par Laurence SIMONNET

Chaque émotion, chaque pensée, chaque parole ont un impact sur l’hypersensible.

Cette personne va ressentir une douleur, une pression très souvent localisée au plexus sacré (ventre), siège des émotions et du plexus solaire.

Ces deux chakras sont trop ouverts chez les personnes hypersensibles. C’est pourquoi elles peuvent se sentir émotives, sensibles, agressives en réaction,…

Elles se sentent aussi agressées par tous ces ressentis extérieurs qui, pour elles, deviennent leur intérieur.

Elles ressentent tout ce qui visible et invisible d’une façon démesurée dues à ce qu’elles sont.

Malheureusement, ce qu’elles ressentent à tendance à prendre encore plus de place en elles.

Quand une personne hypersensible n’a pas conscience d’être une hypersensible, elle subit cet état d’être.

Elle se sent envahie par l’entourage, par les énergies des grandes surfaces, par la foule, par la colère, la tristesse ambiante, les informations…

Elle fonctionne comme une éponge et alors ses deux chakras sont saturés d’énergies, d’émotions, de surplus qui l’envahissent  toujours plus.

Elle s’identifie à ce qu’elle ressent : « je vis de la colère en moi, je ressens toute la colère de ce lieu, je suis en colère moi aussi . »

Ce discours intérieur est inconscient car c’est un mode de fonctionnement devenu habituel.

Elle peut alors choisir de s’isoler pour se protéger et se couper des ondes négatives.

Elle peut aussi décider de se protéger dans une bulle de lumière, porter des cristaux, des amulettes, des pentacles, invoquer un archange…

Elle peut aussi opter pour un nettoyage quotidien au gros sel, à la sauge, de respirer, d’aller évacuer dans la nature.

Ou elle peut en conscience être à l’écoute de ce qui se joue dans l’instant. C’est à dire, elle ressent les énergies ambiantes.

La première réaction pourrait être la fuite ou la protection.

La deuxième pourrait être : « ok, je sens la colère ou toute autre émotion, énergie dans ce lieu. Je n’en ressens pas en moi dans l’instant. Donc je la laisse me traverser sans m’identifier à elle. Elle ne m’appartient pas, elle ne me concerne même pas. »

Elle ne me concerne pas sauf si je me pose en sauveur, en super héros ou tout autre rôle que je crois utile de devoir jouer !

L’état d’être qui semblerait l’idéal ( si je peux m’exprimer comme ça bien qu’il n’en existe pas chacune étant différente) serait de ne pas en faire une affaire personnelle et de rester OBSERVATEUR de la scène en toute conscience.

S’aimer, faire de soi SA priorité, se choisir, dans ces moments là, prennent toutes leurs importances.

C’est l’Essentiel !

Avoir un bon ancrage, être en conscience, s’aimer, une douche de gros sel des que j’en ressens le besoin et choisir de rester dans la Lumière sont des solutions d’aujourd’hui.

Rayonne l’Amour qui est la plus belle des protections !

Auteure Laurence Simonnet
Enseignement Vivant transmis mensuellement
Page Facebook Laurence Simonnet

 1,980 

Voir en PDF
Catégories : OUTILS EVOLUTIFS

la-PG

LE QUOTIDIEN QUI RÉUNIT. Un Blog consacré à la transition individuelle et planétaire et au maintien d'un taux vibratoire élevé.