vous pourriez vous permettre d’aimer votre miroir, sans peurs et sans jugement…

Il y a bien d’autres histoires et certains se reconnaîtront ou pas, mais, se recréer, c’est vraiment se libérer de nos parents intérieurs, qui sont tous ces conditionnements inconscients qui gèrent notre vie à notre place. C’est reprendre le contrôle de sa vie, et choisir en conscience, son job, ses amis, sa femme ou son mari, sa maison, ses activités, etc… C’est cesser de projeter toutes nos croyances, nos principes, notre foi, nos convictions, nos goûts, nos désirs sur tout ce qui nous entoure, car tant que l’on ne travaille pas sur soi et que l’on ne sait pas désidentifier, petit à petit, de tous ces conditionnements, vous restez encore la proie de vos parents intérieurs et de leur autorité. Et vous agissez encore et encore sous la pulsion de l’inconscient familial ou de votre passé karmique, qui choisit et décide pour vous, par rapport à leurs propres besoins, et non pas par rapport à vos propres besoins.

Je sais, ce n’est pas facile tout ça, je vous l’accorde, mais c’est la clef vers votre libération intérieure et vers votre plein épanouissement…

Alors, maintenant que les choses sont posées, nous allons pouvoir aborder la rétrogradation de Chiron en Bélier. Je vous laisse le soin, si vous voulez vraiment comprendre Chiron, de lire ou de regarder la vidéo sur chiron qui se trouve en dessous de la vidéo, car tout est déjà très bien expliqué.

Ainsi, avec Chiron qui transite le signe des Béliers, et on le voit tous les jours aux actualités avec les gilets jaunes ou autres manifestations et mécontentement, Chiron parle d’indépendance, d’énergie, de courage, mais aussi de combat, de violence et d’agressivité. Tout ce qui a trait à la guerre, à l’armée, au combat, à l’impulsivité, à l’autorité, à la violence va être sollicité. C’est le “MOI JE” qui veut s’exprimer à travers la collectivité et qui génère des manifestations, du mécontentement, de la révolte, de la colère… l’inconscient collectif va vouloir s’affirmer, s’imposer, prendre sa place quelles que soient les armes employées. Il y a ici un besoin de se libérer de tout conditionnement, de tout asservissement, car la blessure existentielle de Chiron en Bélier, parle du droit à l’existence, avoir le droit d’exister, de s’affirmer et de légitimer son existence.

Chiron marche donc en lien avec Saturne et parle aussi bien de mémoires transgénérationnelles que de mémoires karmiques, liant de ce fait la roue des incarnations au complexe génétique et donc généalogique.

C’est à dire ?

Eh bien…, que tout est lié et que, par exemple, si jamais, dans une incarnation passée, vous n’aviez pas pu vous réaliser socialement, que vous étiez amer, contrarié, avec des regrets et une intolérable douleur d’incompréhension et de non- réussite, de manque de confiance en soi…, votre conscience, en quittant votre corps à votre mort, a pris avec elle ces ressentiments, et lorsque le choix d’une nouvelle incarnation s’est présenté à vous, vous avez fait le choix de vous choisir une famille et des parents qui ont peut-être manqué de puissance ou qui ne sont pas arrivés à réaliser leur désir, à moins qu’ils soient marqués par un problème d’identité, ou ne vous donnant pas la place que vous devez en attendre…

Ici, comprenez que pour régler ces ressentiments d’une vie passée, vous deviez les affronter à nouveau dans une nouvelle vie pour les transcender, avec une famille qui vous donnait le terrain propice à vos expérimentations intérieures.

Maintenant, le fait que Chiron rétrograde, c’est comme si l’énergie nous invitait à déterrer et à combattre, non plus extérieurement, mais intérieurement, cette blessure existentielle. En effet, si vous voulez affirmer haut et fort que vous avez le droit d’exister et de prendre votre place dans le monde, celle qui vous revient de droit, il va falloir commencer par l’accueillir et l’intégrer en vous, par guérir toutes ses peurs qui sont là, entre vous et votre réalisation extérieure. Car voyez vous, Chiron est comme ce maître à l’intérieur de nous, ce guérisseur qui nous pousse à transcender cette douleur, cette souffrance pour accepter de mourir à soi-même, et contacter notre authenticité pour s’autoguérir.

S’autoguérir, grâce à la rétrogradation de Chiron, grâce à cette intériorisation, dans l’instant présent et dans l’ici et maintenant, dans tout ce que nous vivons, dans toutes ces expériences où nous avons l’impression de ne pas exister, que personne ne nous donne le change, ou ne nous calcule, ou l’on n’arrive pas à prendre sa place, ou que personne ne semble nous reconnaître dans ce que l’on fait, ou dans ce que l’on est…, dans tous ces moments-là, Chiron nous montre que tout est là, à portée de main, et que s’accepter imparfait, c’est s’accepter dans sa Totalité.

Chiron parle donc de cette acceptation de soi, de ce passage en nous, où l’on doit faire tomber nos défenses intérieures, nos résistances ou nos blocages.

Chiron est donc la clé qui nous ouvre la porte à notre guérison intérieure… et en étant rétrograde, il nous invite à affirmer à l’intérieur de nous toutes nos potentialités et capacités d’affirmation, en accédant à l’autonomie et à l’indépendance. Sa rétrogradation nous permet donc de vivre cette blessure plus en conscience, de mieux l’écouter, et d’en prendre soin.

Qu’êtes-vous en train de vivre actuellement et qui se manifeste à vous, intérieurement, depuis le 9 juillet à peu près, diffus et de plus en plus clair, au fur et à mesure que les jours passent ?

Que vous révèle t-elle cette blessure ?

Quel chemin vous conseil-t-elle de prendre ?

Quelle voie devez-vous suivre ?

Et si la solution se trouvait non plus dans nos limitations avec Saturne, mais dans notre libération et notre ouverture à d’autres réalités avec Uranus ?

Soyez certain que la réponse à cette blessure intérieure, avec Chiron rétrograde, vous parviendra intérieurement.

Donc, plus besoin d’exprimer notre mécontentement à vouloir nous affirmer haut et fort auprès des autres, de la société ou du gouvernement, qui de toute façon ne nous entend pas… retournons-nous à l’intérieur de nous et écoutons réellement cette petite voix intérieure, reconnectons-nous à notre sage et guide intérieur pour prendre la voie de la guérison qui nous sera proposée…

Car soyez sûr que ce que vous ressentirez intérieurement, la façon dont vous comprendrez comment gérer cette blessure, celle qui vous fait tant souffrir, est la réponse qui vous sera soufflée et qui vous permettra de changer et de mettre un pied à l’étrier…

Il ne vous restera plus alors qu’à vous faire aider, si c’est votre choix, par un psychothérapeute, un énergéticien, un kinésiologue, un psychogénéalogiste, un praticien en régression dans les vies antérieures, un hypnothérapeute… pour trouver la racine de ce mal, pour la conscientiser, l’accepter, l’accueillir en soi, et vous donner le droit d’en émerger, en vous désidentifiant de ce qui ne vous appartient déjà plus…

Là et seulement là, quand Chiron redeviendra Direct, à partir du 13 décembre 2019, vous saurez que vous avez trouvé la clé de votre guérison intérieure, en lien avec la maison dont Chiron transite dans chaque thème, et qu’à ce moment-là, vous pourrez exprimer ce que vous avez compris et affirmer enfin votre authenticité, à l’extérieur de vous, et vous recréer vraiment, comme l’être que vous êtes, libérés de l’illusion que vous étiez enchaînés continuellement à souffrir de cette blessure existentielle, qui vous a quand même accompagné depuis votre naissance, parce que conditionné à croire que vous n’aviez aucun outil pour reprendre les rênes de votre existence…

Et ces changements peuvent bien évidemment, se faire en conscience, en étant vraiment centrés sur votre état intérieur et à l’écoute de cette blessure qui va vous enseigner…

Ou alors vous pouvez vivre la période inconsciemment, sans comprendre pourquoi vous ne vous sentez pas très bien, tout en cédant à vos pulsions de détruire ce qui vous cause soucis, croyant que vous iriez mieux après…

Dans les deux cas, l’énergie sera en mouvement à l’intérieur pour certains, et en mouvement à l’extérieur pour d’autres, et accomplira ce qui doit être, ni plus ni moins…

Je vous souhaite à toutes et à tous de trouver les clés de votre guérison intérieure et j’en profite aussi pour vous remercier pour votre confiance et  pour votre écoute.

Source: http://astrotransgenerationnel.over-blog.com/

Print Friendly, PDF & Email

la-PG

LE QUOTIDIEN QUI RÉUNIT. Un Blog consacré à la transition individuelle et planétaire et au maintien d'un taux vibratoire élevé.