EnglishSpanishPortugueseItalianGermanFrench

Un Poème de Morgan ARNAUD

L’irréel s’est invité à ma porte,
Mon corps l’a accueilli comme un aimé,
Mon esprit l’a convié à rester une nuit,
Mon âme l’a abrité des orages, dans sa bienveillance

Une grande aventure a commencé, à perpétuité,
Pour n’en finir que de divine manière,
Les sourires ont guidé les pas vers la lumière,
Les barrières se sont effacées pour un long voyage.

Une promenade de santé transformée pas à pas,
En cœur à cœur, foie à foie,
Rein après rein, la rate s’est envolée,
Dans une énergie à flots, jaillissante.

« Le spectacle n’est pas fini,
Ce n’est que le début, dit l’éclairé,
C’est l’histoire de la terre,
Acceptez-la avec votre conscience.

Ouvrez les cœurs, sentez la force en vous,
Cueillez dans l’entrain, la sagesse,
Offrez l’illusion, distribuez les sensations,
Au travers de la vue, du toucher,

L’odorat et l’ouïe, aussi, s’amènent à vous. »
Un florilège de vie, de la création à la naissance,
L’enfance, l’adolescence, on a tout visité,
Notre soif de savoir, de connaissance,

Nous fûmes repus, nourris, désaltérés,
Notre endurance a failli tarir la source,
L’équilibre ying-yang s’est ébranlé,
Pour finir en apothéose et scintiller.

L’enthousiasme a eu gain de cause,
Pendant qu’un ange passait,
Les souffrances ont été vaincues,
Les maux ont parlé de tout et de rien.

L’état de grâce terminait sa course,
Les larmes ont coulé comme un fleuve dans son lit,
Les idéaux ont transformé les convictions,
Les rêves ont imaginé une vie plus sereine,

Dans les premiers temps, on a cru à l’âge d’or,
Sous nos pieds se sont ouverts des abîmes,
Les univers se sont éclaircis comme une accalmie,
Les passions se sont déchaînées tels des ouragans.

La rencontre d’une âme jumelle, le tour est joué,
D’un souffle sur une joue s’est installée la convivialité,
Comme un essaim d’une belle pureté,
On a oublié le temps, l’espace, les années.

Comme personne ne voulait revenir,
Le regard a fermé les yeux,
Le palais a clos la bouche,
Les senteurs ont obstrué le nez.

On s’est retrouvé dans un labyrinthe,
À la recherche du chemin pour rentrer,
Devant les voies sans issue, les impasses,
Les doutes et les peurs sont revenus,

Contents de nous retrouver,
Ils ont rouvert les précipices,
Les illusions déçues, les séparations
Les jalousies, les défauts,

Après ce voyage, on avait changé,
Cela nous ne nous atteignait plus,
On leur a barré la route, à tous,
Alors une étincelle a jailli,

Nos cœurs se sont rouverts,
Comme pendant notre odyssée,
On avait compris le message,
« Ouvrez votre conscience,

Disait l’illuminé, regardez,
Devant vous, tout n’est que merveille,
Bonheur et lumière, amour,
Tout est en vous, laissez-le parler. »

Comme à la fin d’un rêve, une nuit sans étoile,
On a émergé d’un long sommeil,
On a réalisé l’étendue de nos pouvoirs,
Nos connaissances, nos essences.

La quête achevée, une vie facile
Nous attendait à l’avenir,
Une clé en nous à partager,
Un horizon à enrichir.

Sous le soleil embrumé et orangé,
L’irréel a repris sa route,
Nous a salué, remercié pour l’hospitalité,
Et promis de revenir se baigner dans nos
intarissables âmes,

Sous un ciel azur, il est parti,
Dans une éclipse, a disparu,
Notre vie nous attendait à la traversée des destins,
Un chemin enveloppé de poussières d’anges…

Morgan ARNAUD

Remis par l’auteur à la Presse Galactique

image_pdfVoir en PDF

la-PG

LE QUOTIDIEN QUI RÉUNIT. Un Blog consacré à la transition individuelle et planétaire et au maintien d'un taux vibratoire élevé.