Note: Ce résumé provient d’une transmission par Erin Kann, lors d’une vidéo animée par Eugénie Jamet. Un lien vers cette vidéo de 1h36 apparaît à la fin de ce résumé.

L’ascension va se faire en plusieurs vagues, les premières vagues vont aider les secondes. Il s’agit de ceux qui sont prêts et qui se préparent en conscience depuis bien longtemps et qui sont là pour faciliter l’ascension.

La première vague d’ascension représente environ 20% de la population de la terre. Ce sont ceux qui se préparent depuis longtemps et qui sont prêts à ascensionner tout de suite. Je ne dis pas qu’ils vont partir volontairement parce que ça suggérait qu’il y ait un déplacement, ce qui n’est pas le cas, il s’agit d’un passage dans une autre fréquence qui ne sera pas visible à ceux qui seront encore en 3D. Et ce passage est imminent, il se fera avant la fin de 2020.

Les symptômes dont témoignent de nombreuses personnes et notamment ceux de la première vague, et cela dure depuis des années, sont en train rapidement de se transformer et il ya beaucoup plus de légèreté là aujourd’hui et cette légèreté arrive alors que les douleurs et les symptômes lourds et douloureux se manifestent dans le collectif. C’est comme si un muscle avait été contracté pendant des années et d’un seul coup il y a un relâchement, et là la légèreté arrive enfin, car cette légèreté, cette fluidité a été vraiment demandée et ils en ont bien conscience. Je les vois appuyer sur ce point là et ils ont bien conscience que ça nous a paru extrêmement long, extrêmement inconfortable et ils nous rappellent que nous étions volontaires pour vivre cela. Ils soulignent notre courage et j’en ai les larmes aux yeux, c’est très émouvant. Ce ne sont pas des larmes de tristesse, mais des larmes d’émotion, ce fut un travail d’équipe très bien mené et nous n’avions pas la partie la plus facile. Nous avons choisi de faire ce travail justement pour être dans cette première cordée, cette première vague et vivre ces instants-là. En fait on est né pour ça, car il s’agissait d’ouvrir le passage comme on ouvre une voie quand on fait de l’alpinisme où le premier de cordé ouvre un passage, une voie là où personne n’est jamais encore passé. Il y a vraiment l’idée que c’est une première et que ce que nous faisons ensemble est tout à fait inédit et cela restera gravé dans les annales de la terre et dans celles de l’Univers.

Alors la question qui se pose ici est quelles vont être les capacités ou les choses qui vont changer pour ces 20% de la première vague, quelles vont être les conséquences de leur ascension ?

Par exemple nos besoins physiques vont se modifier, oui nous aurons encore tous un corps de matière, mais d’une matière qui sera saturée de lumière. Parallèlement à ça il y aura dans le fonctionnement de l’être un désintérêt total pour la possession et il semblerait que ce soit le signe le plus caractéristique; le désintérêt et le nom besoin de posséder, ce qui fait que la sensation de légèreté et de fluidité est accrue, le partage devenant alors la référence.

La seconde chose est que nous vivrons dans l’éternel présent. L’être qui vit dans le présent n’est pas encombré par les miasmes du passé ou du futur. Cette présence absolue dans le présent est une sorte de régénération naturelle de la matière. Le fait de ne plus porter les blessures du passé et de vivre de façon absolue et totale dans l’instant présent, tous nos organes seront régénérés, d’une certaine manière il y aura une forme de rajeunissement de la matière. Aujourd’hui on utilise les termes sublimer la matière, un rajeunissement cellulaire, le fait de ne plus porter les blessures du passé et de vivre dans l’instant présent permet l’autoguérison, c.à.d. la maladie n’existe plus elle est sublimée, transcendée.

Dans ces nouveaux corps, allons-nous encore avoir besoin de nous alimenter ?

Beaucoup moins, je vois une alimentation frugale, ça peut être un repas par jour ou du picorage c’est à dire on mange quand on en a envie, des aliments naturels ayant un fort potentiel énergétique. Mais, en fait, ce nouveau corps est tellement saturé d’énergie lumineuse qu’il n’a plus ou moins besoin de l’énergie qu’on peut trouver dans les aliments tels qu’on les connaît aujourd’hui parce que la lumière devient sa nourriture principale.

Pour visionner l’intégralité de cette transmission, cliquez sur: https://youtu.be/7xixjSHKRoE

image_pdfVoir en PDF

la-PG

LE QUOTIDIEN QUI RÉUNIT. Un Blog consacré à la transition individuelle et planétaire et au maintien d'un taux vibratoire élevé.