par Nadia Marty

Je suis heureuse aujourd’hui de vous écrire, car la situation même si elle est préoccupante doit rester sereine, car aujourd’hui, une histoire se joue, une histoire que nous allons créer.
Un changement que nous allons monter de toutes pièces.
Aujourd’hui, nous en avons la possibilité : on peut changer ! Changer nos comportements, changer notre façon de penser, le pouvoir de donner notre pouvoir aveuglément à des têtes pensantes sans jamais en vérifier les conséquences, nous avons le pouvoir de changer notre consommation, de changer notre façon de nous déplacer, de changer notre façon de voir la nature. Cette nature que l’on a souvent voulu maîtriser que l’on a voulu souvent sous-estimé, et aujourd’hui cette même nature, nous enseigne qui porte l’autre, qui nourrit l’autre, qui héberge l’autre.
Aujourd’hui, nous sommes obligés de nous rendre à l’évidence, nous ne maîtrisons rien de la nature et de ses frasques, de ses manifestations de douleurs.
Aujourd’hui, nous sommes obligés de nous intérioriser. Et de comprendre que nous, humain, nous devons être en harmonie avec la nature, l’honorer et la remercier pour tout ce qu’elle nous apporte et vivre avec elle en accord avec et non plus en conquérant.

Pour certains, l’intériorisation est plus difficile que pour d’autres, mais il faut savoir que le confinement n’est pas tout à fait réel, si nous regardons bien les faits. Effectivement, regarder tout ce trafic qu’il y a sur les réseaux sociaux, regarder cette solidarité les gens n’ont jamais été aussi proches, il n’y a jamais eu autant d’échanges, il n’y a jamais eu autant d’entraide, on ne sait jamais autant rendu service. Alors est-ce un réel confinement ? Par tous les moyens nous décidons d’être en communication avec nos congénères, car maintenant, nous savons et nous prenons conscience de l’importance de la communication réelle. Ne serait-ce pas plutôt un retour à une civilisation simple, primaire dans le bon sens du terme où les gens sont conscients de leurs actes, de la portée d’un geste ou les personnes sont civilisées.
Ce qui serait magnifique, c’est que dans l’après-crise, car il y aura un après, cette communication perdure ! En sera-t-on capable ?
J’aime penser que nous en tirerons les meilleures conséquences qui puissent être pour notre humanité.
Si chacun y met du sien et chacun reste dans une attitude positive, émane de la confiance, de la joie et de la compassion, cette crise nous passerons, et nous en sortirons grandi.
Je vous souhaite une magnifique journée sous le soleil.

Stéphanie Tallet

Vous pouvez diffuser ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de ne rien modifier (sauf correction des fautes d’orthographe), de citer l’auteur : Stéphanie Tallet, ainsi que la source : https://www.stephanie-et-nadia.com et ces lignes. Merci.

image_pdfVoir en PDF

la-PG

LE QUOTIDIEN QUI RÉUNIT. Un Blog consacré à la transition individuelle et planétaire et au maintien d'un taux vibratoire élevé.