par Laurent Van Der Wee

Imaginez une discussion où vous êtes en désaccord avec une personne. Vous argumentez avec cette personne pour qu’elle comprenne bien votre point de vue. La personne ne semble pas bien comprendre votre point de vue, car elle continue de défendre son point de vue à elle. Encore une fois, vous revenez à la charge, vous disant que cette fois-ci elle va comprendre. Vous augmentez l’intensité et la colère prend de plus en plus de place. Recevant cette colère ,votre interlocuteur se défend en haussant le ton à son tour.

Dans ce genre de situation, plus l’intensité augmentera, plus les gens impliqués seront portés à se protéger de l’intensité de la colère de l’autre plutôt que de rationaliser leurs propres paroles.

Nous avons presque tous vécu ce genre de situation. Dans ce scénario, plus je me fâche, plus l’autre se fâche. N’est-ce pas? Ou dans certain cas, je me fâche et l’autre encaisse et se fâche à l’intérieur, ce qui revient au même. L’énergie est mal dirigée.

Lorsque je reste dans une énergie de colère, j’alimente la colère de l’autre. Est-ce que ça vous est déjà arrivé d’être en présence de quelqu’un en colère intérieurement, par contre vous, vous étiez de très bonne humeur? Après un certain temps de proximité avec cette personne, ça devient de plus en plus difficile de rester de bonnes humeurs. Ça demande un niveau de conscience et de vigilance élevé pour ne pas tomber dans le piège n’est-ce pas?

C’est la même chose pour ce qui se passe dans le monde actuellement. Lorsque nous découvrons qu’il y a des êtres mal intentionnés qui veulent nous manipuler et nous volé, notre réflexe est d’être en colère. C’est un réflexe normal, mais en même temps il est très nocif pour nous, car il donne du pouvoir à ces êtres pour qu’ils puissent continuer leur plan.

Lorsque vous argumentez avec quelqu’un, si vous arrêtez, la personne n’a plus d’énergie pour continuer. Elle dira quelques paroles pour avoir le dernier mot et ensuite elle arrêtera. Si votre but était que l’argumentation finisse, vous auriez réussi.

Si vous jouez au tennis avec quelqu’un et que vous voulez arrêter de jouer, arrêter de relancer la balle. Même s’il vous l’envoie encore, arrêter sinon la partie ne se terminera jamais. C’est la même chose avec l’énergie.

Imaginer une immense balance sur la Terre où l’ombre se trouve d’un côté et la lumière de l’autre. Lors que vous haïssez l’ombre, où croyez-vous que votre énergie se trouve? Du côté de la lumière ou de l’ombre?

Naturellement, ce que je vous dis, je me le dis à moi aussi.

image_pdfVoir en PDF

Laurent Van der Wee

L’amour est notre premier but à atteindre pour arriver à notre premier stade d’éveil.
Mes chroniques ici