CE NOUVEAU SÉMINAIRE EN 4 SÉANCES EST EN COURS

La PG quotidienne maintenant sur Telegram

par Péris Angélique

Bonjour à vous toutes et à vous tous .

Comment allez-vous depuis la Nouvelle Lune, comment vous sentez-vous ?

Cette Pleine Lune du 7 mai 2020 est assez importante, parce que non seulement elle se fait sous les énergies de la fête du Wesak, qui a lieu chaque année pendant la pleine Lune du Taureau, mais aussi parce que le Nœud Nord aura quitté le signe du Cancer – signe du foyer et de la famille – pour le signe du Gémeaux, 2 jours avant le 5 mai 2020 – signe de mouvement et de communication – permettant ainsi de remettre en circulation l’énergie stagnante et amenant de ce fait un peu plus de légèreté et où peut-être, il nous faudra apprendre à nous adapter au jour le jour. Sans oublier, bien sûr, Saturne qui amorcera sa rétrogradation le 11 mai le jour même du déconfinement partiel de certaines régions, suivi du début de la rétrogradation de Vénus le 13 mai.

Pour info, la fête du Wesak est une grande fête qui est célébrée en Orient et qui commémore la naissance, l’illumination et la mort du Bouddha. Elle a donc une grande importance puisqu’elle célèbre la descente des énergies Christiques et Bouddhiques qui travaillent ensemble, dans une union spirituelle, à l’ouverture sacrée du Cœur Spirituel de toute l’humanité.

Pendant ces quelques jours (3 ou 4 jours avant et après la Pleine Lune), nous portons alors en nous tous les espoirs d’améliorations, de changements et de transformations de toute l’humanité, à commencer par nos propres transformations, ce qui nous permet d’élever notre taux vibratoire et de laisser partir ce qui n’est plus aligné avec les énergies du moment.

Cela tombe très bien puisqu’avec ce que l’on a vécu ces derniers mois, il n’y a pas mal de chose à transformer voire à transmuter.

Ce n’est donc pas pour rien que cette Pleine Lune se fasse dans l’axe Scorpion / Taureau, parce que cette Pleine Lune va nous permettre, en plus des énergies du Wesak, d’accepter de lâcher prise sur toutes les possessions qui encombrent nos vies et qui nous empêchent d’avancer. Et lorsque l’on parle de possessions, on peut y inclure nos relations, nos activités, nos professions, notre argent, nos babioles, nos décorations, nos livres, no garde-robes, les tracas que l’on tourne en boucle dans nos têtes, les situations auxquelles on est enchaînés, nos principes, nos convictions, nos pensées, nos idées fixes… Tout ce à quoi on est attaché !

Cet axe étant en analogie avec les maisons II / VIII, il y est donc question de dépouillement. C’est l’axe karmique par excellence qui suggère qu’en Taureau, on accumule et on abuse avec avidité des biens matériels, des relations, des attachements affectifs…, pour apprendre à se libérer et à se dépouiller par la perte et la mort de toutes choses en Scorpion.

Je rappelle également que c’est lors de la Pleine Lune que l’on fait le point sur tout ce que l’on a mis en place ou sur toutes nos intentions depuis la Nouvelle Lune, et que l’on nettoie dans notre vie tout ce qui ne nous sert plus, tout ce qui fait obstacle à notre évolution.

De ce fait et comme on l’avait dit lors de la Nouvelle Lune du 23 avril en Taureau, tout ce qui a trait aux valeurs, à l’argent, à nos richesses et ressources intérieures, l’argent que l’on gagne par notre travail, notre potentiel personnel, notre territoire propre, notre corps et notre alimentation… tout cela va être sacrément bousculé et avec cette Lune en Scorpion, il va nous falloir vraiment descendre dans les tréfonds de notre être, nous remettre plus que jamais en cause et en question sur tout ce que cette pandémie à généré comme émotions, comme peurs, comme angoisses ou phobies, ce manque ou cette peur de l’insécurité financière, insécurité alimentaire, mais aussi affective… tout ce qu’elle a réveillé en nous et qu’il nous faut à présent conscientiser, transformer et transmuter pour faire évoluer toutes émotions ou sentiments qui se sont cristallisés.

À l’approche du déconfinement partiel par région, avec Mercure en Taureau qui nous donne tendance à être concret, réaliste et pragmatique, conjoint au Soleil qui favorise quand même les idées, les échanges et la communication, mais aussi tout ce qui a trait au commerce, aux médias et aux moyens de transport, et qui plus est, conjoint aussi à Uranus, amenant par-là de nouvelles initiatives, mais surtout l’espoir d’une amélioration soudaine, tout cela (Soleil / Mercure / Uranus) se retrouve en dissonance à la Lune en Scorpion, suggérant qu’émotionnellement, certains peuvent se sentir déstabilisés, en situation d’instabilité, l’esprit rumine, les émotions sont exacerbées… La Lune représentant aussi le peuple, il se peut que nombre d’entre nous soient dans l’opposition avec le Soleil que représente aussi le gouvernement ou le chef d’état, qu’il y ait une sorte de division ou de dissociation qui menace l’unité qui avait jusque-là été plus ou moins maintenue par ce confinement, réveillant un certain déséquilibre qui pourrait se traduire chez certains par des conflits intérieurs. Il se peut aussi que bon nombre d’entre nous, et comme il l’a été évoqué dans la vidéo de la Nouvelle Lune, s’opposent encore à tout ce qui est mis en place concernant la rentrée scolaire des enfants, vrai casse-tête pour faire appliquer les nouvelles mesures d’hygiène, pour seulement un peu plus d’un mois et demi avant les grandes vacances, encore plus avec l’apparition d’une nouvelle maladie inflammatoire qui frappe certains enfants entraînant de sérieuses défaillances cardiaques et dont on ne sait pas encore si elle est liée au Covid ou non, a de quoi faire soulever et faire contester parents, enseignants et syndicats. Il se peut aussi que bon nombre d’entre nous se demandent s’ils doivent maintenir des activités qui périclitent un peu plus chaque jour, gagne-pain de la plupart d’entre nous, s’accrocher coûte que coûte avec l’espoir que l’économie redémarre, ou lâcher prise, tout perdre, et essayer de sauver ce qui reste avant de vraiment sombrer dans le néant…

Qu’est-ce qui pourrait faire basculer la situation chez chacun d’entre nous ? Qu’elle est l’émotion qui pourrait l’emporter nous amenant soit à retenir, soit à lâcher prise ?

Peut-être qu’il serait plus judiciable à chacun d’entre nous confrontés à ces situations, d’essayer de ne pas trop se laisser envahir par les émotions quasi destructrices qui pourraient nous faire faire tout et n’importe quoi et pour certains, réagir plutôt qu’agir, ce qui n’est pas la même chose ; avec le 1er on cède aux instincts ou aux pulsions, avec le 2e on agit avec plus de conscience et on pose des actes justes. Peut-être est-il préférable de mettre une certaine distance vis-à-vis de ce que nous vivons, en apprenant à regarder la situation avec détachement et non avec fusion…

Et pour vous aider, vous pouvez vous appuyer sur votre sage intérieur, votre âme, votre intuition, avec bienveillance, écoute et sensibilité avec une harmonie Lune / Neptune qui devrait vous guider dans ces moments difficiles à faire les bons choix et à prendre les bonnes décisions, d’autant plus que Neptune est aussi en harmonie avec la conjonction Soleil / Mercure, ce qui vous aidera certainement à percevoir l’essence des choses et donner une nouvelle dimension à votre inspiration et à vos réflexions. Sachez que l’intuition pourrait vous servir, vous apporter ce petit plus nécessaire surtout quand l’analyse avec Mercure ne l’emporte pas de façon décisive et qu’il faut prendre une décision.

Attention tout de même avec la dissonance Mercure / Mars, les échanges ou la communication peuvent être quelque peu agressifs, parfois irréfléchis ou maladroits, générant des troubles face au manque à gagner, favorisant une certaine nervosité.

Pluton qui rétrograde depuis le 25 avril, et ce jusqu’au 4 octobre 2020, nous reconnecte avec nos instincts profonds, nos peurs, nos angoisses, et nous interroge à nouveau sur les changements et les transformations qu’il devient nécessaire d’effectuer aujourd’hui. Par sa rétrogradation, il nous pousse en quelque sorte à réouvrir certains dossiers laissés en suspens, à poursuivre certaines transformations ou à nous introspecter plus en profondeur, afin d’être au plus près de ce qui se passe à l’intérieur de nous, mais surtout pour mettre à jour ce qui se réveille intérieurement, moyen que notre âme à choisi pour transmuter tout ce qui émerge à notre conscience et qui peut nous faire souffrir si on ne s’en occupe pas personnellement.

Nous entrons vraiment dans une phase de grande transformation intérieure et ce n’est pas Saturne qui va nous contredire, puisqu’il amorcera lui aussi sa rétrogradation le jour du déconfinement partiel, du 11 mai au 29 septembre 2020.

Rappelez-vous, Saturne a quitté le signe du Capricorne pour faire son entrée dans le signe du Verseau le 22 mars, quelques jours après le confinement total de toute la population. Rappelez-vous aussi que Saturne est le 2e maître du Verseau et qu’en Verseau, signe de liberté et d’indépendance, Saturne applique sa fonction bloquante et limitante. Ce qui nous a montrés concrètement depuis son entrée en Verseau, une liberté complètement entravée puisqu’il nous fallait tous rester chez nous, fermant et clôturant toutes nos activités, mais nous permettant par la même occasion de nous montrer originaux et créatifs envers notre prochain. Effectivement, on s’est sentis freinés, bloqués, frustrés, réveillant nombre d’insatisfactions, augmentant nos doutes, notre insécurité et certaines de nos peurs. Saturne en Verseau, c’est aussi notre liberté d’expression qui se voit limitée, voire interdite et cela s’est remarqué entre autres, par la suppression de pas mal de vidéos YouTube qui s’étaient aventurées à exprimer tout haut leurs opinions et leurs visions du déroulement de tout ce qui entoure la pandémie avec tout son lot d’inepties.

Ainsi, en rétrogradant le jour de la Pleine Lune, couplé aux énergies du Wesak, Saturne va solliciter chacun d’entre nous et nous amener à nous redéfinir au sein de nos diverses structures, qu’elles soient professionnelles, relationnelles, familiales ou amoureuses. Par sa rétrogradation, c’est comme si l’énergie extérieure bloquante et limitante était un temps retiré, pour être intériorisé, ce qui peut expliquer de ce fait que le 11 mai, une partie de la population pourra être délivrée de ce confinement. Or, par la dissonance Saturne / Uranus active jusqu’au 10 juin, il se pourrait qu’en ayant retiré son énergie bloquante, Uranus qui parle du collectif, favorise les regroupements et par là même un certain laxisme poussé par ce besoin de retrouver la liberté et l’indépendance dont nous avons tous été privés depuis plus d’un mois, ce qui pourrait influencer de façon négative tout ce qui a été élaboré et établi si laborieusement en matière de protection sanitaire. Ce qui veut dire concrètement que lorsque la conjonction Jupiter / Pluton deviendra exacte à 24°06 en Capricorne, le 30 juin 2020, Saturne sera à 0°07 en Verseau et en passe de transiter à nouveau le signe du Capricorne, puisqu’il y rentrera exactement le 2 juillet.

De ce fait, et tant que Saturne rétrogradera en Capricorne, le déconfinement a des chances de rester partiel par certains endroits, et plus confiné par d’autres. Et une fois qu’il redeviendra Direct, les règles peuvent se durcirent un peu plus au moins jusqu’à la mi-décembre. En repassant en Verseau, notre liberté d’être et d’expression risque encore d’être limitée voire entravée, mais, d’ici là, on a le temps d’en reparler…

Or, il ne faut pas oublier que Pluton traite aussi de ce qui est invisible, du virus, et donc de la pandémie et, conjoint à Jupiter, ces énergies poussent vraiment aux changements profonds de nos existences, et ce de façon exponentielle. Remise en question de nos vies, de nos rapports avec les autres, destruction de ce qui ne nous correspond plus, intériorisation qui, grâce à ce confinement, nous aide grandement pour savoir comment changer les choses et comment reconstruire nos vies, mais aussi notre économie, nos finances et notre pays. On a eu un pic de décès aux alentours du 5 avril, lorsque la conjonction était là aussi, exacte, et il se pourrait qu’autour du 30 juin, on assiste à cette fameuse 2e vague et que l’on soit à nouveau confrontés à un nombre élevé de décès. Comme Pluton est rétrograde, certaines choses tenues secrètes, non-dites ou complotistes peuvent aussi émerger, c’est ce que l’on voit déjà de plus en plus sur nos réseaux sociaux, entre la découverte de l’origine du Covid, ceux qui financent l’OMS, la 5G, la nanotechnologie dans les vaccins… etc… les choses semblent se révéler, et il se peut que d’autres choses émergent encore sur la toile.

Heureusement finalement que Pluton en harmonie à Soleil / Mercure et Neptune, nous permettra d’utiliser à bon escient cette puissance intérieure pour élaguer tout ce qui doit disparaître de notre vie, afin d’amener quelque chose de nouveau dans nos vies, quelque chose de régénérant, grâce à une certaine capacité à pouvoir lire entre les lignes, peut-être même entendre les non-dits, ce qui pourrait bouleverser la plupart de nos croyances, et de nos idéaux.

A tout cela, il faut donc rajouter la présence de Vénus qui est entrée dans le signe du Gémeaux le 3 avril et qui, arrivée à 21°50 le 13 mai, va amorcer sa rétrogradation jusqu’à 5°21, redevenant Directe le 26 juin pour quitter le Gémeaux et rentrer dans le signe du Cancer le 7 août 2020. Ce sera un temps d’intériorisation de la fonction vénusienne qui nous demandera peut-être de nous interroger sur notre façon d’aimer et d’être aimé, sur nos relations affectives et relationnelles, sur notre relation à l’argent, sur notre façon de rentrer en communication avec autrui… Il peut y avoir des doutes, un manque de confiance en soi, des remises en question voire même des troubles. Il n’est d’ailleurs peut-être pas recommandé de commencer une quelconque relation amoureuse sous ces auspices, mieux vaut attendre la reprise en marche Directe de Vénus, ni même de signer un quelconque contrat…

D’autant plus que depuis le 18 avril 2020, Vénus est en dissonance à Neptune et ce jusqu’au 3 juin, dissonance qui se reformera à partir du 17 juillet jusqu’au 5 août, en gros tant que Vénus transitera le signe du Gémeaux, ce qui pourrait nous influencer dans notre façon de vivre l’amour avec un grand A, favoriser une sorte d’adoration silencieuse pour des personnes éloignées, des personnes avec qui on pourrait communiquer, échanger voire partager certaines choses. Nos perceptions pourraient être brouillées, floues, illusoires, idéalisant les ou la personnes aimées, ce qui bien sûr, pourrait générer des relations compliquées, des amours illégaux, des mensonges…

En conclusion, une Pleine Lune qui risque de pas mal nous secouer intérieurement, mais qui va aussi nous permettre de rentrer en profondeur avec les parts de nous les plus fragiles, les plus influençables, les plus sombres, les plus instinctives, pour enfin les mettre en lumière et leur permettre de retrouver le chemin de l’intégrité… Transmuter le plomb en or, voilà ce qu’il nous est demandé, alors soyons tous de bons alchimistes, les alchimistes de notre propre vie… Très bonne Pleine Lune et très bonne fête du Wesak, à vous toutes et à tous…

Source: http://astrotransgenerationnel.over-blog.com/

Voir en PDF

la-PG

LE QUOTIDIEN QUI RÉUNIT. Un Blog consacré à la transition individuelle et planétaire et au maintien d'un taux vibratoire élevé.