D’une façon récurrente, une fois de plus, on nous monte en épingle une nouvelle alerte épidémique voire pandémique sur la planète avec le Corona virus, la nouvelle peste chinoise, qui pourrait soi-disant décimer une partie de l’humanité. Mais on nous a déjà fait le coup d’une alerte rouge mondiale bidon tellement de fois (que je ne vais pas perdre mon temps à rappeler ici en détail) à partir de quelques cas de morts de personnes qui étaient déjà mal en point au départ qu’il faille raison garder.

Je rappelle que tous les ans il y a un ratio constant de plusieurs milliers de morts par la grippe dont on ne fait pas état. Par exemple selon l’édito d’André Schneidermann : l’an dernier, il y aurait eu 8000 morts de la grippe en 8 semaines (on ne sait pas combien étaient vaccinés). Disons que c’est le simple fait d’une sélection naturelle de gens qui je le répète étaient non seulement déjà très fragilisés, mais le plus souvent traités aux antibiotiques ou même parait-il seulement avec du Doliprane .

Il est clair que la grippe saisonnière fait l’objet depuis longtemps d’un juteux business commercial médico pharmaceutique de vaccins bidons, qui ont été dénoncés non seulement inefficaces, mais dangereux puisque certains en meurent ; ceci est normal puisque ces vaccins dont les études sont connues être  bâclées sont en fait expérimentaux et non soumis à une obligation d’AMM ( autorisation de mise sur le marché).

La seule mesure raisonnable face aux agressions épidémiques est de stimuler puissamment les défenses immunitaires du corps. Les moyens sont divers et variés et je ne prétends pas les connaître tous. Je me contenterai donc de présenter ici ce que je connais bien par expérience.

C’est donc le moment ou jamais de ressortir mon dossier du 14 novembre dernier sur l’OREGARESP dont la formulation est très élaborée. Les conseils périphériques restent plus qu’à l’ordre du jour.

OREGARESP

Comment couper tout simplement un rhume qui démarre ?

Avec le changement de saison et les caprices du ciel, le corps est toujours en constante adaptation, d’autant que les perturbations climatiques font que les différences de températures peuvent être de 20°C sur 24h dans l’Hémisphère Nord (30°C en pleine après-midi et on se retrouve à 10°C au lever le lendemain matin).
Le nez qui coule suite à un coup de vent, car on ne s’est pas méfié peut rapidement transformer la semaine en cauchemar, même si vous n’avez pas le réflexe antibiotique prévu par la Loi. Bonne nouvelle, la plupart des infections ORL peuvent être solutionnées par “un produit couteau-suisse” pour le nez, la gorge, les bronches et le système immunitaire : l’Oregaresp.

Composition

              • Oréganol (Origan plante + huile)
              • Cumin noir : huile
              • Sauge : huile
              • Gingembre : racine
              • Cannelle : CO2 supercritique

Le tout dans une gélule cellulose. Anti-agglomérant : fibre d’avoine et silice.
Les boîtes sont de 90 gélules.

Propriétés spécifiques des composants pour cette application :

Oréganol

Mélange d’huile d’origan sauvage (forte teneur en Carvacrol) + Huile d’olive
Il ne s’agit pas d’une huile essentielle au sens classique, du fait, entre autres, de l’émulsion dans l’huile d’olive, donc le produit ne présente aucune toxicité prise en interne, même sur de hautes doses (jusqu’à 25 gouttes par jour) et sur du long-terme (plusieurs mois). Il est néanmoins conseillé de faire une pause de 2 jours par semaine.

                  • Affection des voies respiratoires supérieures – ORL
                  • Affection pulmonaire
                  • Asthme
                  • Allergies respiratoires
                  • Anti-inflammatoire puissant
                  • Antiparasite bactérien et viral

Cumin sauvage

Épice traditionnelle indienne de la médecine ayurvédique – sa graine est utilisée en cuisine comme condiment digestif et anti ballonnement

                  • Antiseptique
                  • Anti-inflammatoire
                  • Anti-rhumes
                  • Antigrippe
                  • Elle limite les fièvres excessives (plus de 40°)

Sauge sauvage

Selon un dicton “Sauge au jardin éloigne le médecin” – ce qui signifie que la sauge à elle seule résout de très nombreux problèmes courants de santé. Ce qui nous intéresse ici, c’est son action en cas d’angine.

Nota : Peu de gens savent que l’infusion de sauge contient certains produits toxiques à long terme d’utilisation qu’il convient de faire évaporer. Donc, toujours faire bouillir (une pincée par tasse) pendant 3 minutes.

Gingembre racine

                  • Stimulant général
                  • Sudorifique
                  • Bronchite
                  • Toux

Nota : En cas de bronchite on remplace avantageusement les célèbres enveloppements du thorax à la farine de moutarde qui faisait hurler les petits, par un linge trempé dans une infusion chaude de gingembre râpé.

Regardez les arbres des pays chauds, comme ils sont expansifs et gorgés d’eau ; et regardez les arbres des pays aux hivers très froids comme ils sont petits, denses et secs afin de pouvoir résister au gel… Méfiez-vous du congélateur qui vous offre des aliments d’été quand il faut lutter contre  le froid.

Enfin, sachez que plus vous êtes encrassé, plus vous risquez le rhume qui en outre est une sage autorisation de votre organisme pour faire un ménage profond très salutaire pour vous.

Source: https://micheldogna.fr/


Coronavirus vers une sortie de crise

« Probablement le traitement le plus simple pour traiter le coronavirus » : certains spécialistes s’enthousiasment pour la chloroquine, déjà utilisée contre le paludisme.

5,01 k abonnés

image_pdfVoir en PDF
Catégories : SANTÉ

la-PG

LE QUOTIDIEN QUI RÉUNIT. Un Blog consacré à la transition individuelle et planétaire et au maintien d'un taux vibratoire élevé.