par Pamela Kribbe

Mes chers amis,

Je suis la Vierge Marie et je vous apporte ma douce énergie. Vous en avez besoin car vous avez été blessé par la vie sur Terre. Ces blessures sont parfois si profondes que vous vous perdez, et vous vous demandez si vous pouvez affronter cette vie. Vous vous demandez si vous pouvez la supporter, et quel est le sens de tout cela.

Tout d’abord, je veux vous convaincre de votre grandeur, de votre courage et de votre beauté. J’aimerais que vous puissiez vous voir à travers mes yeux. Je vois en vous la détermination et le courage du cœur. Malgré toute la douleur que vous avez endurée, il existe une flamme en vous, une impulsion intérieure qui vous pousse à affronter cette vie.

Vous êtes tel un oiseau – tel un magnifique oiseau céleste qui aurait été emprisonné dans une prison sombre, froide et humide. Et pourtant, vous êtes venu accomplir des choses dans cette prison. Vous êtes venu y chercher un enfant qui se cache dans l’un de ses recoins. Cet enfant a été hypnotisé par la peur, par les concepts limités de la société et des gens autour de lui. En fait, Cette prison n’est pas réelle, mais elle l’est pour cet enfant : les murs sont très solides et la pièce est très sombre. Vous êtes venu réclamer cet enfant.

Il y a un moyen pour sortir de cette prison, mais vous devez tout d’abord trouver cet enfant.

Imaginez que vous vous trouviez dans cette prison sombre et que vous ayez la forme d’un oiseau ou d’un ange ; votre corps, votre essence rayonne de lumière. Vous rayonnez une douce lumière bleutée dans cet espace froid, humide et sombre. L’enfant voit cette lumière et il sent alors quelque chose grandir dans son cœur. Il reconnaît en vous l’énergie du “foyer“, de la confiance et de la lumière.

Vous parlez à cet enfant et vous lui dites : “Viens ! Viens me voir, je suis ta Mère“. Ressentez cette énergie maternelle qui est en vous, la chaleur dans votre cœur ; l’empathie que vous pouvez ressentir pour ceux qui sont vulnérables – pour ce qui est déformé et brisé chez les autres et aussi en vous. Ressentez la douceur de votre cœur. Vous portez tous en vous cette énergie maternelle.

Laissez maintenant l’enfant venir vers vous, et accueillez-le avec vos mains et votre regard. Peut-être que cet enfant s’est senti abandonné, peut-être qu’il fait preuve d’agressivité et qu’il a peur ; peut-être qu’il se sent triste et vulnérable. Regardez-le, prenez-le dans vos bras et confortez-le. N’essayez pas de changer quoi que ce soit, mais enveloppez simplement cet enfant de la douceur dont il a besoin.

Lorsque vous acceptez totalement l’enfant tel qu’il est, lorsque vous ne faites plus qu’un avec lui, vous reconnaissez alors qu’il fait partie de vous. L’enfant intérieur n’est pas quelque chose de séparé, ce n’est pas un être qui est séparé de vous ; il est un aspect de vous-même, il est votre Moi Terrestre. Mais en tant qu’être humain, comme vous avez tendance à supprimer et à négliger vos émotions, une partie de vous a été prise au piège : celle qui n’a pas le droit de montrer sa spontanéité. Ainsi, cela pourrait vous aider de visualiser votre enfant intérieur et de le découvrir de cette façon. Mais souvenez-vous que vous faites un avec cet enfant ; il représente la vie spontanée en vous. Ses émotions et ses passions font partie intégrante de la vie.

A présent, ressentez l’énergie vitale de cet enfant, son innocence et sa joie originelle. Chaque enfant a la joie de vivre, la volonté d’explorer et d’expérimenter la vie. Laissez l’énergie vitale et originelle de cet enfant réintégrer votre corps et votre champ d’énergie. Non pas la douleur et le fardeau du passé, mais le souffle créateur et l’éclat originel de cet enfant. Il est indestructible, prenez-en conscience.

Vous avez vécu de nombreuses vies où la douleur et le traumatisme étaient des réalités. Pourtant, l’enfant en vous désir toujours vivre, mais il a besoin de vos soins. C’est la raison pour laquelle vous devez envelopper cet enfant de votre amour, et vous envoler avec lui pour quitter cette prison froide et humide. Trouvez tout simplement un moyen de sortir de là. Peut-être que les murs s’écroulent d’eux même, peut-être que les fenêtres s’ouvrent en grand, vous devez trouver un moyen de sortir.

Déployez ensuite vos ailes et laissez-vous porter par les courants aériens en ressentant le plaisir de la liberté. Vous vous sentez protégé par les ailes puissantes de cet oiseau ou de cet ange. Sachez que vous êtes véritablement porté par la vie – vous n’avez pas à cheminer seul. Il y a des forces autour de vous qui souhaitent vous aider encore et toujours – lorsque vous êtes apte à écouter votre cœur.

Vous devez vous sentir libre de faire des erreurs, car cela est tout à fait humain. Vous êtes ici pour apprendre, ou plutôt pour vous amuser et pour essayer différentes choses – et vous pouvez trébucher et tomber en le faisant. Accordez-vous cette liberté. Tout comme un enfant qui apprend à marcher ou à faire du vélo, vous risquez de tomber et de vous écorcher les genoux. Mais ne soyez pas trop dur avec vous-même par rapport aux “erreurs“ que vous faites. Remontez sur vos pieds et soyez conscient de l’aide que l’univers vous apporte. Laissez-vous porter par le vent de la vie.

Je vous remercie de tout cœur pour votre attention. Ressentez l’énergie d’amour qui se trouve autour de vous.

© Pamela Kribbe

Traduit de l’Anglais par Emmanuelle McLoughlin

Source: https://www.jeshua.net/fr/

 2,487 

Voir en PDF
Catégories : Pamela Kribbe

la-PG

LE QUOTIDIEN QUI RÉUNIT. Un Blog consacré à la transition individuelle et planétaire et au maintien d'un taux vibratoire élevé.