Ce SÉMINAIRE est en cours

C’est une victoire pour le professeur Didier Raoult qui n’a cessé de défendre l’usage de l’hydroxychloroquine depuis le début de l’épidémie.

La chloroquine, qui est à l’origine un médicament couramment utilisé pour traiter ou prévenir le paludisme, a désormais été autorisé en France sous certaines conditions. Interrogé par RTL le 22 mars, le ministre de la Santé Olivier Véran avait indiqué que des études seraient entamées pour valider l’efficacité de la chloroquine et en mesurer les effets secondaires éventuels. “Nous aurons des études solides qui nous diront si oui ou non c’est un bon traitement. D’ici à quinze jours, nous devrions avoir des données consolidées”, a annoncé Olivier Véran. Seulement, l’épidémie due au Covid-19 progresse à une vitesse fulgurante et fait de plus en plus de morts dans l’Hexagone.

C’est ainsi que le ministre de la santé s’est entretenu avec le Haut Conseil de la Santé Publique avant de publier un décret en faveur de l’usage de la chloroquine. Ce dernier indique que “par dérogation à l’article L. 5121-8 du code de la santé publique, l’hydroxychloroquine et l’association lopinavir/ritonavir peuvent être prescrits, dispensés et administrés sous la responsabilité d’un médecin aux patients atteints par le Covid-19, dans les établissements de santé qui les prennent en charge, ainsi que, pour la poursuite de leur traitement si leur état le permet et sur autorisation du prescripteur initial, à domicile”.

Trouvé sur https://www.santeplusmag.com/

Voir en PDF
Catégories : SANTÉ

la-PG

LE QUOTIDIEN QUI RÉUNIT. Un Blog consacré à la transition individuelle et planétaire et au maintien d'un taux vibratoire élevé.