Merci de votre soutien !

contribuer2
FrenchEnglishSpanishPortugueseItalianGerman

par Régis Raphaël Violette

Que devons-nous comprendre en tant que présence éternelle, qui se manifeste en toute création, dimension, qui n’est pas assujettie au temps, ni à l’espace? Pourquoi aujourd’hui, il y a une grande majorité des êtres humains qui n’ont aucune mémoire de leur nature divine en cette présence ? On pourrait penser que cela est injuste, que cela n’a pas sa raison d’être, mais détrompez-vous car tout est déjà tout orchestré par intelligence de la lumière, comprendre avant toute chose que la forme humaine est un véhicule de lumière afin de sentir et ressentir cette impression d’être en vie, d’être fait de chair et de sang, pouvant ressentir à travers les sens toutes sortes d’émotions et sentiments, le fait d’être vivant. Comment la présence éternelle fait-elle pour se révéler et se dévoiler à travers ce véhicule humain ? Nous savons que depuis l’origine de l’homme en ce monde, celui-ci s’est construit son propre monde, en adoptant des croyances, des concepts, faisant de l’homme à l’image de ses propres pensées, ce qui fait qu’aujourd’hui, l’homme est prisonnier de son enfermement. Tout ce scénario avait été orchestré par l’intelligence de la lumière, comprendre que quelle que soit la forme de vie, celle-ci suit déjà un plan bien précis, que tout est lié, tout à un but, que seule connaît la présence éternelle, l’intelligence de la lumière.

L’homme est au bord du précipice, est-il responsable de sa propre destruction ? Pourquoi l’homme avait-il ce besoin d’aller si loin dans sa propre destruction de lui-même? Il n’y a pas un instant où l’homme est confronté à sa propre destruction, tous ces actes de violence envers lui-même et envers la nature. Il est vrai que l’on dit souvent, que tout est juste, que tout a sa raison d’être, mais là cela dépasse tout entendement. Pourquoi cette souffrance est-elle appropriée et dans quel but ? En fait, la présence éternelle évoluant dans la forme humaine, ainsi en toute forme de vie, ainsi en toute création et dimension, sait par l’intelligence de la lumière ce qui a sa raison d’être. En ce qui concerne ce monde, cette réalité illusoire, afin que la conscience qui s’identifie à la forme humaine puisse réaliser qu’elle se sert de la forme pour un usage très précis, vivre cette dissolution afin que la présence éternelle se souvienne en révélant et dévoilant sa vraie nature divine, qui est antérieure à toute création, dimension.

Il ne faut pas essayer de comprendre, d’analyser, de tirer des suppositions. Tout est déjà tout planifié et ce que l’homme est en train de vivre, c’est la dissolution de ce qu’il croit être, en tant que croyance, que regard et de tous les jugements et pensées, cela se passe par cette destruction. Qu’arrivera-t-il pour cette forme humaine ? De plus en plus d’êtres humains vivent cette dissolution, réalisent que tout est tout orchestré par l’intelligence de la lumière, que toute cette souffrance, dualité, toutes ces croyances, regards, concepts et enfermements ont leurs rasions d’être, afin que l’homme puisse vivre cette dissolution et se rendre compte qu’ils sont la présence éternelle, cet amour dénué de tout jugement, qui aime tout d’un même amour. Ce que nous croyons réel n’est en fait qu’une illusion, nécessaire à intégrer, à réaliser que cet apprentissage n’est qu’un tremplin à sa véritable nature divine et que toute cette souffrance a pour but de révéler et dévoiler cet amour dénué de tout jugement.

Comprendre que tout est l’oeuvre d’une même intelligence de lumière, ce que nous appelons l’ombre a pour but de faire jaillir cette lumière qui est antérieure à toute création, dimension. Il est vrai que lorsque nous restons identifiés comme être humain, cela peut paraître épouvantable, toute cette souffrance que l’humanité a endurée depuis qu’il est en ce monde. Comprendre que nous ne sommes pas cette forme humaine, cela est un véhicule afin de vivre l’apprentissage et l’expérience par intelligence de la lumière à se révéler, à se dévoiler, comme étant cette présence éternelle. Comprendre que c’est toujours la même présence éternelle qui joue le rôle de l’ombre. de toute cette souffrance. Cela prend un amour incommensurable pour ne plus se souvenir et ainsi suivre déjà un plan bien précis. Nul ne peut comprendre le pourquoi de toute cette souffrance, à moins qu’il ait vécu cette dissolution afin de le faire sortir du personnage qu’il croyait être pour ne voir que l’intelligence de la lumière, pour voir que tout est lumière et amour.

Nous ne sommes pas la forme, ni la conscience, ni la création, ni la dimension, ni le temps, ni l’espace, ni les croyances, ni les regards, ni l’enfermement, nous sommes antérieurs, nous n’avons jamais quitté la source originelle. Mais pour le comprendre, c’est par le rêve éphémère, par toutes ces créations et dimensions illusoires, par toutes ces identifications que nous avons pu éprouver de la souffrance, éprouver de la joie de l’amour inconditionnel, dans quel but ? Se révéler et dévoiler ce que nous sommes de toute éternité, cette présence dénuée de tout jugement, de tout regard, concept, pensée et autres enfermements, qui aime tout d’un même amour. Peu importe ce qui arrivera à la forme humaine ou autres, à ce monde où autres. Tout est illusion, cela n’est qu’un rêve, rien ne nous empêche de rêver à nouveau, de créer de nouvelles créations, dimensions et forme de vie par l’intelligence de la lumière, tout en révélant et dévoilant notre vraie nature divine, à être de toute éternité cet amour qui ne juge point, ni ne condamne aimant tout d’un seul et même amour. Tout en restant en la source originelle. En cet instant d’éternité, nous sommes cette présence éternelle qui accompagne cette forme humaine à révéler et dévoiler notre vraie nature divine, tout en acceptant et en accueillant tout d’un même amour et cela quelle que soit l’illusion en cours, tout est lumière et amour pour celui qui ne donne plus aucune importance aux illusions.

Régis Raphaël Violette

Note de l’auteur
Voir à nouveau, c’est vivre une renaissance, se dissoudre de l’ancien pour être le nouveau afin de voir que tout est lumière et amour. C’est vivre la dissolution de l’être pour être que la présence éternelle antérieure à toute création, dimension, regard, concept et à tout jugement. Réaliser que nous n’avons jamais quitté la source originelle, en étant tous la même présence éternelle, l’intelligence de la lumière, cet amour libre de toute illusion. 

Source: https://justeetre.blogspot.com/

[widget id= »custom_html-14″]

Print Friendly, PDF & Email