Quand vous méditez, laissez de côté toutes les autres préoccupations et concentrez-vous sur la lumière comme si toute votre vie dépendait d’elle. Cette lumière, vous pouvez l’imaginer de n’importe quelle couleur, mais il est préférable qu’elle soit blanche, parce que la couleur blanche est une synthèse de toutes les autres couleurs. La lumière blanche réunit la toute-puissance du violet, la paix et la vérité du bleu, la richesse et le rajeunissement éternel du vert, la sagesse et la connaissance du jaune, la santé et la vigueur de l’orange, la force et le dynamisme du rouge. Quand vous saurez vraiment vous concentrer sur la lumière, quand vous la sentirez comme une existence qui vibre, qui palpite, où tout est paix et plénitude, vous commencerez à percevoir que cette lumière est aussi une musique, cette musique universelle qu’on appelle la musique des sphères, le chant de tout ce qui existe dans l’univers, et en même temps vous respirerez les effluves parfumés qui émanent d’elle. Il n’existe pas de travail plus digne, plus glorieux, plus puissant, que ce travail avec la lumière.

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Les Éditions Prosveta

image_pdfVoir en PDF
Catégories : PENSÉES

la-PG

LE QUOTIDIEN QUI RÉUNIT. Un Blog consacré à la transition individuelle et planétaire et au maintien d'un taux vibratoire élevé.