« Chers amis,

On vous a dit que vous étiez sur le point de vous reconnecter à votre Famille de Lumière. Je fais moi-même partie de cette Communauté d’environ 900.000 milliards d’âmes que vous allez bientôt rejoindre et je suis venu pour vous en parler.

Je n’ai pas de « nom », du moins pas dans le sens que vous donnez à ce mot. Sur ma planète, les noms servent à définir les individus. Ils nous permettent surtout de qualifier leur niveau d’évolution. Nos noms sont basés sur une combinaison de sons qui, pour vous, seraient inintelligibles. Considérez-moi simplement comme « votre Ami ».

J’appartiens à une race ancienne et je viens d’une constellation que vous ne pouvez actuellement percevoir que telle qu’elle existait il y a des millions d’années. Je vous parle d’un temps équivalent à vos années terrestres, afin de faciliter votre compréhension. En termes d’évolution, ce que nous avons vécu il y a 15 millions de vos années correspond à votre présentVotre présent n’est d’ailleurs lui-même que le passé de votre existence future, tandis que votre passé actuel représente le futur d’un passé plus ancien, celui de vos lointaines origines.

Pour mieux comprendre la relativité de ces notions, essayez d’imaginer la Terre comme si vous pouviez la voir depuis votre Soleil à l’aide d’un puissant télescope. Tout ce que vous pourriez alors y observer se serait déjà produit huit minutes auparavant, c’est-à-dire au commencement du laps de temps nécessaire à la lumière pour franchir la distance la séparant du Soleil et y transmettre une image. Supposons maintenant que vous fassiez la même observation non pas depuis votre Soleil, mais depuis une étoile située à deux cents années-lumière de votre planète. Tout ce que vous verriez serait en train de se produire il y a deux cents ans, à l’époque de Napoléon 1er.

Il existe ainsi dans l’univers des points virtuels d’où l’on peut observer tout ce qui s’est passé sur votre planète il y a des dizaines, des centaines, voire des millions d’années. De la même manière, il existe des points d’où, d’ici quelques dizaines, quelques centaines ou quelques millions d’années, on pourra vous voir en train de lire ces lignes et de recevoir les informations que je suis en ce moment même en train de vous transmettre et de partager avec vous.

Imaginez maintenant votre conscience libérée de sa prison 3D. Vous pourriez alors vous projeter librement et en un instant jusqu’à n’importe lequel de ces points de l’univers, et vous obtiendriez ainsi accès à la totalité de l’information disponible dans l’ensemble de ces points par-delà l’illusion du temps. Car en réalité, le temps, tel que vous le percevez actuellement, n’existe pas.

Si je vous faisais voyager avec moi jusqu’à ma planète d’origine dans le vaisseau qui m’a permis de rejoindre la Terre sans quitter la trame de cet univers, vous ne rentreriez chez vous qu’en l’an 2.050 de votre calendrier, mais vous auriez conservé le même âge que celui qui est le vôtre actuellement.

Votre vision tridimensionnelle est par principe limitée et ne pourra jamais vous donner accès qu’à une petite partie de l’information disponible dans l’univers. Par exemple, la planète Jupiter, qui est très volumineuse, finira par devenir une étoile semblable à votre Soleil, mais pour le moment, elle se contente de tourner autour de lui et vous savez exactement où elle en est de sa révolution ; vous connaissez sa trajectoire et sa position précise à tel ou tel instant. À l’inverse, si vous prenez le cas d’un électron qui tourne autour du noyau de son atome, il vous est impossible de situer sa position avec précision et vous devez vous limiter à une estimation en fonction d’un calcul de probabilité. Le mouvement d’un électron autour de son noyau obéit pourtant exactement aux mêmes lois que celui d’une planète autour de son étoile, mais vous êtes incapables de le connaître. C’est bien la preuve que la perception 3D est limitée et ne peut permettre d’accéder à la totalité de l’information disponible sur un objet ou sur un être, quels qu’ils soient et où qu’ils se trouvent.

Voilà pourquoi la prochaine étape de votre évolution, la plus importante depuis la naissance de votre race sera d’accéder à la multidimensionnalité, c’est-à-dire à l’éternité et à la liberté par-delà l’illusion du temps. Même si cela demeure un peu obscur et abstrait pour vous, il faut vous préparer à ce grand saut quantique vers l’infini. Vous allez bientôt vous affranchir des chaînes de votre karma, et vos âmes libérées se reconnecteront alors naturellement à leur Famille de Lumière qui vit au-delà du temps dans l’univers infini.

L’âme n’est pas localisée, c’est une onde émise depuis l’origine du monde, depuis ce que vous appelez le « big bang ». Elle s’enroule en permanence sur elle-même et entre ainsi continuellement en résonance avec des êtres vivants, puis d’autres, et encore d’autres, tout cela en même temps ; c’est ainsi que vous êtes déjà, en ce moment même, en train de vivre votre futur et vos vies futures à travers un autre corps, alors que d’autres sont en train de prendre possession de votre présent.

L’Âme obéit aux mêmes lois que les systèmes solaires et les galaxies : elles tournent sur elles-mêmes et enroulent dans leur mouvement d’autres âmes, d’autres systèmes et d’autres galaxies.

Ce que vous appelez « voyance » ou « clairvoyance » n’est qu’une projection de l’onde qui correspond à l’âme d’un médium en un autre point de l’univers qui représente son futur. L’onde se connecte alors à l’Âme universelle d’où le cerveau du médium extrait les informations qu’il souhaite obtenir. L’Être que vous nommez Dieu est Celui qui se trouve à l’origine et à la fin des émissions de l’ensemble de ces ondes extra-temporelles à travers les structures matricielles que vos scientifiques nomment « les trous noirs ». Je ne puis vous en dire davantage à Son sujet, si ce n’est qu’Il est le seul à pouvoir réaliser l’Unité entre tous ces points de l’univers, parce qu’Il EST Lui-même cette Unité.

Je suis venu sur la Terre pour analyser le niveau vibratoire de l’onde qui représente actuellement votre âme-groupe et la rendre compatible avec celle des membres de la Grande Communauté. Notre race est encore totalement inconnue de votre humanité. Je ne puis tout vous expliquer à notre sujet. Je vous dirai simplement que nous pouvons vivre physiquement aussi longtemps que nos cellules nerveuses sont capables de se régénérer, c’est-à-dire en principe quelques centaines d’années terrestres, mais en fait autant de temps que nécessaire, grâce à la technologie de réplication des cellules que nous avons développée.

Notre âme est immortelle comme la vôtre, et nous pouvons nous reproduire physiquement sans avoir besoin de nous accoupler. Nous savons comment créer un nouvel être biologique en fusionnant par la pensée avec l’aura d’une autre âme. Bien sûr, nos fonctions mentales sont très développées par rapport aux vôtres. C’est d’ailleurs pour cette raison que je peux voir vos auras et observer les trains d’ondes émises par vos formes-pensées ou celles de vos défunts, puisque, comme vous le savez, après avoir perdu leur corps physique, vos morts poursuivent leur existence sur d’autres plans auxquels nous avons nous-mêmes également accès et dans lesquels il nous arrive de nous rencontrer.

Nous ne sommes donc pas hostiles envers vous, et nous n’allons évidemment pas vous attaquer ni chercher à vous nuire en quoi que ce soit, mais toutes les races extraterrestres ne sont pas pacifiques. Plus une race est émergente, plus elle est potentiellement belliqueuse, car les êtres n’échappent définitivement à leur atavisme guerrier qu’à partir d’un certain stade d’avancement spirituel.

Nous sommes au contraire animés d’une profonde bienveillance à votre égard, et d’ailleurs votre peuple est protégé par les plus hautes instances de votre univers local au sein desquelles nous sommes représentés. Vous êtes protégés non seulement contre d’éventuelles agressions externes mais aussi contre toute possibilité d’auto-anéantissement. En cas de déclenchement d’une guerre nucléaire, vos missiles seraient immédiatement désactivés. Vos gouvernements le savent.

Trouvé sur http://etredelumiere.ordi-netfr.com

 17,663 

Voir en PDF