Pamela Kribbe canalise Marie

Chers amis, magnifiques frères et sœurs,

Je vous salue tous. Je suis Marie, et je représente l’aspect Féminin de l’énergie du Christ. J’ai baigné dans la lumière de cette énergie, mais j’ai aussi fait l’expérience sur Terre du côté sombre de l’Etre Humain. Je viens ici avec le plus profond respect pour vous tous, car le saut que vous avez fait en quittant une atmosphère céleste d’Amour et de bonté pour aller sur cette sphère terrestre où tant de peur et de négativité règnent est infiniment courageux. J’aimerais que vous preniez conscience de votre propre courage et que vous puissiez le voir à travers mes yeux. Je vois votre lumière, la lumière de votre Âme. Je me connecte maintenant à votre cœur, à votre être. Ressentez-moi, nous sommes égaux.

Souvenez-vous de la simplicité, du confort et de la joie que vous ressentiez à vivre ce qui vous faisait plaisir. Lorsque vous étiez de ce côté-ci (d’où je parle maintenant), vous vous sentiez plus léger et plus libre. Vous n’étiez pas attaché à un corps humain, aux restrictions qu’il impose, ni aux idées et aux sentiments collectifs issus de la société humaine. Vous pourriez dire que vous étiez plus vous-même. Ressentez cela.

Imaginez que vous êtes dans un magnifique jardin riche en plantes et en fleurs variées. Voyez-les comme le symbole de l’atmosphère céleste dont vous êtes issu. Sentez la vibration de vie qui s’y trouve : l’ouverture, le raffinement, le respect de la vie envers tout ce qui existe. Sentez l’harmonie qui règne dans ce merveilleux jardin et combien vous y êtes profondément connecté. Soyez présent et reconnaissez ce jardin. Reconnaissez-y non seulement les animaux et les plantes que vous voyez autour de vous, mais souvenez-vous aussi de son atmosphère. Soyez bien présent pendant quelques instants et ressentez les vibrations de votre corps. Vous avez bien un corps dans ce lieu, mais il peut paraître un peu différent. Ressentez sa légèreté, avec quelle facilité vous vous déplacez, et comme il vous est facile et aisé de vous connecter à la vie qui vous entoure. Vous ressentez la conscience des fleurs, des arbres et du Ciel. Vous ressentez la paix qui règne dans cet endroit, et vous permettez à cette paix de pénétrer en vous. Soyez complètement présent dans ce jardin. Vos pieds entrent en contact avec le sol, et ce contact ancre en vous l’énergie de la légèreté et de la paix dans l’ici et maintenant. Restez connecté à la passerelle de ce monde alors que nous nous apprêtons à retourner vers la réalité Terrestre.

Au plus profond de votre Âme, vous êtes un pont/une passerelle. Vous êtes ici sur Terre pour incarner la puissance, la chaleur, la paix et l’amour de ce jardin céleste. Vous êtes un Ange de lumière incarné sur Terre. Ce sont de bien grands mots, mais je les pense vraiment – si seulement vous pouviez y croire. Souvent, vous vous sentez désespéré ; vous doutez de la puissance et de la lumière qui se trouvent en vous. La puissance de votre Âme est immense, mais vous avez tendance à vous focaliser sur ce qui va mal, sur ce qui est négatif. Vous vous imposez des normes élevées, et en faisant cela vous vous rendez inutilement petit. Faites-vous grand ; souvenez-vous de votre nature vaste et rayonnante.

Lorsque vous vous dirigez vers la Terre pour vous incarner, vous descendez, pour ainsi dire, d’une échelle.  Et à mesure que vous progressez dans votre descente, la mémoire de qui vous êtes réellement s’efface. Au moment où vous commencez cette descente, vous êtes entouré par la lumière et la paix du Ciel, et vous êtes aidé par vos Guides aimants – ressentez cela.

Cependant, vous ne recommencez pas une nouvelle vie sur Terre sans y être préparé. En effet, il existe une étape qui précède cette descente d’incarnation. Tout d’abord, vous devez vous délester de votre dernière vie sur Terre, celle que vous venez juste de quitter. Vous rentrez alors chez vous dans un lieu et une atmosphère qui vous conviennent. Et là, dans ce lieu, vous lâchez lentement prise sur cette dernière vie et sur les émotions que vous y avez ressenties. C’est une période de repos et de retour à la Maison.

Lorsque dans une vie antérieure vous avez vécu des expériences terribles et lourdes, il vous faut ensuite un certain temps pour vous remettre et pour vous souvenir de qui vous êtes réellement.

Vous avez vraiment besoin d’un temps de guérison, et vous recevez alors toute l’aide dont vous avez besoin de ce côté-ci. C’est seulement lorsque vos plus profondes plaies sont guéries, et que vous êtes revenu à vous que progressivement vous êtes capable de porter un regard sur la vie terrestre que vous venez juste de quitter. Vous êtes alors apte à voir les choses dans une perspective plus large.

Lorsque vous vous trouvez de ce côté-ci (le lieu d’où je vous parle), le plus grand soulagement que vous éprouvez est lié à la douceur qui vous entoure et qui vous encourage à regarder en vous, comme un parent le ferait avec son enfant. Vous êtes alors capable d’appréhender avec douceur et discernement les erreurs que vous estimiez avoir faites au cours de votre vie terrestre.

Vous ressentez la profondeur de vos douleurs, de vos peurs et de vos souffrances et vous déployez vos ailes d’Ange autour de vous. Cette douceur vous aide à libérer et à guérir vos traumatismes les plus profonds. Ce n’est cependant pas la fin de cette histoire, car la Terre va vous appeler à nouveau. Et bien qu’il faille parfois plusieurs décennies ou même plusieurs siècles, il y a toujours un moment où vous avez envie de retourner sur Terre. Car la Terre vous appelle.

Il y a un désir au fond en vous qui grandit et qui vous appelle à vous réincarner une fois de plus dans ces circonstances, avec leurs limites inhérentes, mais aussi avec beaucoup d’opportunités. Il existe en vous des problèmes/des douleurs que vous ne pouvez pas transformer ou guérir dans le monde Céleste. Ces problèmes/douleurs ne peuvent être guéris que sur Terre où vous possédez un corps, où vous êtes Humain et où vous ressentez des émotions. La Terre offre toutes les circonstances parfaites et tous les challenges nécessaires à une croissance intense au niveau de la conscience.

J’aimerais que vous puissiez réaliser tout le chemin que vous avez déjà parcouru. Vous tous ici présents, avez commencé cette vie chargé d’un sac à dos rempli d’une sagesse ancienne et d’expériences. Vous êtes venu ici sur Terre pour y guérir de vieilles blessures. Mais vous êtes aussi venu pour y apporter la lumière du Ciel et pour la diffuser parmi les Etres Humains : telle une graine, afin que la vibration de la Terre augmente et devienne plus douce, plus paisible, comme c’est le cas dans ce jardin céleste. Ainsi vous avez une double mission à accomplir ici sur Terre, et j’utilise le mot “mission” dans un sens léger. Non pas dans le sens de devoir ou de responsabilité, et non pas comme un Saint « devrait », mais plutôt comme un désir de votre Âme, un sentiment d’Amour dans votre cœur qui vous pousse à revenir sur Terre. Parce que vous aimez profondément la Terre.

Vous voyez la beauté de la Terre se refléter dans les jardins célestes. La nature sur Terre vous émeut parce que vous faites partie de cette dernière. Vous voulez la soutenir et l’aider, et vous voulez aussi vous guérir et expérimenter par vous-même ce que cela fait d’être sur Terre en tant qu’être Humain à part entière. Expérimenter cela apporte à votre Âme un profond épanouissement. Être un homme ou une femme ici sur Terre, être un enfant et grandir, nouer des amitiés avec d’autres personnes et parfois entrer en conflit. Etre imprégné par votre Âme en tant qu’Etre Humain complet, afin de pouvoir canaliser l’énergie de votre Âme vers la Terre, tel est votre but suprême. Cela ne peut pas s’effectuer de l’autre côté ; c’est ici sur Terre que votre objectif peut être atteint, et je vous demande de vous en souvenir.

Imaginez-vous placé symboliquement sur une échelle ou un escalier avant de vous incarner sur Terre. Sentez les énergies de l’atmosphère céleste vous entourer, sentez votre propre sagesse ainsi que le soutien et l’encouragement de vos Guides aimants. Ces derniers vous protègent ; ils honorent et respectent votre choix, et ils vous encouragent aussi.

Allez-y, grimpez sur l’échelle, votre descente est sur le point de commencer. Vous faites un pas, puis un autre, et vous sentez que vous devez lâcher les mains de vos Guides car ils ne peuvent pas aller plus loin. Ce faisant, vous sentez la lumière de votre Âme brûler dans votre cœur. Imaginez un flambeau ou une bougie, et concentrez-vous sur cette lumière, sur des souvenirs heureux, ainsi que sur l’atmosphère d’harmonie et de paix qui baigne dans votre Maison céleste, et descendez encore un peu plus. Si vous vous sentez oppressé par l’atmosphère lourde de la Terre qui vient vers vous, ou si vous sentez que vous êtes dans le doute ou anxieux, concentrez-vous à nouveau sur la lumière de ce flambeau – tenez ce flambeau. Prenez ce flambeau symbolique et déplacez-le de votre cœur à votre main droite, et ainsi illuminez votre route vers la Terre.

Ce que je vous demande là, ce n’est pas seulement de vous souvenir de votre descente vers la Terre. Mais à partir d’ici et maintenant, et alors que nous sommes réunis ensemble, je vous demande de retourner à ce moment-là, et d’apporter de la lumière là où vous avez eu des difficultés à vous incarner, là où vous avez eu des doutes quant à votre habileté à être pleinement présent sur Terre, et ce, avec toute la richesse de votre lumière et en pleine conscience.

Ayez confiance en vous, entourez-vous de douceur, et accueillez-vous sur la Terre. Peut-être pouvez-vous voir comment votre conscience s’est doucement glissée dans ce petit corps qui repose encore dans le ventre de votre mère. Entourez cet embryon que vous étiez alors, d’une douce lumière colorée dont il a tant besoin. Imaginez que vous chantez à cet enfant, et comme vous êtes un Ange de lumière vous trouvez les mots justes et les sons dont il a besoin pour être rassuré. C’est ainsi que vous créez pour vous-même, une passerelle entre le Ciel et la Terre.

Ressentez la vulnérabilité de l’enfant que vous étiez, son petit corps encore si fragile et si frêle. Et pourtant, il y a déjà tant de courage et de force rassemblés dans cet enfant.  Louez cet enfant ; honorez la puissance, la confiance et la lumière que cet enfant porte en lui. Imaginez que vous êtes un Ange de lumière qui accompagne et guide cet enfant lors de son voyage sur la Terre. Vous êtes à présent votre Moi Supérieur et votre tâche la plus importante consiste à aimer et à réassurer cet enfant.  A lui dire que tout ce qu’il fait est magnifique et courageux, et que sa vraie Maison qui est pleine de douceur et de beauté infinie se trouve dans l’atmosphère céleste du Ciel. Soyez aux côtés de cet enfant, et voyez-le grandir.

Voyez-vous à travers les yeux de votre Moi Supérieur. Voyez combien il a été parfois difficile pour  cet enfant d’être sur Terre : le manque d’empathie/de compréhension qu’il a dû vivre (pas seulement pour des petites choses, mais dans l’ensemble). La densité de la Terre, et la nature implacable de ses énergies sont  un véritable choc pour l’Âme. L’hypersensibilité que vous avez pratiquement tous développée lors de vos différentes vies, ainsi que les nombreux voyages que votre Âme a effectués à travers l’univers, font que l’enfant que vous êtes sur Terre voit et perçoit beaucoup de choses auxquelles il ne peut pas s’identifier au départ. Ayez de la compassion pour l’enfant qui a dû vivre tout cela sans pour autant comprendre.

Voyez à quel point vous avez dû être fort pour oser faire un tel saut dans l’inconnu. Et voyez à quel point vous l’êtes aussi maintenant, par cette volonté de vous connecter à votre Moi profond, à votre Âme, à votre Moi Supérieur, et vivre cette connexion alors que vous êtes dans un corps humain. Vous n’avez pas oublié votre but. Bien que vous ayez été encouragé à vous faire tout petit, à douter de vous-même et à voir les choses qui vont mal avant tout, le souvenir de votre but repose au plus profond de vous-même. Et je vous le dis, changez de perspective et regardez la grandeur de votre Âme. Grandissez-vous et devenez immense, ouvrez vos ailes d’Ange et regardez-vous avec reconnaissance.

Lorsqu’une nouvelle vie commence sur la Terre, lorsqu’une nouvelle personnalité naît, l’Âme compare cet évènement à la naissance d’un enfant. Ainsi, même à l’âge adulte vous êtes encore un enfant aux yeux de votre Âme, un enfant qui poursuit courageusement son chemin d’aventure. En tant qu’Âme vous aimez cet enfant, vous voulez l’aider. Et en tant qu’Âme, vous voyez au-delà de l’enfant et au-delà de ce nuage sombre dans lequel il est enveloppé.

Voyez comment votre Âme essaye de vous aider en envoyant de la lumière sur ce nuage sombre qui se trouve dans votre vie. Pensez à quelque chose d’émotionnellement lourd, à un problème récurrent, ou peut-être à quelque chose de nouveau qui vous pose problème. Il ne s’agit pas là de trouver une réponse ou une solution, mais plutôt de ressentir l’énergie que vous vous envoyez à vous-même à travers votre Âme. Soyez l’Âme, soyez cet Ange de lumière que vous étiez. Laissez votre lumière briller sur ce nuage sombre et voyez quel sentiment cela fait naître en vous. Pour l’Etre Humain qui se trouve en bas et qui ne peut pas voir au-delà de ce nuage, à quoi l’Âme ressemble-t-elle ? Et qu’est-ce que l’Âme ressent pour vous ? Accueillez ce ressenti en vous.

Votre Âme aimerait que vous sachiez qu’elle vous apprécie. Elle est profondément connectée à vous, et quoi que vous fassiez elle se tient à vos côtés, elle vous étreint et elle vous aime. C’est ce que votre Âme souhaite vous dire, avant tout. C’est lorsque vous êtes ouvert à cette perspective que vous commencez à expérimenter votre vie d’une façon différente. Vous ne faites rien de mal, et vous ne faites pas d’erreurs, vous essayez simplement de vivre votre vie et votre Âme vous offre cette liberté.

Il ne s’agit pas d’entendre les réponses de votre Âme par rapport à des questions telles que : « devrais-je faire ceci ou cela ? » ; « dois-je choisir A ou B ? » ;  « l’ai-je bien fait, ou l’ai-je mal fait ? » Ce n’est pas ce que l’Âme souhaite vous dire.  L’Âme veut que vous soyez profondément conscient de votre véritable beauté, de votre puissance et de votre sagesse. L’Âme veut vous offrir un immense sentiment de soulagement et de joie. Il est bon d’être qui vous êtes ; vous êtes magnifique, vous grandissez et vous apprenez, et il y a beaucoup de courage à faire cela.

Vous participez à la grande danse de la vie sur Terre. Cela suscite notre plus grande révérence et notre plus grand respect. Nous nous agenouillons devant vous – Il en est ainsi – et tout ce que nous vous demandons, c’est que vous disiez « Amen » à votre propre grandeur. Et alors les réponses arriveront.

Mais avant tout, vous devez ressentir cette grandeur, votre force, votre sagesse intérieure. Et vous n’avez pas besoin d’en faire plus, car tout est déjà là en vous. En faisant cela, vous devenez plus solide, et ainsi vous pouvez mieux recevoir les réponses par rapport à ce que vous voulez dans votre vie, à ce qu’il y manque, à ce que vous ratez. Et c’est à travers votre grandeur que vous trouverez les réponses. Vous n’avez pas besoin de rechercher les réponses à l’extérieur de vous-même, ni à travers un Moi Supérieur qui n’existe que très loin dans le Ciel, ni à travers des Guides qui eux aussi sont quelque part « là-haut ». Car tout est ici ; vous êtes présents ici avec toute votre sagesse et votre force.

De même, vos Guides et votre Âme sont ici, près de vous. Nous ne vous abandonnerons pas, mais sachez que c’est à vous de tourner la clef, car ce chemin sur Terre est le vôtre. Nous ne pouvons pas le faire à votre place. La façon dont vous devez vous souvenir de votre Moi Profond est la suivante : vous devez réaliser qui vous êtes réellement, tout en évoluant dans un monde qui ne peut pas refléter aussi bien votre Moi Profond que lorsque vous étiez dans les merveilleux et luxurieux jardins célestes (qui eux, reflétaient parfaitement votre beauté et la force de votre Âme). Ici, sur Terre, vous devez faire l’expérience de votre propre jardin intérieur.

Il n’existe que la joie au sein de la Création. Et lorsque vous tournez la clef, lorsque vous ouvrez la porte et que vous dites « oui » à vous-même, alors la vie sur Terre devient riche de possibilités et d’opportunités. Ceci est votre but, ceci est le projet de votre Âme : être votre Âme ici, vous souvenir d’elle et l’incarner. Vous pouvez commencer par rechercher votre émotion la plus sombre, et la regarder comme si elle était une enfant courageuse qui a besoin de votre soutien et de vos encouragements. Et ainsi, prendre conscience de vos ailes et étreindre cette enfant, puis la mener dans l’atmosphère céleste de sa Maison où tout est doux et harmonieux.

Et pour finir, je vous demande de faire revivre une dernière fois l’image vivante de ce jardin, ici, sur Terre. Apportez les énergies du Ciel sur la Terre et ressentez la joie et le bien-être d’être présent ici. Votre esprit et votre corps se sentent plus légers et plus libres ; vous n’avez plus de soucis. Alors ensemble, nous appelons cette énergie ici, et nous apportons à cet instant cette lumière sur Terre et nous illuminons ainsi le Royaume de la Terre avec cette lumière. Je vous remercie tous pour le canal que vous êtes et pour la lumière que vous apportez. J’ai le plus profond respect pour ce que vous êtes. Je vous remercie.

© Pamela Kribbe

Traduit de l’anglais par Emmanuelle Baudon McLoughlin

Source: https://www.jeshua.net/

image_pdfVoir en PDF
Catégories : Pamela Kribbe

la-PG

LE QUOTIDIEN QUI RÉUNIT. Un Blog consacré à la transition individuelle et planétaire et au maintien d'un taux vibratoire élevé.