Merci de votre soutien !

contribuer2
FrenchEnglishSpanishPortugueseItalianGerman

par Aurélie

Le comportement de certains hommes énerve les femmes car ils rejettent toute forme de contrôle et que ces dernières se positionnent parfois en « sauveuses ». Particulièrement quand les choses tournent mal dans leur couple et qu’elles ont peur d’être abandonnées. Pour éviter d’avoir à affronter cette peur, certaines évitent tout rapport physique avec ce genre d’individus. On ne peut les blâmer, car tant que ces hommes n’auront pas identifié leurs propres peurs, ils seront incapables d’aimer physiquement. Ils prendront tout l’amour dont ils auront besoin pour parvenir jusqu’à l’acte sexuel, pour mieux le repousser ensuite, une fois rassasiés. C’est le propre de l’homme dans son aspect brut, inhérent à la nature humaine. Et c’est aussi la source de la colère féminine, car toutes les femmes se sentent à la fois désirées pour ce qu’elles représentent et rejetées pour ce qu’elles sont vraiment. Pour éviter de vivre ce paradoxe, certaines se tournent vers des hommes qui acceptent de subir ce contrôle à contre coeur. Mais en faisant cela, elles se privent de l’amour véritable et de son potentiel libérateur.

Pour se libérer de ce cercle vicieux, il faut se libérer de toute attente. La sexualité et l’amour terrestre sont des outils dans la quête d’unité mais ne permettent pas, à eux seuls, d’atteindre cette unité de manière durable. Ils servent à mettre en lumière les insatisfactions liées à la condition humaine. Et à atteindre l’illumination, si toutefois on parvient à lâcher toutes ses attentes vis-à-vis de l’autre partenaire.

Aurélie d’Arcadie

Source: https://lespagesdarcadie.com

 2,208 

Print Friendly, PDF & Email