Pamela Kribbe transmst Marie

Chers amis, c’est Marie qui vous parle. Je vous salue tous et je suis heureuse de vous voir ici.

Sachez que nous vous aimons, et sachez qu’il y a des Guides spirituels autour de vous qui sont comme de vieux amis. De notre point de vue et à l’échelle du temps, vous n’êtes qu’à un clin d’œil de nous. Mais pour vous, le monde spirituel semble si lointain. C’est la raison pour laquelle vous doutez souvent de vous-même, et vous hésitez à croire en la voix de votre intuition.

Dans la vie quotidienne, vous êtes absorbé par vos activités journalières, et par les gens et les situations qui attirent votre attention. C’est pour cela que vous perdez courage, parce que vous observez continuellement le monde à travers vos sens extérieurs : votre vue, votre ouïe et votre odorat. Les stimuli sensoriels peuvent vous priver de la vision de votre réalité intérieure, de votre dimension intérieure. En outre, vous avez été éduqué à beaucoup trop penser : à rassembler et à organiser les informations de votre environnement avec l’esprit, et de là, à répondre au monde qui vous entoure. Mais la dimension du monde spirituel (qui en fait vous traverse et dont vous faites aussi partie), est littéralement très proche lorsque vous savez comment y entrer.

En fait, s’engager dans le monde intérieur c’est prendre du recul par rapport au monde extérieur, et c’est s’ancrer entièrement dans son propre corps et dans ses émotions. Votre intuition et votre corps sont deux des moyens qui vous permettent de vous tourner vers l’intérieur, ce sont deux ponts en quelque sorte. Si vous entrez consciemment dans votre corps, cela vous permet de vous rapprocher de ce qui est spirituel en vous. Vous lâchez alors littéralement prise sur le monde extérieur : ce monde des sens, ce monde des foules de gens et du bruit tout autour de vous. C’est alors que vous prenez à nouveau conscience de qui vous êtes !

Lorsque vous vous connectez à votre corps, cela accroît votre conscience – aussi faites-le maintenant. En partant du haut de votre tête, descendez avec votre conscience le long de votre dos, de vos jambes et allez vers la Terre. Soyez totalement présent en ayant uniquement conscience de vous-même, et lâchez prise sur tout le reste. Sentez cette présence vivante au sein de votre corps, et prenez une profonde respiration en partant de votre ventre. Nous allons maintenant effectuer un voyage intérieur qui va vous rapprocher du monde spirituel.

Imaginez que vous êtes dans une forêt. Vous vous promenez en tenant deux enfants par la main. A votre gauche se trouve une petite fille et à votre droite un petit garçon. Vous marchez dans les bois et vous avez le sentiment qu’il y a un endroit où vous devez aller. Il y a une certaine urgence en vous qui vous pousse à cette quête. Vous sentez que la forêt elle-même peut vous donner des indices. Aussi, pour vous guider sur la route êtes-vous attentif aux espaces ouverts et aux sentiers, et vous les suivez même si vous n’êtes pas sûr que ce soit la bonne direction. Vous avez le sentiment qu’il y a quelque chose qui doit être accompli.

Les enfants à vos côtés sont quelque peu réticents à participer à votre quête. Penchez-vous un instant vers eux pour essayer de comprendre ce qu’ils veulent exprimer. La petite fille à votre gauche est dans la peur. Elle est réticente à l’idée d’emprunter tous ces chemins inconnus. Elle saisit votre main puis s’y accroche. Elle vous demande de rester ici dans cette forêt où elle se sent en sécurité. Elle vous supplie de rester, car elle souhaite que vous restiez vivre là où vous vous trouvez. Elle dit qu’il est préférable de rester ici, car au moins vous connaissez cet endroit. Cette petite fille représente la peur en vous.

En fait, tout est pour le mieux dans cette forêt qui est très belle, mais vous avez tout de même le sentiment que quelque chose manque. Vous savez qu’il existe un endroit, une contrée, où vous vous sentirez mieux, où votre nature pourra mieux s’exprimer et où l’environnement vous sera plus propice. Aussi, êtes-vous en conflit avec vous-même tiraillé entre la peur et l’envie de cheminer, parce que vous savez au fond de vous que vous avez commencé un voyage intérieur vers cette nouvelle contrée.

Vous regardez ensuite le petit garçon sur votre droite. Il se tient là, avec ses sourcils froncés et il a l’air en colère. Il vous dit : « Ne pense même pas y aller ! Je n’ai pas confiance. » Le petit garçon est conscient des dangers, et il pense que vous n’êtes pas digne de confiance et imprudent de vous lancer dans quelque chose dont vous ne connaissez pas l’issue. Il veut vous retenir et vous demande avec insistance de rester ici.

Remarquez votre attitude par rapport à ces deux enfants. Les trouvez-vous pénibles ou agaçants, ou pensez-vous que vous devriez plutôt les aider parce que de toute façon ils font partie de vous ? En réalité, vous ne pouvez pas aller dans la nouvelle contrée que vous recherchez sans les emmener avec vous, car vous n’y arriverez pas seul. Curieusement, vous avez besoin de ces enfants pour trouver cette contrée.

Vous vous asseyez et vous regardez ces enfants droits dans les yeux. Tout d’abord vous regardez la petite fille, et vous pouvez voir la peur dans son regard alors qu’elle vous dit : « J’ai peur de l’inconnu dans la forêt, de l’obscurité, des animaux sauvages. En fait je n’ose pas partir d’ici.  Je ne sais pas en quoi je devrais avoir confiance. Je suis désorientée, je ne sais pas dans quelle direction aller. » Plongez-vous dans son regard et dites-lui : « Je suis ta voie et ton Guide. Fais-moi confiance« . Voyez si vous arrivez à lui transmettre cette sensation positive afin qu’elle se calme un peu. Observez son langage corporel et ensuite demandez-lui ce que vous pourriez faire pour qu’elle vous fasse confiance. Mettez-la en confiance et rassurez-la. Dites-lui qu’elle peut venir vous demander conseil, que vous êtes là pour la protéger et que vous l’aimez inconditionnellement. Voyez la lueur d’enthousiasme et la nouvelle confiance qui l’anime. Désormais, sa main repose sereinement dans la vôtre.

Maintenant, tournez-vous vers le petit garçon. Ce dernier est en colère, et il a ses propres raisons pour être aussi profondément irrité. Le petit garçon représente l’armure dont vous vous êtes paré, la résistance par rapport à « faire confiance à la vie« . Le petit garçon vous dit : « Je ne vais pas permettre qu’on nous fasse plus de mal. Je vais te protéger contre cela, il faut donc que tu écoutes ce que j’ai à te dire. Je veux te protéger contre d’autres blessures, et d’autres peines. Tu as assez souffert dans la vie. Je vais te protéger et te défendre. Restons ici et ne cherchons plus avant. Nous sommes en sécurité ici, et tu peux y construire un lieu de vie sûr, ou bien trouver une grotte dans laquelle nous pouvons nous cacher.«

Vous ressentez dans votre cœur de la peine pour ce petit garçon, car vous savez qu’il a de bonnes intentions. Il veut vous aider à soulager votre peine et éviter toute nouvelle souffrance. Mais en fait, ce qu’il fait c’est vous empêcher de connaître un tout nouveau bonheur. Un bonheur que vous pourriez éprouver en ouvrant votre esprit à la vie, et en ayant une connexion profonde avec elle. Le petit garçon représente votre attitude défensive et votre résistance face à la vie.

Voyez si vous pouvez l’atteindre et vous connecter à lui à travers le regard, ou à travers tout autre moyen. Dites-lui que vous comprenez pourquoi il est tant en colère. Il n’a jamais compris pourquoi il a dû vivre tous ces traumatismes, et pourquoi ces évènements ont parsemé sa route. Il répond à la souffrance qui se trouve en lui et qu’il ne comprend pas.

Il y a une certitude en vous, un sentiment que ces épreuves ont eu leur raison d’être, et que cela devait faire partie de votre chemin. C’est un savoir qu’il n’est pas nécessaire de traduire en mots, mais simplement en ressentis. Essayez de transmettre ce savoir au petit garçon à travers votre regard ou votre expression. Vous avez le sentiment que vous faites un long voyage et que chaque étape est une pièce du puzzle ; que vous devez continuer à faire confiance au flot de la vie qui vous apportera de nouveaux éléments ; que les vieilles souffrances seront lavées et emportées au loin si vous restez ouvert d’esprit.

Voyez si le corps du petit garçon se détend un peu lorsque vous posez votre main sur son épaule. Peut-être sentez-vous une grande tristesse en lui. Un chagrin pour ce qui fut et qui a été perdu. Alors dites à l’enfant : « Nous avons besoin de toi, la petite fille et moi avons besoin de toi. Nous avons besoin de ta force vitale et de ta passion pour réaliser ce voyage. Aussi ose, et laisse ta passion jaillir encore une fois. Ose entrer dans le nouveau, car ton courage et ton dévouement sont essentiels à ce voyage« . Puis, vous partez tous ensemble. C’est alors que les enfants se transforment en êtres joyeux, pleins de vivacité et prêts à l’aventure. Ils ne s’inquiètent plus de ce qu’il se passera demain ni de ce qui les attend – ils font confiance au présent. Vous vous laissez alors conduire par les enfants, et vous les laissez libres de jouer.

À un moment donné, vous vous retrouvez devant une ouverture dans la forêt où une nouvelle contrée se dessine. Il semble que les plantes, les arbres et les animaux y sont plus lumineux. Le paysage semble vous accueillir et vous inviter, aussi entrez-vous dans ce lieu verdoyant. Vous sentez une légèreté et une sérénité vous envahir, alors vous traversez la frontière qui sépare la vieille forêt de la nouvelle contrée. Les enfants dansent autour de vous, puis courent vers la nouvelle terre.

Vous vous sentez chez vous ici – vous vous sentez libre. Vos pas sont légers et vous vous emplissez d’une énergie qui n’est pas de ce monde. Vous sentez l’alliance qui existe entre cet endroit spirituel et le monde terrestre ; ces deux mondes ne sont pas séparés. Il existe un lieu sur Terre qui est pour vous – au sens propre comme au sens figuré – un lieu physique qui est aussi un endroit spirituel où vous pouvez faire l’expérience de l’union entre le terrestre et le spirituel.

Courez dans ce lieu pendant un moment, asseyez-vous, ou bien allongez-vous sur l’herbe. Sentez le soleil sur votre peau et la vie autour de vous : les oiseaux, les insectes, les animaux, les fleurs – tout vit dans l’ici et maintenant. Les enfants jouent et dansent, et le moment venu vous leur demandez de venir vous rejoindre. Lorsqu’ils sont assis auprès de vous, vous demandez tout d’abord à la petite fille : « Qu’est-ce qui est important pour ma vie actuelle sur Terre ? Transmets-moi un ressenti, un message. Qu’est-ce qui est important pour moi maintenant ? » Laissez la petite fille vous répondre avec un regard, un mot ou bien un geste. Sentez comme elle vous encourage. Voyez qu’elle est désormais une sorte de Guide pour vous (alors qu’avant c’était le contraire).

Maintenant, tournez-vous vers le petit garçon et permettez-lui de vous dire ce qu’il considère important pour vous. Y a-t-il quelque chose que vous pouvez faire pour vous aider vous-même ? Quelque chose qui pourrait vous soutenir ? Demandez-lui ce qui lui semble important. Ensuite, remerciez les enfants et laissez-les jouer à nouveau. Revenez à vous doucement au moment présent, et sachez que vous pouvez refaire à tout moment ce voyage intérieur. Cela vous permet de prendre du recul par rapport à votre vie quotidienne et à ce qui vous occupe tant, car parfois vous perdez la connexion avec vous-même.

Lorsque vous ressentez des malaises, c’est parce que vos enfants intérieurs veulent résister. Ils veulent vous dire que vous n’avez pas besoin de changer quoi que ce soit, que vous devez persister et vous adapter à la situation. Ce sont les voix de la peur et de la méfiance, qui sont symbolisées par la petite fille et le petit garçon. Mais ce sont précisément ces enfants, ces émotions qui vous poussent à plonger plus profondément en vous-même lorsque vous daignez devenir votre propre Guide. C’est en résolvant et en libérant ces émotions qu’une réalité plus profonde vient à la lumière. Ces enfants ont un message précieux à vous donner, aussi permettez-leur de s’exprimer. Si vous avez de la compassion pour vos propres émotions, alors elles se transforment en la voix de votre intuition. C’est ainsi qu’un énorme poids tombe, et que vos enfants intérieurs commencent vraiment à incarner votre nature intuitive.

Faites ce travail intérieur régulièrement. Lorsque vous ne vous sentez pas à l’aise dans certaines situations ou avec certaines personnes, consultez vos enfants intérieurs. Mettez-les à l’aise et emmenez-les vers cette contrée verte où vous vous sentez en sécurité et à la Maison. C’est l’endroit où le monde terrestre et le monde spirituel se superposent et fusionnent. Dans cette contrée, vous pouvez aussi nous rencontrer, et nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour vous encourager à continuellement dialoguer avec les parts d’enfants qui sont en vous.

Plus vous établissez un dialogue intérieur en vous-même dans la paix et la simplicité, plus l’énergie cosmique se répand à travers vous. C’est ainsi que vous renforcez votre connexion avec ce que vous appelez le monde spirituel – l’autre monde. Ce monde est ici et maintenant, et il fait aussi solidement partie de vous que votre corps terrestre et vos cinq sens. C’est la volonté de votre âme que cet autre monde soit le fondement de votre vie ici sur Terre, car il donne une direction à votre vie. Ce monde spirituel vous montre ce qui est réellement important. Par conséquent, faites-vous confiance lorsque vous entrez dans cette dimension intérieure. Votre Guide ici c’est votre intuition, votre savoir intérieur.

Lorsque vous entrez dans votre dimension intérieure, vous devez abandonner ce que l’on vous a appris par rapport à votre façon d’évaluer les choses avec votre mental, et votre façon de concevoir que seul ce qui peut être observé par vos cinq sens est réel. C’est votre savoir intérieur qui peut vous dire si quelque chose est vrai et si cela a un sens pour vous. Ayez confiance en cela ! Cela conduit votre partie spirituelle à être plus présente sur Terre et à circuler naturellement dans votre vie quotidienne.

Je vous remercie pour votre présence. Nous vous aimons.

© Pamela Kribbe

Traduit de l’Anglais par Emmanuelle

Source: https://www.jeshua.net/

image_pdfVoir en PDF
Catégories : Pamela Kribbe

la-PG

LE QUOTIDIEN QUI RÉUNIT. Un Blog consacré à la transition individuelle et planétaire et au maintien d'un taux vibratoire élevé.