Ce NOUVEAU SÉMINAIRE débute dans:


par Alexandra Allegra

Avant de désirer

Le désir est synonyme à notre époque, de bataille, de crédit, de temps, de « j’attendrai même s’il n’est pas prêt à m’aimer en retour », de « dès que j’aurai mis de l’argent de côté je pourrai m’offrir… » et de tant d’autres désirs ! 

Nous avons tous le droit et devrions tous avoir accès à l’abondance, s’alimenter comme on le souhaite selon nos propres goûts et envies, choisir son style vestimentaire, habiter sur la planète là où l’on souhaite et s’accommoder d’objets qui nous font du bien.

L’argent par exemple a été créer comme un droit de passage au monde de nos désirs, il faut, de nos jours encore passer par l’argent pour accéder à ce que l’on souhaite.

Aujourd’hui je m’éveille à cette question : et si nous déposions tous nos désirs à terre et retrouvions notre sérénité, une sérénité d’accomplissement, où l’on a déjà tout, où l’on n’a plus à se battre pour obtenir l’abondance ? 

 Et si tout réside dans l’influence que nous émettons et vers quoi nous l’émettons ?

Analysons nos désirs, posons les par écrit, notons et observons les rancunes et les frustrations qui s’en dégagent.

Car, pourquoi devrions nous justifier l’objet de nos désirs ? Regardons plutôt nos émotions et quittons les.

« Poser à terre ses désirs » c’est oser vibrer l’abondance, ce n’est pas les abandonner, car n’est-ce pas ironique de désirer dans la peur, dans le manque, dans la tristesse, quelque chose qui nous rend heureux ? Pourquoi devrions nous être malheureux pour obtenir ce qui nous rendra heureux ? 

Ou est-ce une stratégie mise en place par l’ombre pour diminuer

notre abondante influence? 

En se posant les véritables questions, nous comprenons alors que la seule destinée de l’être est ce qu’il est maintenant et ce qu’il se permet d’être.

Osons redevenir calme, confiant, osons ressentir le droit de vivre dans la plénitude.

Cette attitude commence de l’intérieur, en activant son imagination par nos différents stimulus, oui, la réalisation de ce que nous sommes commence et perdure seulement à l’intérieur de nous.

Alors s’étend une ligne de temps où nous attirons, par notre attitude, une large possibilité de courants qui nous proposeront l’abondance, de plein de manières différentes.

Chaque jour, soyons conscients et revenons à nous même, à notre droit de vivre en vibrant l’amour car nous avons tout ce que nous souhaitons, tout est là pour nous et nous a toujours attendu. S’aimer est un devoir pour se reconnecter à toute la création !

Alors commençons maintenant et créons notre nouveau monde en nous ! 

Amen.

Source: https://alexandra-allegra.com

 2,000 

image_pdfVoir en PDF
Catégories : OUTILS EVOLUTIFS

la-PG

LE QUOTIDIEN QUI RÉUNIT. Un Blog consacré à la transition individuelle et planétaire et au maintien d'un taux vibratoire élevé.