L’homme ne peut goûter le bonheur et la paix tant que l’ordre hiérarchique en lui n’est pas respecté. Si l’estomac prend la place du cerveau, il est évident qu’il pensera avec l’estomac, et ce ne sera pas fameux !… Vous avez vu ce qui se passe dans un orchestre avant la venue du chef : tous les musiciens vont, viennent, parlent entre eux, accordent leurs instruments, c’est la cacophonie. Mais dès que le chef arrive, la tête, le silence se fait, chacun prend sa place et alors se font entendre des sonorités qui plongent le public dans le ravissement. Il en est ainsi parce que chacun est à sa place, sait ce qu’il a à faire et le fait.

Pour que l’ordre hiérarchique s’installe en nous, il ne faut plus que ce soient les désirs, les passions qui dominent, mais la sagesse, la raison et, au-dessus d’elles encore, à la tête, l’Esprit de Dieu. Nous devons donc prier, supplier, jusqu’à ce que cette tête, l’Esprit de Dieu, vienne s’installer au-dedans de nous. À ce moment-là, la divine hiérarchie sera rétablie, et tout sera en nous harmonieux et musical.

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Les Éditions Prosveta

 4,811 

image_pdfVoir en PDF
Catégories : PENSÉES

la-PG

LE QUOTIDIEN QUI RÉUNIT. Un Blog consacré à la transition individuelle et planétaire et au maintien d'un taux vibratoire élevé.