Cet élan qui pousse l’homme et la femme l’un vers l’autre et qu’on appelle amour ne peut pas véritablement trouver toute sa satisfaction dans le plan physique. Car ce n’est pas le corps physique qui a besoin d’aimer, mais le cœur, et au-delà encore l’âme et l’esprit. Si on s’arrête au corps physique, on ne peut éprouver que quelques sensations, quelques émotions agréables qui se transformeront bientôt en jalousie, en affrontement et en haine.

Dans l’amour, comme dans beaucoup d’autres domaines, le corps ne doit être considéré que comme un instrument et non un but. Tous ceux qui ne font pas l’effort de chercher au-delà du corps physique resteront insatisfaits et s’ils sont mariés, leur vie deviendra un enfer, car ils finiront par ne voir que les mauvais côtés l’un de l’autre. Tandis que ceux qui ont travaillé à faire de leur amour un échange sur le plan de l’âme et de l’esprit goûteront chaque jour un bonheur nouveau. Et même quand ils seront devenus vieux, ils ne cesseront de se redécouvrir, de se réjouir et de se trouver merveilleux. Car ce n’était pas l’enveloppe, le récipient, le corps qu’ils aimaient, mais son contenu, le principe spirituel issu de la Source unique et inépuisable.

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Les Éditions Prosveta

 5,034 

image_pdfVoir en PDF
Catégories : PENSÉES

la-PG

LE QUOTIDIEN QUI RÉUNIT. Un Blog consacré à la transition individuelle et planétaire et au maintien d'un taux vibratoire élevé.