Dans la vie courante, pour un rien les humains se tourmentent ou se déchirent entre eux. Leur champ de conscience est tellement étroit et limité que rien ne leur paraît plus important que leurs soucis, leurs ambitions, leurs amours, leurs querelles. Ils ne voient pas l’immensité du ciel au-dessus d’eux, tout cet espace infini qui, s’ils veulent bien lever les yeux vers lui, leur permettra de s’arracher à leurs limitations et de respirer un peu. En pensant à l’infini, à l’éternité, ils commenceront à sentir qu’ils planent au-dessus de tout, que rien ne pourra plus les toucher, aucun chagrin, aucune tristesse, aucune perte, parce qu’une autre conscience s’éveillera en eux ; ils jugeront et ils éprouveront les choses bien différemment.

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Les Éditions Prosveta

 4,892 

image_pdfVoir en PDF
Catégories : PENSÉES

la-PG

LE QUOTIDIEN QUI RÉUNIT. Un Blog consacré à la transition individuelle et planétaire et au maintien d'un taux vibratoire élevé.