CE NOUVEAU SÉMINAIRE EN 4 SÉANCES EST EN COURS

La PG quotidienne maintenant sur Telegram

Prendre conscience que tout son univers est factice est une claque assez dur à intégrer pourtant c’est une des premières portes qui m’ont permise de mettre en œuvre tout un processus de réappropriation ! Cette fausse réalité est basée sur une vision totalement déformée qui interfère avec l’image authentique de ce que l’on est véritablement.

Je comprenais ainsi que ne pouvant plus être soi-même, nous sommes tous en définitive autre et donc ne pouvant être uni vers soi nous sommes inexorablement tous désuni de nous-même et en cela nous générons tous ce chaos en ce monde ! Il me fallait remettre de l’ordre en moi-même pour recréer ce cosmos à l’intérieur ! C’est à dire retrouver l’ordre et l’harmonie d’être en phase et en lien avec ma véritable source, de là d’où tout jaillit !

Je comprenais qu’il existe à l’extérieur de soi toute l’information nécessaire pour nous aider à comprendre ce que l’on ne peut encore comprendre de nos processus internes ! Tout est en correspondance et donc tout est là pour nous réinformer de tout ce que l’on a oublié, tout concourt à nos propres retrouvailles ! Hélas tant que la porte n’est pas ouverte de l’intérieur, tout nous empêche de le voir et donc de le savoir et par voie de conséquence, de ne plus pouvoir être ce que nous sommes mais tout son contraire.

Tout se joue là en ce monde car tout est circonscrit par cette réalité paradoxale ! Le paradoxe est le produit et le mouvement même qui enferme l’être dans ce monde inextricable ! C’est pour cela que seul l’intérieur peut nous aider à nous en sortir ! Ainsi cette ouverture nous donne accès à un autre plan d’existence.

Pourtant tout est fait pour que l’on regarde à l’extérieur par le biais de cette vision paradoxale ! Ce point de vue problématique crée sans cesse des points de fuite avec comme perceptive tout un horizon de faux semblant et tout un univers factice nous enfermant ainsi dans la trame d’une planète qui sert de navire mit en quarantaine ! Pour quelle raison tous ces êtres sont mis de coté, isolé, parqué dans cette trame de réalité ? Et voila des questions qui fâchent, qui divisent, qui s’insinuent en nous générant toujours plus de haine, d’incompréhension, de gène, de malaise et par là agrandissant toujours plus notre corps de souffrance qui nous plombe dans les méandres labyrinthique de l’existence.

Déjà, je ne chercherai pas à répondre ici pourquoi cela est comme ça car nous n’avons pas encore les armes pour accepter la réponse, ce qui veut dire qu’à l’heure actuel de notre compréhension cela ne générerait pas un processus d’aide pour nous-même mais au contraire cela nous empêcherait de nous ouvrir ! Tout est fait pour que l’on reste enfermer mais par contre l’on peut utiliser cette réflexion pour nous aider dans l’orientation de cette fameuse ouverture, en utilisant de manière différente ce que l’on sait et entrevoir ainsi comment tout est utilisé de manière biaisée, orientée, et même pire inversée !

En fait la seul véritable question à tout cela qui peut nous aider n’est pas pourquoi, ni même qui fait cela mais bien comment cela nous arrive car quand on comprend son fonctionnement, l’on intègre ainsi son possible retournement et là réside vraiment notre point de bascule et donc toute la focalisation de notre conscience doit être tourné là en ce point ! Tous les autres points sont des leurres, des points de fuites où toute notre énergie est captée et réorientée envers ce qui nous dépasse. Voilà, l’utile, le possible et donc le fusible : soit comprendre tous ces mécanismes qui créent des brèches dans notre manière d’être pour y récupérer tout l’essence de ce que nous sommes afin de la réutiliser pour tout ce monde fantasmagorique.

Voici en fait, les véritables questions : comment est-on mis de coté, parqué en quarantaine dans cette planète comme dans une prison dont personne ne peut en sortir ? Qu’elle est le processus qui nous enferme totalement dans cette enfer de tous les jours ? Qu’elle est ce mouvement, ce flux qui nous pousse toujours plus hors de nous-même ?

Nous disons souvent quand nous faisons des choses qui nous ressemble pas que nous étions hors de nous. Ou que nous n’étions plus nous-même ! Mais alors qui étions-nous ? Tout tourne autour de cette histoire d’identité ! Qui suis-je si je ne suis pas moi-même ? Ce chemin de l’étant est important car il permet de se rapproprier les bases qui permettront le réacheminement de toutes les parties que l’on a besoin de comprendre pour les réintégrer à l’être total que nous sommes tous !

Source: https://oeuvre-spirale.com

 2,507 

Voir en PDF
Catégories : OUTILS EVOLUTIFS

la-PG

LE QUOTIDIEN QUI RÉUNIT. Un Blog consacré à la transition individuelle et planétaire et au maintien d'un taux vibratoire élevé.

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.