INSCRIVEZ-VOUS AVANT LE 18 NOVEMBRE ET RECEVEZ UNE REMISE DE 10 €

par Monique Mathieu

Pouvez-vous nous parler des processus de la guérison instantanée et de la rémission de la maladie ? Dans quelles situations se déclenchent-t-elles ? Merci.

« Nous allons dire ceci pour les thérapeutes : chacun a sa manière d’aider les autres, peu importe la manière de le faire !

Nous allons tout d’abord parler de la relation de guérison entre le thérapeute et la personne qui lui demande de l’aide.

Il y a plusieurs choses à prendre en compte, dont la confiance en son thérapeute qu’a personne aidée

Certaines personnes enlèvent très facilement le feu au travers des mots ou des prières, etc. Quel est le processus ? C’est celui que nous aimerions développer parce qu’il peut intéresser beaucoup d’entre vous.

Lorsqu’un thérapeute (ce n’est pas un mot qui nous plaît), nous dirons un soignant, veut aider au travers d’une prière, il y a plusieurs processus de guérison.

Il y a premièrement la fréquence vibratoire du mot ; l’association de deux mots forme une autre fréquence vibratoire. L’association de trois ou quatre mots peut provoquer, lorsqu’ils sont prononcés, un résultat qui est parfois miraculeux.

Il s’agit donc de la fréquence vibratoire du mot. L’association des fréquences vibratoires de tous les mots forme une prière, et la confiance du soignant ainsi que celle de la personne qui reçoit peut créer ce que vous appelez un miracle.

Cependant le miracle n’aura lieu que si celui qui est aidé a confiance en son thérapeute, sans cela, même au niveau de la fréquence vibratoire du mot, il peut y avoir un barrage, inconscient parfois, e, à ce moment-là, la guérison ne peut pas s’accomplir.

Donc, il y a la confiance, il y a la compréhension du mot ou du son. Le mot est plus important que le son parce chaque mot est formé de syllabes, de voyelles, de consonnes, et l’imprégnation de chaque lettre a une importance extraordinaire.

Vous associez les lettres, les voyelles et les consonnes pour former un mot, donc leur association peut, au niveau vibratoire, avoir un résultat merveilleux.

Il y a aussi la façon qu’ale thérapeute de prononcer les mots. S’il les prononce avec la foi totale en leur pouvoir de guérison, celui-ci est décuplé et la guérison peut être totale.

Il y a aussi les guérisons qui se produisent à Lourdes, Medjugordjé ou d’autres lieux, où ont eu lieu des apparitions de la Vierge ; ces lieux sont très forts au niveau vibratoire. Il se passe un processus encore plus puissant. Des personnes vont aussi dans certains lieux, comme dans des cathédrales ou des lieux dont la fréquence vibratoire est très élevée et où les effets de guérison peuvent se produire de la même façon.

Il y a parfois des lieux un peu moins connus, un peu moins souillés (pardonnez-nous d’employer ce mot-là). Il faut dire que dans certains lieux, tout ce qui se trouve autour n’est pas forcément en accord avec ce pour quoi viennent les pèlerins, entre autres.

Donc, les personnes qui se rendent dans ces lieux y vont déjà avec confiance et foi. Il faut qu’ils déclenchent en eux un processus de guérison inconscient ; ils ont tellement de foi qu’ils ont déjà programmé ce processus de guérison. Ils ne vont pas dans ces lieux en disant : j’y vais et je serai guéri ! Ils ont déjà programmé leur voyage ; ils ont déjà programmé, consciemment et inconsciemment, leur volonté profonde de guérison. Ils ont programmé leur inconscient qui répond à la demande. Cela peut donc générer des miracles spectaculaires.

Il y a aussi ceux qui se rendent dans ces lieux ou vont voir un thérapeute sans voir cette foi, à la limite sans croire particulièrement à leur guérison. Si, au dernier moment, la personne aidée ne met pas de barrage entre elle et le thérapeute, il peut se passer la même chose. Au niveau de l’inconscient il peut se déclencher une guérison instantanée. Il y a des petits miracles ! Le soignant peut être le déclencheur de ce miracle, qui a d’abord été « préparé » ; cette préparation est souvent la confiance qu’a la personne qui est en demande par rapport à celui qui aide.

Donc ce sont des processus peut-être plus encore puissants mais qui ne vous sont pas forcément accessibles.

Chaque être humain, nous le certifions, a la possibilité de se guérir totalement, et parfois même spontanément. Cependant la conscience de l’être humain est faite de telle sorte que, avec son ego, sa personnalité, ses doutes, la façon dont il a été formé culturellement, religieusement, etc., il n’a pas été formé à cette guérison spontanée ou à cette dysharmonie de votre corps, quelle qu’elle soit.

Quelque part, vous acceptez cette dysharmonie. Si c’est le cas, comment voulez-vous qu’un thérapeute, même si vous pensez très fort à votre guérison, puisse vous aider et vous guérir avec ce qu’il vous offre ? Il en est de même si vous désirez vous guérir vous-même !

Dans un processus de guérison, quel qu’il soit, il y a toujours l’élément essentiel : la fréquence vibratoire Amour. Le thérapeute qui va aider une personne émettra automatiquement, consciemment et inconsciemment, la fréquence vibratoire de l’Amour. En fait, la vraie réalité est l’échange d’Amour entre le soignant et celui qui est aidé. Si le cœur de personne qui reçoit est ouvert en grand et si elle est dans un état relatif d’Amour, il peut se produire un miracle.

Il est nécessaire que vous compreniez que le processus de guérison miraculeuse, le processus de guérison par des thérapeutes est quelque chose de très simple et très complexe et qu’il ne peut pas être expliqué en un mot. Il y a trop d’aspects différents pour que ce soit expliqué en un seul mot.

La seule chose dont vous devez vous souvenir est que, quoi que vous pratiquiez, prières, magnétisme ou demandes d’’aide aux Êtres de Lumière, faites-les toujours dans la conscience de l’Amour, avec la conscience de la Vibration Amour.

Lorsque vous faites un soin à quiconque, vous n’avez pas forcément l’impression que cette fréquence vibratoire Amour émane de vous. Vous pouvez ressentir un sentiment, vous pouvez avoir de la compassion pour la personne qui vient vous voir, mais vous ne pouvez pas percevoir ce sentiment Amour parce qu’il correspond à une fréquence vibratoire très supérieure qui peut se mettre en route instantanément et chez le soigneur et chez celui qui reçoit. Il y a un déclic.

Lorsque vous demandez quelque chose, lorsque vous avez des problèmes, il ne faut pas demander de l’aide à votre Divin ou aux Êtres de Lumière qu’une seule fois ! Il faut la demandeer dix fois, vingt fois, cent fois, jusqu’à ce que vous atteigniez la bonne fréquence vibratoire, jusqu’à ce que cette bonne fréquence, en rapport avec rapport à votre foi totale, produise un déclic. Et là, il y a miracle !

Le problème des êtres humains, c’est qu’ils ne croient pas forcément aux miracles ; ils attendent beaucoup des autres mais tellement peu d’eux-mêmes ! Le soignant est souvent celui qui donne l’impulsion pour la guérison. Ce n’est pas le thérapeute lui-même qui vous guérit ! Au travers des mots et de la fréquence vibratoire de l’Amour, il donne à celui qui reçoit sont aide l’impulsion nécessaire afin qu’il puisse se guérir lui-même !

Il était important que cela soit dit ! »

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

  • qu’il ne soit pas coupé
  • qu’il n’y ait aucune modification de contenu
  • que vous fassiez référence à  notre site  https://ducielalaterre.org
  • que vous mentionniez le nom de Monique Mathieu
Print Friendly, PDF & Email

Monique Mathieu

Monique Mathieu

Reçu par : Monique Mathieu http://ducielalaterre.org/ - Pour lire mes chroniques ou communiquer avec moi CLIQUEZ ICI !