FrenchEnglishSpanishPortugueseItalianGermanPolishArabic

Par : Ozalee

’ – ’ ’

Il y a tout ce qu’on savait. Il y a tout ce qui s’éteint. En ces nuits de plus en plus larges, ce qui était connu désire s’éclipser. Lâcheras-tu? Ou t’accrocheras-tu à l’illusion qui sévit à l’extérieur de toi?

Ton monde s’est formé à travers tes pensées. De confortable, il a pu devenir enfermant. Oh oui, on peut crier contre les événements, contre les coups du sort. Mais crier, revient à s’égosiller quand la nuit devient noire. Il est plutôt le temps de se centrer pour ensuite se déployer. Certains se sont peut-être résignés, d’autres repliés. Comprenez uniquement que s’abandonner au sacré, cela demande de déconnecter des désirs et des manques.

C’est là que la vision s’éclaire. C’est là que les objectifs prennent forme et que l’enthousiasme revient. Il n’y a pas à pleurer nos morts ou à prier très fort. Il y a à approfondir ce qui est important pour soi, et laisser se dissoudre ce qui a trop longtemps survécu. C’est un peu laisser courir les dernières notes d’une mélodie, en savourer la teneur, parce-que justement nous savons que c’est la fin.

Et pour la suite? Doit-on réellement y penser dès maintenant? L’esprit se veut batailleur, il veut à tout prix des réponses, alors même que les énergies sont dévouées à prendre le temps d’écouter et d’intégrer. Un nouveau cycle qui débute ainsi avec une certaine nonchalance qu’on voudrait bousculer, mais ce qui ferait que nous faire chavirer.

À celui qui avance avec finesse, il n’est demandé que patience. À celui qui avance avec fracas, il n’est demandé que ralentissement.

Cette éclipse nous amène à toucher à notre façon de communiquer, d’apprendre et d’enseigner. Elle revoit en profondeur nos conditionnements reliés à notre connexion au divin et à l’Autre.

, -ê

⭐ Qu’ai-je du mal à supporter en l’Autre?

⭐ Quel reflet cela me renvoie sur moi-même?

⭐ Au contraire, quelle connaissance je recherche? Qu’est-ce qui me manque en terme de connaissance ou de relations?

À chaque fois que l’énergie des gémeaux est en jeu, l’extérieur reflète notre intérieur.

Mais comme le Sagittaire est présent aussi, je tiens à rappeler que nos pensées – intérieur – viennent créer nos croyances et donc notre réalité.
Comprenons ainsi que tout l’enjeu de ce nouveau cycle sera de faire naître une façon nouvelle de se lier aux autres et aux mondes (tous les mondes).

Ce cycle visera à mettre en lumière les dogmes, les anciens comme les nouveaux. Cela montrera là où nous consommons (jupiter), et là où nous sommes un élève (en lien à élévation) prêt à s’engager dans une relation vraie à nous-même. Cela veut dire aussi, accepter que la vision de mon prochain soit différente de la mienne, et peut-être même (uranus taureau toujours en toile de fond) que mon imagerie spirituelle n’est pas la vérité (Neptune en relation à cette nouvelle lune). Parfois, elle peut m’éloigner de moi en me maintenant dans une illusion non féconde.

Ces prises de consciences sont une préparation au passage – en janvier – de mars en taureau qui nous permettra de manifester la réalité nouvelle qui est en gestation en cette fin d’année.

Comme d’habitude, tu trouveras la vidéo juste en-dessous

 Source : – www.ozaleesens.com

 5,246 

Voir en PDF

Ozalee

Je reçois vos partages avec joie ! Visitez mon site web: Voyage au coeur des Astreset ma page Facebook ici Pour me contacter ou lire mes chroniques, cliquez ici !