INSCRIVEZ-VOUS AVANT LE 18 NOVEMBRE ET RECEVEZ UNE REMISE DE 10 €

par Inelia Benz

La recherche du plaisir est un immense passe-temps chez les humains, mais ce n’est certainement pas ce que signifie « la poursuite du bonheur ».

En d’autres termes, le plaisir est une émotion passagère, pas une destination solide.

Si vous êtes familier avec la théorie de la manifestation, vous aurez entendu dire que le bonheur vient de l’intérieur, pas de l’extérieur. Et que pour manifester une vie heureuse, il faut d’abord être heureux à l’intérieur. Et si vous êtes heureux à l’intérieur, ce qui se passe à l’extérieur n’a aucune importance.

Le mois dernier, j’ai écrit un article sur les raisons pour lesquelles c’est une bonne idée pour vous de vous éloigner de la mentalité « Me, Myself and I » et de passer à la mentalité « Nous, Nous Tous et Nous- mêmes« .

En fin de compte, c’est ce qui vous donnera une vie pleinement satisfaisante et « heureuse ». Vous serez heureux à l’intérieur et la recherche et la fixation constante du bonheur extérieur ne sera plus la base de votre vie.

Plusieurs études ont montré que lorsque nous basons nos vies sur le bien de la communauté, de la famille, du groupe, de la planète ou du collectif humain, nous entrons dans une vie remplie de but et de sens.

Faites de votre but quelque chose de plus grand que vous-même et en conséquence vous serez satisfait de la vie. La vie ne sera pas remplie de plaisirs constants, mais elle sera certainement satisfaisante et significative.

Le sens est une construction. C’est une chose très personnelle. Ne laissez pas le bonheur/le plaisir être le « sens » de votre vie.

Dans mon dernier article j’ai proposé l’exercice d’affirmer,  » Il ne s’agit pas de moi «  quand il s’agissait de situations, de décisions, d’événements et de personnes.

Ce mois-ci, je vous invite à lire les phrases suivantes et à voir comment elles changent votre perspective du sens de la vie et votre fréquence de base dans la prise de décision et l’engagement de la vie :

« Cette ville, c’est moi, je suis cette ville. Cette ville me soutient, je soutiens cette ville. » (ou la ville, le village, le quartier – où vous habitez).
« Cette compagnie, c’est moi, je suis cette compagnie. Cette entreprise me soutient, je soutiens cette entreprise. » (où vous travaillez)
« Cette famille, c’est moi, je suis cette famille. Cette famille me soutient, je soutiens cette famille. »
« Cette planète, c’est moi, je suis cette planète. Cette planète me soutient, je soutiens cette planète. »
« Ce pays, c’est moi, je suis ce pays. Ce pays me soutient, je soutiens ce pays. » (où vous vivez)
« Ce gouvernement, c’est moi, je suis ce gouvernement. Ce gouvernement me soutient, je soutiens ce gouvernement. »
« Cette maison, c’est moi, je suis cette maison. Cette maison me soutient, je soutiens cette maison. »

Plus vous prononcerez cela, plus vous percevrez les programmes de séparation qui nous maintiennent dans la division perpétuelle et l’état d’asservissement. Soyez conscient, et souverain lorsque vous prenez des décisions concernant votre lieu de résidence, votre lieu de travail, ce que vous faites au travail et avec qui vous vivez.

Libérez-vous 😀

Source: https://ineliabenz.com

Traduit et partagé par la Presse Galactique

 

Print Friendly, PDF & Email
Catégories : Inelia Benz

la-PG

LE QUOTIDIEN QUI RÉUNIT. Un Blog consacré à la transition individuelle et planétaire et au maintien d'un taux vibratoire élevé.