par Julie Boerst

L’ego envoie des pensées pour vous donner une image de soi cohérente à porter avec vous d’une expérience à l’autre. C’est une image de soi dont vous n’avez pas besoin. Vous n’avez pas besoin d’être particulièrement ceci ou particulièrement cela lorsque le Soi unique possède toutes les qualités que le Soi unique a toujours eues. Cette fantaisie sur des êtres différents ayant des qualités différentes peut être vue à travers, et quand elle est vue à travers, vous accordez les mêmes dons à tous sans exception.

L’ego, étant fondamentalement incohérent, ne peut pas assurer la cohérence. Lorsque l’ego vous donne un concept de soi à transporter, c’est un concept de soi dont il faut se souvenir et qu’il faut défendre. Si l’ego vous donne un concept de soi séparé pour vous, il vous donne également un concept de soi séparé pour tous les autres, et il vous dit que votre sécurité dépend de la mémorisation de qui ils sont séparément. L’ego vous dit ce que vous devez obtenir d’eux et ce que vous devez éviter.

Alors que vous portez tous ces concepts de soi séparés pour définir chacun séparément, vous ne pouvez pas vous prélasser simplement et sans défense dans l’amour de Dieu. Pour vous prélasser simplement et sans défense ni plan dans l’Amour de Dieu, vous devez poser vos fardeaux.

Heureusement, ce qui est fondamentalement cohérent est toujours là et ne peut jamais être dérangé. Une fois que vous avez déposé vos fardeaux, vous pouvez vous prélasser dans cette tranquillité, dans ce qui ne peut jamais être dérangé, entaché ou changé. En vous reposant ici, vous apprenez à le connaître en tant que votre Soi. En vous reposant ici, vous en arrivez à connaître cette belle tranquillité comme la véritable identité de tous, et vous en êtes reconnaissant.

Le réveil est une question de permettre à l’esprit d’être entraîné à reconnaître cette cohérence malgré la différence de circonstances. C’est à cela que vous vous réveillez – cette cohérence éternelle qui brille toujours derrière l’activité du monde que vous avez créé. C’est la source de votre bonheur – cette constance. La source de votre bonheur ne peut pas être l’une des parties mobiles du monde que vous avez créé. Une des parties mobiles du monde que vous avez créé ne peut que vous distraire temporairement de votre angoisse d’avoir utilisé le monde que vous avez créé pour bloquer l’Amour, pour bloquer la vue et la conscience de cette cohérence éternelle.

Lorsque vous vous concentrez sur ce monde avec ses parties mobiles, en le traitant comme réel, vous vous concentrez sur la morale comme voie vers le bien. Ce bien – le bien du monde – a un contraire que vous essayez d’éviter. Par la moralité, vous montrez que vous croyez que les parties mobiles de ce monde que vous avez créé ont une valeur distincte, et que cette valeur distincte peut être jugée. La moralité doit venir de la culpabilité et être basée sur la punition.

Regardez comment cela se passe dans une expérience de vie. Vous vous sentez coupable de ne pas faire de mal, en vous faisant dire très clairement à quel point le mal est réel et à quel point vous pouvez être nuisible. Toute votre foi est placée dans la capacité apparente de l’ego à contrôler la mise en œuvre. La moralité est basée sur l’idée que des personnes distinctes contrôlent les comportements.

La morale vous est donc donnée, mais le mal semble toujours se produire autour de vous. Ce mal est le reflet d’une croyance commune dans le mal et la nuisance. S’il y a une chose que la victime et l’agresseur partagent, c’est la croyance sincère et forte dans le mal et la nuisance. Si vous vous trouvez apparemment dans un corps sur une planète appelée Terre, vous avez volontairement joué le rôle de victime dans un monde d’agresseurs. Ce monde agresseur finira par réclamer votre vie telle que vous la voyez, car vous voyez la vie comme dans un corps. Le monde réclame tous les corps et les rend à la poussière dont il est fait. En vous montrant dans ce monde, vous avez sauté dans la gueule de la mort garantie. Heureusement, la mort est fausse, et les mâchoires aussi.

La cohérence éternelle vous tend la main pour vous montrer un amour éternel avant toute notion de mal ou de préjudice. Vous pouvez faire en sorte que la priorité soit de reconnaître la présence de cet Amour partout, et de rendre grâce. Vous contrôlez l’esprit. C’est à vous de vous concentrer. Il n’y a pas de mal dans ce qui est Réel. Gardez votre regard là.

Nous vous tendons la clé de la fin de la souffrance, et nous sommes ravis de voir que vous vous y attachez pour l’accepter.

Source: https://lovesbeginning.com/

Traduit et partagé par la Presse Galactique

 1,662 

Voir en PDF
Catégories : OUTILS EVOLUTIFS

la-PG

LE QUOTIDIEN QUI RÉUNIT. Un Blog consacré à la transition individuelle et planétaire et au maintien d'un taux vibratoire élevé.