CE NOUVEAU SÉMINAIRE EN 4 SÉANCES EST EN COURS

La PG quotidienne maintenant sur Telegram

Les mots sont vides ! Dans ce vide leur sens ne peuvent venir jouer leur rôle qui est d’ouvrir tout ce qui est fermé ! Alors en les vidant totalement de ce qu’ils sont, les mots n’ont pas eu d’autres choix que de s’exprimer autrement et ainsi d’intérieur ils sont sortis pour exploser à la lueur du monde en maux puissants et rebelles !

Le monde s’est rempli de maux toujours plus persuasif afin que tous les êtres retrouvent enfin le moyen de réentendre leur chant ! Hélas tous les mots du monde étant totalement évidés de leur sens empêchent ainsi tous les sens de l’être de pouvoir s’y couler. Ce vide de sens paradoxalement apporte un trop plein d’informations qui engendrent le barrage qui emprisonne l’être et le laisse exsangue de toute la vie qui se perd peu à peu en lui !

Mais au fin fond de lui comme dans les profondeurs béantes de tous les discours de ce monde terrifiant existe pourtant une lueur, toute petite et insignifiante même pour ce monde sourd et muet qui tel un aimant attire à lui ou à celui qui s’y ouvre des brides de sens qui lui reviennent doucement afin de réintégrer harmonieusement la structure même du sens des mots et donc de rapporter peu à peu tout l’essence du chant de l’être ! Ainsi tout parle même si trop souvent c’est pour rien dire et cela bloque et empêche par cela même de pouvoir s’ouvrir à ce qui peut se dire réellement car tout peut se dire autrement et ici est le premiers pas, celui de se détourner de ce discours qui ne dit jamais rien !

Oui, les mots de ce monde sont vides et en conséquence ils peuvent prendre l’apparence de tout et n’importe quoi qui tel un caméléon nous affligent de nous montrer toujours et à chaque instant la même chose, tout en nous montrant rien d’autre que ce qui n’est pas ! Alors dans ce paradoxe brumeux tout ce qui se montre devient bien inutile à notre conscience rempli de tous ces maux qui l’assiègent !

Tant que les maux sont là c’est que tous les mots n’ont pas pu retrouver toute l’étendu de leur manifestation et donc de leur relation réciproque qui leur permettent de retrouver de la clarté là où il n’y a en plus ! Ainsi Tous ces mots créent un brouillard mental dans lequel l’être est comme enfermé ! Il ne peut rien entendre d’autre que ce nuage brumeux qui l’immobilise dans un flots de pensées inutiles et futiles.

Dans ce brouillard ambiant, l’être est désorienté car il se focalise sur tout et n’importe quoi ! Tout l’assiège et le retient dans un va et vient de mots et de pensées qui lui donnent le tournis et l’empêchent d’être en phase avec ce qu’il est ! Ainsi déphasé, désaxé, désappointé, il ne peut rien entreprendre que ce qu’il l’empêche d’être lui ! Dans ce courant contraire, les mots dévitalisées le mortifient car c’est lui même qui tourne en rond car il ne peut plus tourné autour de ce qu’il est vraiment et tant qu’il restera assiégé par ce nuage insensé tous les maux seront là pour le réveiller de ce cauchemar, de cet enfer et ainsi de cette mort programmée !

Comme lui, les mots sont enfermés dans un non sens car ils ont été vidé de toute la vie qui les faisait exister ! Dans ce miroir où tout ce reflètent, l’un comme l’autre perdu et plus personnes, plus de mots ne peuvent se retrouver ensemble, alors ils errent tous esseulé et évidé de tout ce qu’ils ne seront jamais ! Ce monde agonisant est la base, le fond de ce fléau grandissant mais derrière tous ces faux semblant ce cachent bien à l’intérieur tout se qui les dépasse ! Alors quand tout est vide du sens de l’être et ainsi remplis du non sens de ce monde, vider l’évidence devient le seul espoir de retrouver une porte de sortie !

Sortir de ce non-sens est la seule solution qui peut nous permettre de retrouver notre propre voie, notre propre sens et par la notre propre vie ! Sans cela la mort guette de ses maux tous ceux qui se laissent berner par ses mots qui ne veulent plus rien dire ! Nous comprenons tous quelque chose mais est-ce que ce quelque-chose nous vide t-il de nous même ? Serait-ce juste les mots ou le sens que nous leur donnons qui les dévient d’une compréhension légitime et utile pour la bonne expression de notre être ? Ce sens si il provient de nous tous, alors nous-tous avons le pouvoir de le retrouver car sans ça nous seront à jamais vider de nous-même !

Source: https://oeuvre-spirale.com/

 2,665 

Voir en PDF
Catégories : RÉFLEXION

la-PG

LE QUOTIDIEN QUI RÉUNIT. Un Blog consacré à la transition individuelle et planétaire et au maintien d'un taux vibratoire élevé.