FrenchEnglishSpanishPortugueseItalianGermanPolishArabic

Par Yvan Poirier en Esprit Libre

C’est avec un immense plaisir que je vous donne mon point de vue ainsi que mon interprétation Supramentale et Multidimensionnelle de la parabole :

« Ce que vous faites au plus petit d’entre vous, c’est à moi que vous le faites. »

Cette parabole est, extrêmement importante, à saisir à l’égard de son message profond qui excède les mots évoqués. Comme cette signification dépasse l’entendement humain, non pas comme une interprétation intellectuelle, mais par la vibration et la résonance des mots qui concernent, plutôt, l’aspect multidimensionnel qui peut en être affecté, non reconnu ou même rejeté par le commun des mortels.

Il ne s’agit de ne pas penser uniquement aux enfants dans ce contexte, mais à toutes personnes qui sont dans une phase d’involution, dans une inconscience des réalités qu’elles soient humaines ou spirituelles. L’aspect de la personne est beaucoup basé sur le monde de la vie humaine dans cet enfermement, que ce soit, par de la violence physique, psychologique ou physique ou même sur tout ce qui se passe partout sur le globe et à l’extérieur de la Terre. Cela est vrai que nous ne pouvons faire violence, peu importe la forme à tout être humain, peu importe son état, son âge, ses tendances personnelles, spirituelles, religieuses ou ses croyances conceptuelles vis-à-vis leurs propres perceptions de la vérité qu’elle soit vraie ou fausse.

Évidemment, peu importe qui que ce soit, nous ne pouvons violer et de ne pas respecter la dignité de l’être autant de son intérieur que de son extérieur. Nous ne pouvons évaluer, jauger ou juger quiconque, peu importe son degré de conscience ou de sa vie qu’elle soit la plus jolie, la plus riche, la plus pauvre ou la plus déviante. Qui sommes-nous pour juger quiconque, ne sachant guère ce qu’elle Est intérieurement!?

Rappelez-vous de la parabole suivante selon l’Apôtre Matthieu 5 :

« Heureux les pauvres en esprit, car le royaume des cieux est à eux!

Heureux les affligés, car ils seront consolés!… »

Si nous nous basons sur la Règle d’Or : « Ne faites pas aux autres ce que vous ne voudriez pas qu’on vous fasse. » cet adage représente une Vérité fondamentale de la Loi de UN ou Unité ou de l’Amour Indicible qui permet de réaliser que nous ne pouvons faire quoique ce ce soit contre quiconque ou condamner ou dire des faussetés, sachant, intérieurement, que nous n’aimerions certes pas qu’on nous fasse la même chose. Cela signifie aussi que peu importe qui nous sommes dans ce monde éphémère et enfermé, que nous ne pouvons décrier ou évoquer des pensées sur quelqu’un, peu importe son acabit ou même son histoire qu’elle soit belle ou pas.

Donc, quand nous sommes à faire ou à dire du mal sur quelqu’un, nous ne touchons pas seulement la personne dans sa vie de tous les jours, mais la confiance, et même l’estime de soi de celle-ci. Nous rentrons, intrinsèquement, dans des segments inopinés de sa vie intérieure que nous touchons profondément sans que nous le sachions.

Cela représente une insulte à son Intelligence, non pas celle de son intellect quoi qu’il puisse être affecté, mais, bien, la résonance, la fréquence et la vibration de l’Intelligence de son Coeur qui est affectée. Ici, non pas que le Coeur Vibral est affligé, mais, bien, la conscience de son éveil intérieur qui vit un manque d’Amour et de Reconnaissance. Cela est très attristant et émouvant pour quiconque, peu importe son niveau de conscience. À ce moment là, l’élargissement de la conscience aura de la difficulté à se reconnaître, non pas vis-à-vis la personne, mais à l’égard de la spiritualité qu’il témoigne et qui doit s’unifier dans sa conscience.

C’est justement de ce mal dont la parabole veut nous signifier. Donc, c’est à nous de porter notre attention dans ce que nous disons, pensons ou témoignons sur quelqu’un. Cela veut dire que nous sommes tous/toutes UN avec la Source, avec le Christ qui est déjà en nous en Esprit Saint. Et quand nous agissons de la sorte, nous entrons directement dans le Coeur de la personne qui tente de reprendre ce qu’il était avant l’enfermement. Comment voulez-vous que la personne puisse se détacher et faire dissoudre sa vie, son histoire illusoires si nous avons une tendance à agir ou à réagir de la sorte sur quelqu’un, qu’il soit proche ou purement un étranger.

La résonne issue du Coeur en Esprit Libre représente un excellent moyen afin de ne pas jouer ce jeu du jugement envers qui que ce soit ou quoi que ce soit.

Ainsi, par la résonnance du Coeur vous comprendrez que cet outil issu de la Source issue de votre Esprit Saint permet de ne jamais agir ou réagir vis-à-vis contre quiconque qui fait partie ou non de notre vie. Cette pensée quantique dépasse, à tous points de vue, tout ce qui peut être exporté ou importé d’une soi-disant spiritualité axée sur des techniques, des rituels, des concepts ou des croyances, peu importe leur provenance ou leur histoire. La Résonance du Coeur via l’Esprit Saint représente, justement, une application sans fin, voire illimitée, sans structure, sans projection, sans pensée, sans intention du mental ou de la personne, tout en étant détachée de toutes formes d’émotions. Elle est, fondamentalement, écartée de tous les mécanismes pseudo-spirituels ou rituelliques.

Or, à partir du moment où nous sommes dans un État de Grâce, dans un État d’Esprit Pur qui font partie du Coeur Vibral, nous ne pouvons faire quoi que ce soit de négatif, de répulsif ou de méchant à l’égard de quiconque. La parabole du Christ qui dit : « Aimer-vous les uns les autres comme je vous ai aimé. » est significativement actualisée au Coeur du Coeur de quiconque. C’est une autre parabole qui nous suggère d’imiter le Christ dans sa façon d’être et de manifester intelligemment dans votre vie.

Donc, nous devons, essentiellement, respecter la dignité de quiconque, qu’il soit ou pas éveillé. Si nous étions, plutôt, dans l’Amour vis-à-vis les uns les autres, c’est certain que le taux vibratoire de tout le monde et de la planète en serait touché, mais, aussi, ce qui contribuerait plus largement à la Libération de tout ce qui nous enferme depuis des millénaires.

Ainsi, cette parabole nous indique que nous sommes tous/toutes inter-reliés au Coeur du Coeur de chacun(e). Quand nous agissons, témoignons, comparons et jugeons quiconque nous le faisons, également, contre nous-mêmes. Nous augmentons, bien inconsciemment, les voiles de nos zones d’ombre qui font que nous réagissions ainsi. C’est notre miroir qui réfléchit tous ces jugements!

Rappelez-vous, autant ce que nous sommes en tant qu’êtres vivants au sein de ce monde avec une âme et un Esprit Libre, nous sommes interconnectés au Christ Intérieur, à la Source d’où nous sommes tous/toutes issus, parce que nous le sommes fondamentalement dans le Coeur Vibral.

Nos comportements humains positifs ou négatifs sont relatifs à notre vécu, à notre transe-généralité et à nos expériences bonnes ou mauvaises durant l’enfermement de notre conscience. Toutes ces contreparties font partie de nos cellules endormies, tout en étant présentement, dans une période de Libération et de Transcendance multidimensionnelles, communément appelée la Transsubstantiation de notre histoire ou de l’éphémère en soi ainsi que tout ce que nous pensons être comme personne.

Il s’agit évidemment de cette Transsubstantiation qui modifie nos infrastructures intérieures qui avaient été occultées, et qui sont en train de se dissoudre afin de nous libérer de cet emprisonnement. Cette Transsubstantiation représente un basculement intégral à 180 degrés de la conscience et des cellules et même des neurones afin qu’elles retrouvent leurs repères multidimensionnels. Et ce, afin que le corps physique qui accueille le Corps d’Êtreté puisse éthériser les cellules. C’est, en somme, un changement d’une substance physique et organique vers une fusion éthérique.

Or, dites-vous que c’est la personne ou l’ego inconscient qui agit de la sorte, ce n’est certes pas la vibration du Coeur qui peut interagir comme ça! Il est important de porter une attention et une intention particulières aux pensées discursives qui traversent notre conscience afin de ne plus jouer le jeu des comparaisons, des actions malveillantes ou des jugements contre quiconque, que la personne soit la meilleure ou la pire, faisant partie de ce monde illusoire. Le plus important à conscientiser dans ce contexte, c’est que le Coeur du Coeur représente ce QUI nous sommes, bien, au-delà, de la forme et de la personne, qui peut avoir des tendances de faire un mal quelconque à qui que ce soit.


Lors du prochain séminaire de décembre 2020 par Yvan Poirier,  il sera question notamment de la Souveraineté que chacun vivra au moment juste et parfait, ainsi que des mécanismes quantiques de l’Ascension finale vers le Royaume des Cieux que nous vivrons tous intérieurement..

RENCONTRE IMMINENTE AVEC VOTRE SOUVERAINETÉ

Séminaire en ligne avec Yvan Poirier

les mercredis 2, 9 & 16 décembre 2020 

 4,072 

Voir en PDF

Yvan Poirier

Plusieurs de mes séminaires en replay sont disponibles à prix réduits. Vous pouvez lire mes chroniques ici ou me contacter personnellement.