Comme nous vivons dans la dualité, nous sommes soumis à une opposition entre deux forces intérieures, comme extérieures. La transmutation intérieure d’une masse d’énergie négative en positive est comme un transvasement d’un vase négatif dans un vase positif, en plusieurs étapes. Car au final, rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme.

Je vais prendre ici, en exemple, le manque de confiance, qui n’est en réalité pas un manque mais une masse de confiance négative.

Première étape : Prendre conscience de ce qui nourrit le négatif

La masse d’énergie négative est alimentée par de multiples perceptions, de pensées, d’entretien de sentiments, et d’actions qui vont dans son sens. La première étape est de prendre conscience et d’identifier, dans ses habitudes, tout ce qui nourrit cette masse d’énergie négative.

Souvent, ces habitudes de comportement sont issues de mémoires, d’expériences mal-vécues, qui en les laissant s’installer ont créer ces masses d’énergies négatives. L’acceptation de ces expériences est capitale pour s’en libérer.

La masse de confiance positive, quant à elle, prend beaucoup moins de place, et logiquement, ne se fait sentir que rarement.

La transmutation intérieure de deux masses d'énergie opposées

Deuxième étape : L’inversion, le combat intérieur pour nourrir le positif

L’habitude, l’inertie de la masse d’énergie, va faire en sorte que l’on revienne régulièrement à la mauvaise habitude. Mais par la détermination à nourrir le positif, l’habitude négative va s’effriter, alors que dans le même temps, une nouvelle habitude positive va naître.

On cesse de porter l’attention sur le négatif, en portant attention sur le positif. On cesse de penser négativement, en pensant positif. On cesse de subir ses croyances négatives, en cessant d’y croire, en leur ôtant la confiance qu’on leur a accordée. On cesse de se sentir comme « nul », en se sentant « gagnant » … On cesse de s’auto-saboter, en s’encourageant à agir, sans se juger.

Bien sûr, il s’agit d’être tolérant envers soi-même, car ce n’est pas du jour au lendemain, que l’on passe du négatif au positif, mais avec beaucoup de patience, et de répétition. J’accueille tout ce qui est négatif avec amour inconditionnel.

Couper l’alimentation de la masse d’énergie négative :

transmutation intérieure - deuxième étape - réduire le négatif

Nourrir la masse d’énergie positive

transmutation intérieure - deuxième étape - nourrir le positif

Troisième étape de la transmutation intérieure : Égalité parfaite

C’est l’étape, où l’on ressent le plus la dualité intérieure, avec l’impression d’être bipolaire. Tout simplement parce que la masse négative lutte pour ne pas perdre la main, et le jeu est serré. On peut passer d’une confiance totale à un sentiment d’échec total, en très peu de temps.

Notre libre-arbitre, et notre volonté de tous les jours, détermine le gagnant. Les moments clés seront lorsqu’on fera appel à une confiance totale, alors même que l’on ressent l’inverse. L’action densifie la masse d’énergie positive dans la matière, elle est le couronnement du chemin. Il est ensuite beaucoup plus facile de garder confiance, grâce à une manifestation réussite.

transmutation intérieure - égalité parfaite

Quatrième étape de la transmutation intérieure : La masse positive est dominante

A force de combat intérieur, et de déploiement de notre volonté, la masse d’énergie positive est devenue bien supérieure. L’action va permettre de concrétiser et de densifier cette énergie dans la matière, lui donnant davantage d’inertie et d’ancrage face à l’énergie opposée.

Il demeurera toujours une graine négative, tant que nous vivons dans la dualité. C’est pourquoi, il faut rester vigilant, et ne pas se laisser aller au négatif, pour éviter de faire grandir la masse et de devoir de nouveau lutter contre elle.

D’ailleurs, on dit que Bouddha a atteint le nirvâna de son vivant (en réduisant la masse négative a une simple graine – la maîtrise total de son côté sombre). Mais le parinirvâna a sa mort (en quittant la dualité, la dernière graine négative se détache). Donc la vigilance sur notre polarité négative est à tenir toute notre vie.

Notre Ego-Émotionnel est un ensemble de masses d’énergies positives et négatives

Nos blessures, comme la trahison, le rejet, l’abandon, l’humiliation, l’injustice, sont aussi des masses d’énergies négatives. Et veulent nous garder sous leurs coupes, car nous y sommes identifiés. Toute énergie négative, nous vampirise pour sa propre survie. À quelque part, nos blessures, ont leur propre instinct de survie.

 5,278 

Voir en PDF