FrenchEnglishSpanishPortugueseItalianGermanPolishArabic

CLIQUEZ ICI POUR PLUS DE DÉTAILS !

Un pays est comme un fleuve où se rencontrent pour un certain temps des âmes d’une grande diversité qu’un décret de la destinée a fait descendre là : certaines viennent déjà de ce pays, mais la plupart viennent d’ailleurs. C’est pourquoi quand certains, au nom de l’amour pour la patrie, se croient justifiés de mépriser d’autres pays ou même de les haïr, ils ne se doutent pas, les pauvres ignorants, que dans une autre incarnation ils ont été citoyens de ces pays et qu’ils tenaient les mêmes raisonnements stupides et bornés à l’égard de la patrie qu’ils veulent maintenant défendre !… Un pays n’est notre patrie que pour cette incarnation. Combien de Français ont détesté l’Allemagne ou l’Angleterre sans penser que dans une incarnation précédente, ils étaient Allemands ou Anglais et qu’ils avaient alors détesté la France. Cette loi est la même pour les pays du monde entier et elle vaut aussi pour les religions. Combien de catholiques ont haï et persécuté les protestants, sans imaginer une seconde que, dans une autre incarnation, ils avaient été eux-mêmes protestants. Et réciproquement.

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Les Éditions Prosveta

 4,016 

Voir en PDF