par Pamela Kribbe

Les travailleurs de lumière sont des âmes qui portent le fort désir intérieur de répandre la Lumière – la connaissance, la liberté et l’amour de soi – sur la terre. Ils ressentent cela comme leur mission. Ils sont souvent attirés par la spiritualité et par une sorte de travail thérapeutique.

En raison de leur mission profondément ressentie, les travailleurs de lumière se sentent souvent différents des autres personnes. En rencontrant différents types d’obstacles sur leur chemin, la vie les incite à trouver leur propre voie. Les travailleurs de lumière sont presque toujours des individus solitaires, qui ne s’intègrent pas dans des structures sociétales fixes.

Note sur la notion d' »artisan de la lumière » (lightworker)
L’expression « travailleur de lumière » peut susciter des malentendus, puisqu’il distingue un groupe particulier d’âmes du reste. On peut penser que ce groupe particulier est en quelque sorte supérieur aux autres, c’est-à-dire à ceux qui « ne travaillent pas pour la lumière ». Toute cette ligne de pensée est en contradiction avec la nature et l’intention même du travail de lumière. Expliquons brièvement ce qui ne va pas.

Premièrement, les affirmations de supériorité ne sont généralement pas éclairées. Elles bloquent votre croissance vers une conscience libre et aimante. Deuxièmement, les travailleurs de lumière ne sont pas « meilleurs » ou « plus élevés » que les autres. Ils ont simplement une histoire différente de celle de ceux qui n’appartiennent pas à ce groupe. En raison de cette histoire particulière, dont nous parlerons plus loin, ils présentent certaines caractéristiques psychologiques qui les distinguent en tant que groupe. Troisièmement, chaque âme devient un travailleur de lumière à un certain stade de son développement, de sorte que l’étiquette « travailleur de lumière » n’est pas réservée à un nombre limité d’âmes.

La raison pour laquelle nous utilisons l’expression « travailleur de la lumière » malgré d’éventuels malentendus est qu’il est porteur d’associations et qu’il suscite en vous des éléments qui vous aident à vous souvenir. C’est également pratique, car le terme est fréquemment utilisé dans votre littérature spirituelle actuelle.

Les racines historiques des travailleurs de lumière
Les travailleurs de lumière portent en eux la capacité d’atteindre l’éveil spirituel plus rapidement que les autres personnes. Ils portent en eux les semences d’un éveil spirituel rapide. À cet égard, ils semblent être sur une voie plus rapide que la plupart des gens, s’ils le choisissent. Là encore, ce n’est pas parce que les travailleurs de lumière sont en quelque sorte des âmes « meilleures » ou « supérieures ». Ils sont cependant plus âgés que la plupart des âmes actuellement incarnées sur terre. Cet âge plus avancé doit de préférence être compris en termes d’expérience plutôt que de temps.

Les travailleurs de lumière ont atteint un stade particulier d’illumination avant de s’incarner sur terre et de commencer leur mission. Ils choisissent consciemment de s’enraciner dans la « roue karmique de la vie » et de faire l’expérience de toutes les formes de confusion et d’illusion qui vont avec.

Ils font cela afin de comprendre pleinement « l’expérience de la terre ». Cela leur permettra de remplir leur mission. Ce n’est qu’en passant eux-mêmes par toutes les étapes de l’ignorance et de l’illusion qu’ils finiront par posséder les outils qui leur permettront d’aider les autres à atteindre un état de bonheur et d’illumination véritables.

Pourquoi les travailleurs de lumière poursuivent-ils cette mission sincère d’aider l’humanité, courant ainsi le risque de se perdre pendant des années dans la lourdeur et la confusion de la vie terrestre ? C’est une question que nous allons traiter en détail ci-dessous. Pour l’instant, nous dirons qu’elle a trait à un karma de type galactique. Les travailleurs de lumière se sont tenus debout à la veille de la naissance de l’humanité sur terre. Ils ont pris part à la création de l’homme. Ils étaient les co-créateurs de l’humanité. Au cours du processus de création, ils ont fait des choix et agi d’une manière qu’ils ont fini par regretter profondément par la suite. Ils sont ici aujourd’hui pour rattraper les décisions qu’ils ont prises à l’époque.

Avant d’entrer dans cette histoire particulière, nous allons citer quelques caractéristiques des âmes des travailleurs de lumière qui les distinguent généralement des autres personnes. Ces traits psychologiques n’appartiennent pas uniquement aux travailleurs de la lumière et tous les travailleurs de la lumière ne les reconnaîtront pas tous comme étant les leurs. En dressant cette liste, nous voulons simplement donner un aperçu de l’identité psychologique de l’artisan de la lumière. En ce qui concerne les caractéristiques, le comportement extérieur est moins important que la motivation intérieure ou l’intention ressentie. Ce que vous ressentez à l’intérieur est plus important que ce que vous montrez à l’extérieur.

Caractéristiques psychologiques des travailleurs de l’ombre :
Dès le début de leur vie, ils se sentent différents. Le plus souvent, ils se sentent isolés des autres, seuls et incompris. Ils deviennent souvent des individualistes qui devront trouver leur propre voie dans la vie.

Ils ont du mal à se sentir chez eux dans les emplois traditionnels et/ou les structures organisationnelles. Les travailleurs légers sont naturellement antiautoritaires, ce qui signifie qu’ils résistent naturellement aux décisions ou aux valeurs fondées uniquement sur le pouvoir ou la hiérarchie. Ce trait antiautoritaire est présent même s’ils semblent timides et discrets. Il est lié à l’essence même de leur mission ici sur terre.

Les travailleurs de lumière se sentent attirés par l’idée d’aider les gens en tant que thérapeute ou enseignant. Ils peuvent être psychologues, guérisseurs, enseignants, infirmiers, etc. Même si leur profession ne consiste pas à aider les gens de manière directe, l’intention de contribuer au bien supérieur de l’humanité est clairement présente.

Leur vision de la vie est colorée par un sens spirituel de la façon dont toutes les choses sont liées entre elles. Ils portent en eux, consciemment ou inconsciemment, des souvenirs de sphères de lumière non terrestres. Ils peuvent parfois avoir le mal du pays pour ces sphères et se sentir comme un étranger sur terre.

Ils honorent et respectent profondément la vie qui se manifeste souvent par une affection pour les animaux et un souci pour l’environnement. La destruction de certaines parties des règnes animal et végétal sur terre par l’action humaine suscite en eux de profonds sentiments de perte et de chagrin.

Ils ont bon cœur, sont sensibles et empathiques. Ils peuvent avoir du mal à faire face à un comportement agressif et ils éprouvent généralement des difficultés à se défendre. Ils peuvent être rêveurs, naïfs ou très idéalistes, mais aussi insuffisamment ancrés dans la réalité, c’est-à-dire terre à terre. Comme ils captent facilement les sentiments et les humeurs négatives des personnes qui les entourent, il est important qu’ils passent régulièrement du temps seul. Cela leur permet de faire la distinction entre leurs propres sentiments et ceux des autres. Ils ont besoin de temps en solitaire pour se retrouver et se rapprocher de la Terre.

Ils ont vécu de nombreuses vies sur terre dans lesquelles ils étaient profondément impliqués dans la spiritualité et/ou la religion. Ils étaient présents en très grand nombre dans les anciens ordres religieux de votre passé en tant que moines, nonnes, ermites, médiums, sorciers, chamans, prêtres, prêtresses, etc. C’est eux qui assuraient le lien entre le visible et l’invisible, entre le contexte quotidien de la vie terrestre et les royaumes mystérieux de l’au-delà, royaumes de Dieu et des esprits du bien et du mal. Pour avoir rempli ce rôle, elles étaient souvent rejetées et persécutées. Beaucoup d’entre vous ont été condamnés au bûcher pour les dons qu’ils possédaient. Les traumatismes de la persécution ont laissé des traces profondes dans la mémoire de votre âme. Cela peut se manifester actuellement par la peur d’être pleinement fondé, c’est-à-dire la peur d’être réellement présent, parce que vous vous souvenez d’avoir été brutalement attaqué pour ce que vous étiez.

Se perdre : l’écueil du travailleur de la lumière
Les travailleurs de la lumière peuvent être pris dans les mêmes états d’ignorance et d’illusion que n’importe qui d’autre. Bien qu’ils partent d’un point de départ différent, leur capacité à briser la peur et l’illusion afin d’atteindre l’illumination peut être bloquée par de nombreux facteurs. (Par illumination, nous entendons l’état d’être dans lequel vous réalisez que vous êtes essentiellement de la Lumière, capable de choisir la lumière à tout moment).

L’un des facteurs qui bloquent la route de l’illumination pour les travailleurs de la lumière est le fait qu’ils portent un lourd fardeau karmique qui peut les égarer pendant un certain temps. Comme nous l’avons déjà dit, ce fardeau karmique est lié aux décisions qu’ils ont prises à l’égard de l’humanité dans sa phase de développement. Ces décisions étaient essentiellement irrespectueuses de la vie (nous en parlerons plus loin dans ce chapitre). Tous les travailleurs de lumière qui vivent aujourd’hui souhaitent réparer certaines de leurs erreurs passées et restaurer et chérir ce qui a été détruit à cause de ces erreurs.

Lorsque les travailleurs de lumière auront fait leur chemin à travers le fardeau karmique, ce qui signifie libérer le besoin de pouvoir de quelque façon que ce soit, ils réaliseront qu’ils sont essentiellement des êtres de lumière. Cela leur permettra d’aider les autres à trouver leur propre moi. Mais ils doivent d’abord passer par ce processus eux-mêmes. Cela exige généralement une grande détermination et une grande persévérance au niveau intérieur. Parce que la société les nourrit de valeurs et de jugements qui vont souvent à l’encontre de leurs propres impulsions naturelles, de nombreux travailleurs de lumière se sont perdus, se retrouvant dans des états de doute de soi, d’abnégation et même de dépression et de désespoir. Cela est dû au fait qu’ils ne peuvent pas s’intégrer dans l’ordre établi des choses et qu’ils en concluent qu’ils doivent avoir quelque chose de terriblement mauvais.

Ce que les travailleurs de lumière doivent faire à ce stade, c’est cesser de chercher une validation de l’extérieur – des parents, des amis ou de la société. À un moment donné, vous qui lisez ceci devrez faire le grand saut vers une véritable autonomisation, ce qui signifie croire vraiment en vous-même et honorer et agir en fonction de vos inclinations naturelles et de votre connaissance intérieure. Nous vous invitons à le faire et nous vous assurons que nous serons avec vous à chaque étape du chemin – tout comme vous serez là pour les autres sur leur chemin dans un avenir pas trop lointain.

© Pamela Kribbe
Source: www.jeshua.net

Traduit et partagé par la Presse Galactique

image_pdfVoir en PDF
Catégories : Pamela Kribbe

la-PG

LE QUOTIDIEN QUI RÉUNIT. Un Blog consacré à la transition individuelle et planétaire et au maintien d'un taux vibratoire élevé.